S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Firefox : « Notre contrat avec Google se termine en novembre »

Future tragédie ou faux suspens ?

Non, Mozilla, qui développe notamment le fameux Firefox, n’est pas en danger. Tout du moins pour le moment. Son chiffre d’affaires a été en hausse en 2010 par rapport à 2009, ce qui lui a permis d’augmenter certaines dépenses, dont la promotion. Mais l’organisation pourrait faire face à un sérieux problème : son contrat avec Google se termine en novembre prochain.

Mozilla FirefoxMozilla l’annonce lui-même dans la FAQ de son rapport annuel de 2010 : son contrat le plus important avec Google doit être renouvelé en novembre prochain. « Nous sommes confiants, les partenariats avec des moteurs de recherche resteront un solide générateur de revenus pour Mozilla dans le futur prévisible. »

La question est désormais sur toutes les lèvres. Google reconduira-t-il ou non son partenariat stratégique avec Mozilla ? Pour Google, cela lui permet d’être présent chez une bonne partie des utilisateurs de Firefox. Rappelons en effet que le panda roux est aussi partenaire de Bing, Yahoo! et Yandex. Tous les utilisateurs de Firefox n’affichent donc pas Google par défaut. Mais pour Google, cela représente une importante visibilité, qui, cumulée à celle de Chrome, Safari et Opera, ne fait que le conforter face à ses concurrents.

Mais si Google garde toujours un intérêt à s’allier à Mozilla, ce dernier, lui, est totalement dépendant du géant américain, et ce, depuis plusieurs années. Mozilla l’affirme lui-même dans son dernier bilan financier : « La société a un contrat avec un moteur de recherche qui expire en novembre 2011. Environ 84 % et 86 % des revenus des royalties de 2010 et 2009 respectivement viennent de ce contrat. »

Or Mozilla a affiché en 2010 un revenu consolidé de 123 millions de $, et 121 millions de royalties. En somme, près de 100 millions de $ provenaient de Google en 2010. Sa dépendance est ainsi évidente.

Et Mozilla est bien conscient de cette situation, puisqu’une question dans sa FAQ porte justement sur ce sujet : « Explorez-vous des possibilités de partenariats pour diversifier vos sources de revenus ? » À cette question, Mozilla répond avoir des « partenariats commerciaux clés » et explorer « activement chaque opportunité de partenariat ou de tout autre source de revenus ».

Cette réponse n'est guère précise, mais si Google venait à abandonner Mozilla, son sauveur pourrait bien alors se nommer Microsoft. Ce dernier, qui compte déjà de très nombreux partenaires (Nokia, RIM, etc.) réaliserait en effet un véritable coup stratégique en s’alliant à Firefox. Mais les chances que Google permette un tel scénario sont bien faibles. D'autant plus que Google et Mozilla sont désormais liés depuis de nombreuses années.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 11/10/2011 à 16:09

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 114 commentaires

Avatar de ragoutoutou INpactien
ragoutoutou Le mercredi 12 octobre 2011 à 16:06:43
Inscrit le mercredi 25 juillet 07 - 4609 commentaires
A aucun moment dans tout les documents, il est exigé d'avoir une licence pour un produit libre et gratuit à des fin non commerciales. Jamais.


ça me rappelle l'argumentaire du mec qui pirate photoshop en disant que c'est légal parcequ'il ne l'utilise pas à des fins commerciales...

Pour le reste, la Mozilla Fundation, qui a des avocats pour ce genre de problèmes, avait estimé que diffuser son produit libre et gratuit l'exposait à l'époque à une ardoise de 5 millions de dollars (aujourd'hui ce serait 6.5 millions si on en crois les plafonds en vigueur à partir de 2011)... je suppose qu'ils mentent tellement fort que personne de chez mpeg-la (ce ne sont pas des avocats, c'est connu), n'a osé contredire leurs propos.
Avatar de Malesendou INpactien
Malesendou Le mercredi 12 octobre 2011 à 16:11:22
Inscrit le vendredi 21 mai 10 - 6045 commentaires

ça me rappelle l'argumentaire du mec qui pirate photoshop en disant que c'est légal parcequ'il ne l'utilise pas à des fins commerciales...

