S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Android : Compal versera également des royalties à Microsoft

Le conquête presque terminée

Android est désormais sous le feu nourri de plusieurs attaques provenant d’acteurs majeurs tels qu’Apple et Microsoft. Les brevets sont devenus une arme de prédilection : Apple s’en sert pour faire interdire la commercialisation des produits Galaxy de Samsung dans plusieurs pays tandis que Microsoft préfère négocier des royalties. Et la firme de Redmond vient à ce titre d’obtenir un dixième accord, avec Compal Electronics.

Eee Pad Transformer

Dix sociétés ont déjà accepté de mettre un tarif à Android

Depuis plusieurs années, Microsoft négocie régulièrement des royalties avec les acteurs impliqués d’une manière ou d’une autre dans Android. Le système mobile de Google violerait plusieurs brevets appartenant à Microsoft, ce que la firme utilise à son profit pour s’octroyer une part des recettes. Dans le cas de HTC notamment, la somme perçue serait de 5 dollars par smartphone vendu. Les appareils Android s’écoulant par millions d’unités, on imagine la rentabilité de ces accords.

Compal Electronics est dans ce contexte la dixième société à se mettre d’accord avec Microsoft sur les royalties à verser. Encore une fois, la somme réellement perçue n’est pas précisée. Compal Electronics est le deuxième plus gros constructeur informatique derrière Quanta, ce dernier ayant lui aussi signé un tel accord récemment. Les dix sociétés « converties » sont maintenant Wistron, General Dynamics Itronix,Velocity Micro, Onkyo, Acer, Viewsonic, Quanta, Samsung et Compal.

microsoft android brevets 

La conquête de Microsoft est presque terminée

La réaction de Microsoft est évidemment enjouée : « Nous sommes satisfaits d’être parvenus à cet accord avec Compal, l’un des leaders de l’industrie Original Design Manufacturing, ou ODM. Ensemble, avec les accords de licence signés ces derniers mois avec Wilstron et Quanta Computer, l’accord d’aujourd’hui avec Compal signifie que plus de la moitié de l’industrie ODM mondiale pour les appareils Android et Chrome dispose maintenant d’une licence sur le portefeuille de brevets de Microsoft. Nous sommes fiers du succès continu de notre programme de licence pour la résolution des problèmes de propriété intellectuelle autour d’Android et de Chrome ».

Horacio Gutierrez, avocat général de Microsoft et vice-président de la firme, a d’ailleurs représenté sur un diagramme l’état actuel des négociations avec l’ensemble des sociétés impliquées :

microsoft android brevets  

Les flèches vertes représentent les accords déjà en place et donc au nombre de dix. Les lignes rouges sont celles des conflits qui n’ont pas encore été réglés.

Le diagramme est d’autant plus intéressant que Microsoft n’est pas la seule source d’attaque représentée. On peut ainsi y voir Apple et ses trois litiges en cours avec HTC, Samsung et Motorola Mobility. Le même Motorola qui a été racheté récemment par Google et dont Microsoft souhaite également soutirer des royalties. Oracle aussi est représenté, ce qui rappelle d’ailleurs les propos de Google qui accusait le trio Microsoft/Apple/Oracle de vouloir briser Android par tous les moyens.

Il reste actuellement à Microsoft quatre sociétés avec lesquelles des conflits existent encore : Motorola Mobility, Inventec, Foxconn et Barnes & Noble. Rien ne dit d’ailleurs que la firme se contentera de ces 14 cibles, mais la première vague sera dans tous les cas terminée. Le fait est qu’à chaque accord se nouant, l’inertie de la procédure s’accentue, chaque entreprise restante ne pouvant que constater ce qui a déjà été accompli. Et plus Microsoft progresse et plus la firme peut claironner son message : « Nous vous avions dit qu’Android violait des brevets, la preuve est que tout le monde acquiesce et accepte la facture. »
Source : Microsoft
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 24/10/2011 à 12:13

