S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Hadopi : l'impatience du député Jean-Pierre Brard

Du succès de RapidShare avec l'Hadopi

Le député Jean-Pierre Brard a contacté PC INpact pour nous faire part de la question parlementaire qu’il vient de déposer à l’Assemblée Nationale à destination de Frédéric Mitterrand. Le député de Seine-Saint-Denis demande au ministre de la Culture s’il souhaite ou non revenir sur Hadopi et « engager un vrai débat sur le devenir des échanges culturels à l’heure d’internet. »

brard

Le ministre pourra évidemment toujours mettre en avant les labs de l’Hadopi, lieux qui permettent d’échanger autour de ces questions pendant que la machine à réponse graduée continue sa montée en puissance.

Voilà la question in extenso :
"M. Jean-Pierre Brard attire l'attention de M. le ministre de la Culture et de la Communication sur le premier rapport d'activité de la Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur l'internet [HADOPI].

Mise en place début 2010, la HADOPI, voulue et imposée au gouvernement par les grandes sociétés de production, s'est révélée, comme il l'avait dénoncé lors des débats à l'Assemblée nationale, inefficace et coûteuse. La HADOPI n'a eu aucun impact sur le téléchargement, elle a juste amorcé un mouvement de migration des utilisateurs des logiciels « peer-to-peer » vers des sites payants de « téléchargement direct » tel « Rapidshare » ou « Mégaupload ». La raison est simple, seuls les réseaux « peer-to-peer » peuvent être surveillés par les entreprises privées que vous rémunérez grassement.

Le coût de cet échec, 12 millions d'euros en 2011
(11 millions, NDLR), impacte le budget de l'État au moment même où vous cherchez désespérément à réduire le déficit de notre pays.

Les internautes sont prêts à payer pour avoir accès à la culture, la preuve en est l'utilisation des sites payants privés cités plus haut.

Il est temps de lancer une réflexion afin d'élaborer des politiques économiques et culturelles nouvelles. Il est temps de prendre la mesure de la révolution des pratiques et des formes de création que permet Internet. Il est temps de valoriser, grâce à ce média, la diffusion libre d'euvres artistiques et non plus assujetties aux majors. Il est temps de promouvoir une juste rémunération des artistes créateurs et non pas des seuls producteurs. Il est temps enfin de soutenir toutes ces innovations culturelles et politiques que sont les logiciels libres qui mettent à mal le monopole de Microsoft et d'Apple et qui participent à une diffusion massive de savoirs, de techniques et de connaissances.

Il lui demande donc si, plutôt que de stigmatiser les internautes, le gouvernement à l'intention de revenir sur la loi dite « HADOPI » et d'engager un vrai débat sur le devenir des échanges culturels à l’heure d’internet."
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 27/10/2011 à 17:03

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 101 commentaires

Avatar de gdtux INpactien
gdtux Le jeudi 27 octobre 2011 à 17:07:12
Inscrit le jeudi 3 juillet 08 - 17 commentaires
Merde ...
où est donc la réponse ?
Avatar de John Shaft INpactien
John Shaft Le jeudi 27 octobre 2011 à 17:07:35
Inscrit le vendredi 14 janvier 11 - 10371 commentaires


La réponse du ministre risque d'être trollesque à souhait !

Edité par tot0che le vendredi 18 janvier 2013 à 19:33
Avatar de ngcubeur INpactien
ngcubeur Le jeudi 27 octobre 2011 à 17:09:13
Inscrit le lundi 5 mai 03 - 4453 commentaires
Merde ...
où est donc la réponse ?


Toi lire news ! Compris ?
Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le jeudi 27 octobre 2011 à 17:09:48
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27132 commentaires
Et en même temps, on parle de faire payer 35 euros de timbre fiscal aux requérants qui s'adressent à la juridiction administrative où je suis greffier de facto...

Pour rappel, en CDAS, 95 % des recours portent sur des refus de CMU complémentaire ou d'ACS. Plafond d'attribution : 7771 € de revenu annuel pour une personne seule pour la CMU complémentaire...

Désolé de parler boutique, mais je suis en train de rédiger la lettre-type de rejet de procédure en ce moment, et voir 11 M€ jetés par la fenêtre de l'autre, ça me fout les boules...
Avatar de gdtux INpactien
gdtux Le jeudi 27 octobre 2011 à 17:10:11
Inscrit le jeudi 3 juillet 08 - 17 commentaires
Le ministre doit être en train de travailler sur la VOST ...
et les trolleurs aussi son toujours sur cette news ?
Avatar de tof67000 INpactien
tof67000 Le jeudi 27 octobre 2011 à 17:10:35
Inscrit le vendredi 25 juillet 08 - 2275 commentaires
mouais, le fredo va botter en touche, forcement
Avatar de gdtux INpactien
gdtux Le jeudi 27 octobre 2011 à 17:12:15
Inscrit le jeudi 3 juillet 08 - 17 commentaires

Toi lire news ! Compris ?


oups pardon, les députés font comme les journalistes, ce détail m'a échappé.
Avatar de Bill2 INpactien
Bill2 Le jeudi 27 octobre 2011 à 17:14:11
Inscrit le mardi 6 mai 03 - 2123 commentaires
Et aussi pourquoi les internautes payent sur ces sites : parce qu'ils ont le choix de la qualité (DVDRIP, BRRip, VO, VF, fichiers sans pub ni DRM, etc), et qu'ensuite ils sont libres de faire ce qu'ils veulent de leur téléchargement !

Tant qu'il n'y aura pas ça en offre légale, les sites du style MU et RS feront de la tunes sur le dos de l'état et des majors
Avatar de manudwarf Modérateur
manudwarf Le jeudi 27 octobre 2011 à 17:17:35
Inscrit le dimanche 14 décembre 08 - 4183 commentaires
Content de voir que l'intérêt de Mr Brard pour le sujet n'était pas juste de l'opportunisme mais qu'il est toujours d'attaque
Avatar de Flac INpactien
Flac Le jeudi 27 octobre 2011 à 17:18:45
Inscrit le samedi 1 décembre 07 - 2174 commentaires
Et aussi pourquoi les internautes payent sur ces sites : parce qu'ils ont le choix de la qualité (DVDRIP, BRRip, VO, VF, fichiers sans pub ni DRM, etc), et qu'ensuite ils sont libres de faire ce qu'ils veulent de leur téléchargement !

Tant qu'il n'y aura pas ça en offre légale, les sites du style MU et RS feront de la tunes sur le dos de l'état et des majors


"Mais tu comprends, ça coute cher, c'est pas rentable de faire tout ça ... alors on peut pas baisser les prix et proposer de la qualité". En attendant, payer TMG à envoyer des SPAMS et faire des procès, ça coute cher et en plus ça rapporte rien ..
;