Pour le reste, la Mozilla Fundation, qui a des avocats pour ce genre de problèmes, avait estimé que diffuser son produit libre et gratuit l'exposait à l'époque à une ardoise de 5 millions de dollars (aujourd'hui ce serait 6.5 millions si on en crois les plafonds en vigueur à partir de 2011)... je suppose qu'ils mentent tellement fort que personne de chez mpeg-la (ce ne sont pas des avocats, c'est connu), n'a osé contredire leurs propos.


Non, ça n'a aucun rapport.

C'est comme si tu disais qu'un policier peut te verbaliser comme bon lui semble parce que tu marche au milieu du trottoir plutôt qu'à gauche ou à droite, car finalement, rien ne t'y autorise...




En sommes, la MPEG-LA n'interdit pas de diffuser gratuitement des encodeurs ou des décodeurs (etc...), tu en as donc le droit. C'est pas plus compliqué que ça.

Edité par Malesendou le mercredi 12 octobre 2011 à 16:12
Avatar de ragoutoutou INpactien
ragoutoutou Le mercredi 12 octobre 2011 à 16:21:55
Inscrit le mercredi 25 juillet 07 - 4609 commentaires
En sommes, la MPEG-LA n'interdit pas de diffuser gratuitement des encodeurs ou des décodeurs (etc...), tu en as donc le droit. C'est pas plus compliqué que ça.



Pas de réaction sur les déclarations et analyses de Mozilla?

Parceque bon, l'argumentaire simpliste genre "y a pas d'antivol, je l'embarque"...
Avatar de Malesendou INpactien
Malesendou Le mercredi 12 octobre 2011 à 16:35:03
Inscrit le vendredi 21 mai 10 - 6045 commentaires
Tu mélange absolument tout, ce que tu appelles arguments, n'en sont pas... ^^" Bref...

A ton avis, combien paye Microsoft pour offrir des décodeurs à Chrome et Firefox ?

http://www.interoperabilitybridges.com/wmp-extension-for-chrome
http://www.interoperabilitybridges.com/html5-extension-for-wmp-plugin

Sur ce...
Avatar de ano_634942787518594033 INpactien
ano_634942787518594033 Le mercredi 12 octobre 2011 à 17:00:46
Inscrit le samedi 15 août 09 - 1084 commentaires
Tu mélange absolument tout, ce que tu appelles arguments, n'en sont pas... ^^" Bref...

A ton avis, combien paye Microsoft pour offrir des décodeurs à Chrome et Firefox ?

http://www.interoperabilitybridges.com/wmp-extension-for-chrome
http://www.interoperabilitybridges.com/html5-extension-for-wmp-plugin

Sur ce...


by using the built-in capabilities found in Windows 7

Microsoft paie déjà la licence pour le décodeur inclus à Windows 7, aucun décodeur n'est inclus dans ces extensions.
Avatar de ragoutoutou INpactien
ragoutoutou Le mercredi 12 octobre 2011 à 17:01:20
Inscrit le mercredi 25 juillet 07 - 4609 commentaires
Tu mélange absolument tout, ce que tu appelles arguments, n'en sont pas... ^^" Bref...


Disons en tout cas que tu n'as pas envie de répondre aux arguments de mozilla...




Microsoft atteint déjà certainement les plafonds de licences vu qu'il distribue déjà les codecs pour I.E., donc pour te répondre, Microsoft ne paye rien de plus parceque c'est un bon client et que c'est déjà là.