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 164 commentaires

Avatar de Tinus INpactien
Tinus Le lundi 24 octobre 2011 à 14:08:37
Inscrit le mercredi 16 février 11 - 383 commentaires
Et Google qui à les fouilles pleins de brevet grâce a Motorola ils font quoi ?
Quand est ce que l'accord sera ratifié ?
Commentaire de cayan supprimé le 01/01/1970 à 00:00:00 : Citation d'un commentaire supprimé
Avatar de antares56 INpactien
antares56 Le lundi 24 octobre 2011 à 14:22:32
Inscrit le lundi 30 août 04 - 317 commentaires
attention avec le systeme de brevet , bientot on ne pourra meme plus repondre sur les forums sans en violer une dizaine , c est vraiment du n importe quoi .
Avatar de tic tac INpactien
tic tac Le lundi 24 octobre 2011 à 14:24:49
Inscrit le mercredi 3 juin 09 - 1052 commentaires
Tu as vu les précédents procès basés sur les brevets? C'est la roulette russe. Même MS a été victime de tels patents trolls, et a perdu sans que cela ne soit justifié techniquement. Dans le cas présent, toutes les compagnies visées par MS avait gros à perdre en cas de procès et peu à gagner. A l'inverse MS avait très peu à perdre et beaucoup à gagner.

Tu as beau avoir une armée d'avocat, tu en reviens toujours à cette équation: le rapport risque/gain. Et il est clairement en faveur d'un accord avec MS, même avec des brevets bien foireux.

Sur ce point, il n' ont pas fait la meme erreur des patent troll de SCO qui s' est attaquer en frontal à des monstres comme IBM/Novell qui dès le début on les moyens de résister à la pression, Microsoft a été très "malin", au lieu de s' attaquer de front à Google, il attaque un par un les "intermédiaires" et vu l' absence totale de réactions (pour l' instant) de Google c' est une stratégie payante (c' est le cas de le dire).

La gestion des risques proces est un poste clé important dans les grosses boites comme en automobile: vaut il mieux rapeller toutes les voitures pour un défaut localisé ne touchant que 0,01% des clients avec toute la mauvaise pub et le pognon perdu qui va avec ou, le faire au cas par cas lors de révision et se risquer des proces et une plus mauvaise pub encore en cas d' accident ?

Un peu pareil ici, soit on achete sa tranquilité pour une somme définie ensemble soit on monte au front dans la totale incertitude.

Apparement, pour pres de 10 boites, l' option totale incertitude était trop risquée sur base de ce qu' a présenter Microsoft à leurs avocats et, à moins que Google n' ait racheté Motorola Mobility juste pour le fun, je suis sur que Google doit réfléchir à préparer le meme genre de contrat d' amitié pour Nokia à la sortie de ses WP ...

Edité par tic tac le lundi 24 octobre 2011 à 14:27
Avatar de Fuinril INpactien
Fuinril Le lundi 24 octobre 2011 à 14:36:30
Inscrit le jeudi 8 avril 10 - 2616 commentaires


T'en a pas marre de raconter de la merde sérieux.
Ben ouais t'as raison mon grand on fait rien breveter, les mecs qui ont dépense des millions voir plus pour faire un médicaments, pour faire tel ou tel avance dans l’aéronautique ou que sais je encore, ils dépenses et hop la une fois fait tous les autres sans dépensé le moindre pognon en profite.

t'es un bisounours couplé avec oui oui toi

Quand a l'accord, qu'est ce que ca peux te foutre de savoir de quelle brevet il s'agit, il y a eut un accord a partir de la....


Le problème c'est que ce sont tous des brevets de merde reposant sur du vent : un design comportant un écran entouré d'un cadre en plastique, une manière de déverrouiller un téléphone, une façon de naviguer dans des images... bref du vent.

Les vrais brevets, ceux qui nécessitent des investissements massifs en R&D... sont généralement sous FRAND , et au final ça pose de gros problèmes puisque on se retrouve dans une situation où pour empêcher l'abus de position dominante dû à des vraies avancées technologique on donne plus de valeur à des brevets merdiques qui n'ont aucune valeur réelle.

Typiquement suffit de prendre le cas Samsung vs Apple : Apple a déposé un brevet sur une idée d'un de ses designers qui s'est rappelé l'ardoise magique avec laquelle il jouait il y a 30 ans. Coût de R&D 0 mais ça permet à Apple de faire interdire la vente de produits Samsung. Samsung riposte en attaquant sur des brevets technologiques qui ont coûté des millions de dollars en R&D et les experts considèrent que ces brevets sont une base technologique (donc sous FRAND) et qu'on ne peut interdire la commercialisation de produits sur cette base.

Conclusion : brevet merdique (logiciel, conceptuel, design) > brevet technologique. Donc pour la protection de l'innovation on repassera....
Avatar de Grunt- INpactien
Grunt- Le lundi 24 octobre 2011 à 14:39:01
Inscrit le dimanche 7 septembre 08 - 3553 commentaires

Si le constructeur veux virer la lecture MP3/H264 et virer tout ce qui est sous brevet MS, ça sera toujours un "OS Basé sur Android" et pour le coup, il sera gratuit.

