S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Amazon voit son bénéfice s'écrouler

Plus il vend, moins il gagne ?

Amazon a dévoilé hier soir ses derniers résultats financiers, et ils sont loin d’être parfaits. Il faut dire que si le chiffre d’affaires a augmenté de 44 %, le bénéfice net de l’entreprise, lui, a chuté de 73 %. Une nouvelle logiquement mal accueillie en bourse, où l’action d’Amazon a reculé de 4,4 %. Bien loin de l'action de Netflix toutefois, qui a sombré de 34,90 %.

Tablette tactile Amazon Kindle Fire
La tablette Kindle Fire, vendue à 199 $, devrait être un grand succès. Mais les marges sur ce produit sont très faibles

Le fabricant du Kindle a donc affiché un chiffre d’affaires de 10,88 milliards de dollars, en hausse de 44 %, pour son troisième trimestre 2011. L’Amérique du Nord a représenté 54,5 % de ses ventes, contre 45,5 % pour les autres pays que sont la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Japon, la Chine, l’Italie et l’Espagne.

Son bénéfice net s’est par contre écroulé, passant de 231 millions à 63 millions de dollars. Les raisons de cette chute importante n’ont pas été officiellement divulguées. La baisse de ses marges sur certains produits, et notamment ses Kindle, est une des explications plausibles…

Sur les neuf premiers mois de l’année, Amazon affiche un chiffre d’affaires de 30,646 milliards de dollars (+44 %), et un bénéfice net de 454 millions de dollars (-38,4 %). Amazon se rattrapera-t-il lors du dernier trimestre de l’année, historiquement prolifique ? Pas vraiment.

Des pertes à la fin de l’année ?

Si Amazon a été sanctionné en bourse, c’est en partie pour son bénéfice net décevant au troisième trimestre, mais aussi pour ses prévisions inquiétantes pour le dernier trimestre 2011.

La société américaine annonce en effet qu’elle devrait afficher un bilan situé entre une perte nette d’exploitation de 200 millions de $ (-142 %) et un bénéfice de 250 millions de $ (-47 %).

En somme, même son estimation la plus positive est loin d’être enthousiasmante. Les fortes ventes des Kindle à bas prix voire de sa tablette Kindle Fire, proposée à prix cassée, pourraient au final avoir un impact négatif plus important que prévu.

Seule bonne nouvelle, Amazon devrait annoncer un chiffre d’affaires record compris entre 16,45 et 18,65 milliards de dollars, soit une croissance annuelle pouvant atteindre 44 %. Mais le chiffre d’affaires, les actionnaires n’en ont cure.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 26/10/2011 à 08:38

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 92 commentaires

Avatar de lorinc INpactien
lorinc Le mercredi 26 octobre 2011 à 08:54:52
Inscrit le lundi 19 avril 04 - 11222 commentaires
le chiffre d’affaires a augmenté de 44 %, le bénéfice net de l’entreprise, lui, a chuté de 73 %


Avec le Kindle, Amazon devient un constructeur hardware, c'était prévisible que son CA augmente mais que ses marges dégringolent...
Avatar de jinge INpactien
jinge Le mercredi 26 octobre 2011 à 08:58:24
Inscrit le samedi 9 avril 11 - 2155 commentaires
Ce n'est pas une entreprise que j'aime bien, mais on peut leur reconnaitre un point: ils n'agissent pas en fonction des actionnaires, et c'est une très bonne chose.
Je suis à peu près certain qu'ils vendent tous leurs kindles à perte ou presque, du coup ça leur booste leur CA car il y a bcp plus de vente, mais plombe un peu le benef. Pareil pour la période de noel, on n'offre pas des livres numériques, mais l'appareil. C'est un investissement pour l'avenir. Je serais prêt à parier qu'ils auront un bénef record au premier trimestre 2012, une fois une bonne flotte de kindle en place.