Edité par ragoutoutou le mercredi 12 octobre 2011 à 17:01
Avatar de Malesendou INpactien
Malesendou Le mercredi 12 octobre 2011 à 17:10:57
Inscrit le vendredi 21 mai 10 - 6045 commentaires

Microsoft paie déjà la licence pour le décodeur inclus à Windows 7, aucun décodeur n'est inclus dans ces extensions.


C'est vrai, IE ne fait qu'utiliser le décodeur interne de Windows 7. Au temps pour moi. ^^
Avatar de Zorglob INpactien
Zorglob Le mercredi 12 octobre 2011 à 18:02:25
Inscrit le mardi 6 juin 06 - 8285 commentaires
Hello ragoutoutou,

J'avais pas le temps et de toutes façons, ces discussions ont déjà eu lieu...
Tu avais d'ailleurs certainement remarqué à cette récente époque que si j'en parle, c'est que d'une certaine manière je suis concerné, en plus du fait que le sujet m'intéresse. Donc (oui, il y a une raison à ce préambule ) si j'ai écrit plus haut que peu ont lu les textes du MPEG-LA, sache juste que ce n'est pas mon cas, mais aussi que globalement, les réponses aux questions essentielles ne sont pas uniquement dans les textes de patentes, mais aussi dans la partie "politique" (au sens premier du terme).
Par conséquent, ce qui tourne autour du quote du #90 de Malesendou est bien assimilé, mais chacun joue avec son interprétation.

Sur les déclarations de Mozilla: franchement, je les comprends grosso modo, mais ce ne sont pas les déclarations d'un des acteurs qui m'intéressent, mais plutôt la totalité du cadre. Le contexte étant celui des balises <video> du HTML5, Mozilla - et cet article le démontre magistralement - n'a pas la liberté de s'affranchir des avis de Google. Quand ce dernier a arrêté de payer des royalties pour Chrome, Mozilla ne pouvait que suivre, en plus de la logique financière.
Mais... mais... nous savons très bien qu'il existe la 3 solutions (s'ajoutant à "payer"/"pas payer") qui consiste à implémenter dans le browser la capacité de faire appel à une API du système hôte.

Cette solution exclut toute paranoïa excessive, et permet au end user de pouvoir choisir son utilisation (c'est bien un des preceptes de la liberté, non ?).
Donc, en prenant par ex. Opéra, Safari, Fx, IE et Chrome et en mettant en face OSX, Windows et disons Ubuntu, on arrive à trouver des associations qui font que la solution de lecture est soit sur le système, soit dans le browser... et donc à faire lire le format à plus de monde. (Certes l'ironie de la concurrence donne des trucs comme ça par exemple).

Et là, point de question de diffusion de lecteur, d'utilisation d'encodeur, de commercial ou non, de TrueMotion ou autre. C'est faisable, point. Si ce n'est pas le cas, c'est que le pb est ailleurs (politique par ex.)

Edité par Zorglob le mercredi 12 octobre 2011 à 18:04
Avatar de ragoutoutou INpactien
ragoutoutou Le mercredi 12 octobre 2011 à 18:56:53
Inscrit le mercredi 25 juillet 07 - 4609 commentaires
Par conséquent, ce qui tourne autour du quote du #90 de Malesendou est bien assimilé, mais chacun joue avec son interprétation.


En effet, il y a une partie d’interprétation...

Toutefois il y a aussi des éléments à bien prendre en compte: tout brevet est sujet à licence, et en général ceux qui accordent l'utilisation de leurs brevets au logiciel libre le font via une annonce officielle, chose qui n'a absolument pas été faite par le MPEG-LA.

Vu que le MPEG-LA n'a rien publié d'explicite concernant le gratuit, sauf concernant la diffusion, en explicitant que tous les autres usages sont toujours soumis à licence, il me semble qu'on peut en tirer la conclusion suivante:

MPEG-LA ne conçoit pas d'accorder une licence aux logiciels libres/gratuits et tolère juste pour le moment les implémentations libres/gratuites car elles ne menacent pas ses revenus (je peux t'assurer que la licence d'implémentation du h264 interdit la redistribution du code source)

Le contexte étant celui des balises <video> du HTML5, Mozilla - et cet article le démontre magistralement - n'a pas la liberté de s'affranchir des avis de Google. Quand ce dernier a arrêté de payer des royalties pour Chrome, Mozilla ne pouvait que suivre, en plus de la logique financière.