Au passage, c'est aussi le cas pour Linux ...

Ce n'est pas possible de faire un système utilisable qui ne viole aucun brevet.

Pour rappel, un australien est parvenu à faire breveter la roue. C'est la preuve que le système des brevets nécessite une sérieuse refonte, afin de faire le tri entre la protection d'une innovation, et la course au premier qui brevettera le fil à couper le beurre pour faire payer des royalties aux crémiers.
Avatar de kwabena INpactien
kwabena Le lundi 24 octobre 2011 à 14:39:58
Inscrit le jeudi 26 novembre 09 - 405 commentaires
Si ce n'était que du FUD de la part de MS, vous pensez vraiment que les boites en question n'auraient pas riposté ?
Comme dit précédemment Samsung et HTC ce ne sont pas les petits épiciers du coin, et s'ils n'ont pas hésité à riposter face à Apple, je vois pas ce qui les auraient empeché d'attaquer MS, au mieux, de se regrouper pour répondre à l'éditeur de logiciels. Surtout que rassemblés ils sont plus gros que MS...
Avatar de Dunaedine INpactien
Dunaedine Le lundi 24 octobre 2011 à 14:44:37
Inscrit le samedi 7 janvier 06 - 15989 commentaires
Si ce n'était que du FUD de la part de MS, vous pensez vraiment que les boites en question n'auraient pas riposté ?
Comme dit précédemment Samsung et HTC ce ne sont pas les petits épiciers du coin, et s'ils n'ont pas hésité à riposter face à Apple, je vois pas ce qui les auraient empeché d'attaquer MS, au mieux, de se regrouper pour répondre à l'éditeur de logiciels. Surtout que rassemblés ils sont plus gros que MS...


Encore une fois, fait un simple ratio gains/risques. Les gains d'une ripostes sont faibles, le risque est énorme. Ce n'est même pas une question de taille, mais de manque de moyens de pressions contre MS. @Fuiniril a bien expliqué le problème, avec des brevets minables qui deviennent plus efficaces juridiquement que des brevets réellement nécessaire...
Avatar de Grunt- INpactien
Grunt- Le lundi 24 octobre 2011 à 14:46:24
Inscrit le dimanche 7 septembre 08 - 3553 commentaires
Si ce n'était que du FUD de la part de MS, vous pensez vraiment que les boites en question n'auraient pas riposté ?
Comme dit précédemment Samsung et HTC ce ne sont pas les petits épiciers du coin, et s'ils n'ont pas hésité à riposter face à Apple, je vois pas ce qui les auraient empeché d'attaquer MS, au mieux, de se regrouper pour répondre à l'éditeur de logiciels. Surtout que rassemblés ils sont plus gros que MS...

C'est plus complexe que ça.

Microsoft peut très bien détenir des brevets sur des trucs cons comme la Lune et utilisés par la totalité de l'industrie IT: il suffit qu'ils aient déposé le brevet les premiers, ou racheté le brevet en question, ou racheté l'entreprise qui a déposé le brevet, et ils sont, du point de vue des systèmes de brevets, dans leur bon droit.

Ça n'empêche pas que la situation où une entreprise se retrouve à la merci d'un racket légal soit inique.

En fait, le jeu est simple: déposer des brevets, et les défendre, coûte de l'argent, et en rapporte. Le système des brevets est donc utilisé afin de maintenir des positions dominantes: les entreprises riches achètent des brevets, paient des avocats pour attaquer ou menacer, et du coup ramassent encore plus d'argent via ce genre d'accords extorqués sous la contrainte.

Ça a tout à voir avec le jeu de Monopoly, et rien à voir avec l'innovation. Au contraire: en brevetant des idées de base de l'informatique, on empêche leur utilisation et leur évolution.
Avatar de Anikam INpactien
Anikam Le lundi 24 octobre 2011 à 14:48:23
Inscrit le jeudi 13 août 09 - 1687 commentaires
Si ce n'était que du FUD de la part de MS, vous pensez vraiment que les boites en question n'auraient pas riposté ?
Comme dit précédemment Samsung et HTC ce ne sont pas les petits épiciers du coin, et s'ils n'ont pas hésité à riposter face à Apple, je vois pas ce qui les auraient empeché d'attaquer MS, au mieux, de se regrouper pour répondre à l'éditeur de logiciels. Surtout que rassemblés ils sont plus gros que MS...

Je n'accorde pas le bénéfice du doute à Microsoft, connaissant leurs méthodes passées et présentes.
;