La bourse est vraiment quelque chose d'absurde, où on plombe une entreprise afin de lui faire faire des actions à très court terme et donc uniquement des revenus à très court terme, donc rien de sûr pour l'avenir... Ca devrait être interdit sous cette forme!
Avatar de lorinc INpactien
lorinc Le mercredi 26 octobre 2011 à 09:09:49
Inscrit le lundi 19 avril 04 - 11222 commentaires
Ce n'est pas une entreprise que j'aime bien, mais on peut leur reconnaitre un point: ils n'agissent pas en fonction des actionnaires, et c'est une très bonne chose.
Je suis à peu près certain qu'ils vendent tous leurs kindles à perte ou presque, du coup ça leur booste leur CA car il y a bcp plus de vente, mais plombe un peu le benef. Pareil pour la période de noel, on n'offre pas des livres numériques, mais l'appareil. C'est un investissement pour l'avenir. Je serais prêt à parier qu'ils auront un bénef record au premier trimestre 2012, une fois une bonne flotte de kindle en place.

La bourse est vraiment quelque chose d'absurde, où on plombe une entreprise afin de lui faire faire des actions à très court terme et donc uniquement des revenus à très court terme, donc rien de sûr pour l'avenir... Ca devrait être interdit sous cette forme!



C'est absurde de vouloir gagner de l'argent par n'importe quel moyen ?
Avatar de The F0x INpactien
The F0x Le mercredi 26 octobre 2011 à 09:14:56
Inscrit le mardi 24 janvier 06 - 162 commentaires
La bourse est vraiment quelque chose d'absurde, où on plombe une entreprise afin de lui faire faire des actions à très court terme et donc uniquement des revenus à très court terme, donc rien de sûr pour l'avenir... Ca devrait être interdit sous cette forme!


En fait non, la bourse réagit en fonction des attentes des investisseurs. Ce qui devrait etre interdit ce sont les actions purement speculatives, comme Apple par exemple aui ne verse jamais un seul cents de dividende a ces actionnaires pour qui la seule manière de se rémunérer est la spéculation.

Ensuite on devrait avoir une vision claire du ROI quand on achete des actions cela replacerait les vrais investisseurs et pas seulement les investisseurs.

Je suis pour un distribution paratgés des bénéfices avec les minimum suivant 15% pour les actionnaires, 15% pour les employés et 15% pour l'investissement et trésorie après il reste 55% a ventiler comme l'entreprise le souhaite. Cela donnerait un cadre plutôt interessant aux investisseurs et aux employés et n'oblitererait pas pour autant la flexibilité que l'entreprise a besoin pour son foncionnement.
Avatar de altazon INpactien
altazon Le mercredi 26 octobre 2011 à 09:16:08
Inscrit le lundi 8 mars 10 - 2098 commentaires
Ce n'est pas une entreprise que j'aime bien, mais on peut leur reconnaitre un point: ils n'agissent pas en fonction des actionnaires, et c'est une très bonne chose.
Je suis à peu près certain qu'ils vendent tous leurs kindles à perte ou presque, du coup ça leur booste leur CA car il y a bcp plus de vente, mais plombe un peu le benef. Pareil pour la période de noel, on n'offre pas des livres numériques, mais l'appareil. C'est un investissement pour l'avenir. Je serais prêt à parier qu'ils auront un bénef record au premier trimestre 2012, une fois une bonne flotte de kindle en place.

La bourse est vraiment quelque chose d'absurde, où on plombe une entreprise afin de lui faire faire des actions à très court terme et donc uniquement des revenus à très court terme, donc rien de sûr pour l'avenir... Ca devrait être interdit sous cette forme!


Dans ce cas précis la bourse n'a rien d'absurde, les investisseurs qui ont donné leur confiance à Amazon constatent que le bénéfice est bien inférieur aux prévisions, il est donc tout à fait normal que la société soit sanctionnée.

La bourse est absurde dans biens des cas, mais pas là.

Il y a 92 commentaires

;