On peut effectivement se poser la question toutefois des pistes de réflexion sont aussi ouverte, par exemple par rapport au fait que Mozilla a été un des premiers à freiner pour le h264, à une époque où Google finançait déjà largement mozilla et supportait activement le h264...

Mais... mais... nous savons très bien qu'il existe la 3 solutions (s'ajoutant à "payer"/"pas payer") qui consiste à implémenter dans le browser la capacité de faire appel à une API du système hôte.

Cette solution exclut toute paranoïa excessive, et permet au end user de pouvoir choisir son utilisation (c'est bien un des preceptes de la liberté, non ?).


Absolument, cette option permet d'éviter que l'un ou l'autre acteur du marché des navigateurs ne soit obligé d'implémenter un codec le traînant sur un terrain dangereux. Pour ma part, c'est aussi mon approche favorite car elle permet à l'utilisateur de choisir également le décodeur: payant ou non, supportant ou non le décodage sur tel ou tel hardware, ...

Personnellement, je pense que le W3C n'aurait jamais dû mettre un format ou l'autre sur la table, les formats vidéo ne devraient pas être la guerre des développeurs de navigateurs.

Pour ma part, une partie de mes activités professionnelles concerne le streaming vidéo et même si au boulot nous avons tout basé sur le h264, j'aimerais savoir qu'il y a toujours des portes de sortie avec une présence suffisante sur le marché.

Je ne suis pas fan de Google, mais si le WebM arrive à tenir face au monopole du MPEG-LA, je suis preneur.
Avatar de Zorglob INpactien
Zorglob Le mercredi 12 octobre 2011 à 19:24:12
Inscrit le mardi 6 juin 06 - 8285 commentaires
Pour ma part, une partie de mes activités professionnelles concerne le streaming vidéo et même si au boulot nous avons tout basé sur le h264, j'aimerais savoir qu'il y a toujours des portes de sortie avec une présence suffisante sur le marché.
Ça dépend ce que tu appelles "le marché". Je ne souhaitais pas rabâcher des liens que j'ai souvent mis, mais on sait très bien que H264 est partout hors web. Ppour ma part, ce n'est pas son omniprésence qui justifierait quoi que ce soit, mais il faut reconnaître que l'unicité d'un format arrange tous les maillons d'une chaîne (ceci sans parler de l'aspect qualitatif et de fonctions utilisables, puisque personne ne veut jamais en entendre parler).
Je ne suis pas fan de Google, mais si le WebM arrive à tenir face au monopole du MPEG-LA, je suis preneur.
Moi je suis ce qu'on peut appeler le contraire même d'un fan de Google
Ceci dit, mes raisons n'ont pas lieu d'être ici et j'ai toujours fait l'effort de discerner. Je peux donc comprendre l'importance d'un challenger pour le coté sain, sauf si c'est de la merde inévolutive (je n'ai jamais caché mon aversion pour theora/VP3).
Pour l'heure, je n'ai pas l'impression que les choses ont vraiment évolué par rapport à cet état de fait: WebM est fondé sur VP8, évolution du VP6 d'On2 racheté par Google, mais il a des spec. foireuses basées sur du plagiat camouflé de H264. Je ne vois pas (en tous cas à la lueur de ce qu'on nous présente jusque là) d'intérêt dans la duplication de format, si ce n'est la paternité d'un unique Google plutôt que celle de 130 boites regroupées dans un consortium.
Certains diront "oui mais mieux vaut Google", et ça deviendra alors très subjectif.
;