S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

François Hollande : sur Hadopi, "voilà ma position"

L'après Hadopi sera économique

François Hollande en déplacement à Nancy samedi dernier a été questionné par Univers Freebox. Question courte et simple : quelle est finalement la position du candidat aux Primaires sur Hadopi ?

Alors que les cinéastes de L’ARP avaient pris « acte que François Hollande ne souhaite pas abroger la loi HADOPI » lors d’une rencontre informelle du candidat, celui-ci réitère officiellement son opposition à Hadopi. Mais l’opposition est immédiatement relativisée prétextant qu’on ne peut laisser Internet sans règle. L’angle d’attaque est identique à celui affiché sur l’antenne de France Inter la semaine dernière. On peut donc le considérer comme mûr.


D’un, Hollande promet l’abrogation de la loi selon un calendrier non encore défini. « Ce dispositif n’est pas accepté parce qu’il est intrusif et introduit en plus une pénalisation. Il est donc rejeté par les internautes ».

De deux, mise en place de nouvelles règles pour combler le vide. « J’ai dit qu’il fallait supprimer cette loi, mais j’ai dit aussi qu’il faudrait en faire une autre. On ne peut pas laisser l’économie numérique sans règle, ce qui serait d’ailleurs un cadeau terrible aux puissants. Il faut avoir de nouvelles règles et notamment pour qu’on trouve un équilibre entre l’accès de tous à la Culture et aux œuvres et en même temps qu’il y ait aussi des droits reconnus aux créateurs. Nous aurons à travailler sur cette question. »

On ne sait pas si la suppression d’Hadopi sera conditionnée à la définition de ces « nouvelles règles ».

Mais quelles sont ces futures dispositions ? Hollande sait que l’économie numérique est tout sauf un univers sans règle. La contrefaçon y est réprimée. La responsabilité des intermédiaires techniques est encadrée. Le vide que veut combler le candidat est en réalité un vide purement économique. Plutôt qu’un système répressif, Hollande vise de nouveaux mécanismes de financement.

Un mécanisme qui n’est pas la licence globale – le candidat s'y oppose. Voilà quelques jours, le candidat mettait en avant sa nette préférence pour une extension de la rémunération pour copie privée et/ou une réorientation des prélèvements effectués sur le dos des FAI voire de nouvelles taxes visant les gros acteurs du net (variation autour de la taxe Google). L’après-Hadopi sera donc nécessairement économique pour le candidat socialiste.

Une stratégie rémunératrice…et payante ?
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 11/10/2011 à 10:55

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 259 commentaires

Avatar de dodo72 INpactien
dodo72 Le mardi 11 octobre 2011 à 11:40:30
Inscrit le jeudi 12 mai 05 - 68 commentaires


Comme je l'ai toujours dit, monsieur Hollande, c'est le candidat PS préféré de la droite, celui qu'ils auront le moins de mal à battre avec un scénario façon 2002.


Sarko s'est mis a dos l'électorat populaire qui l'a élu en 2007 avec la réforme des retraites, ses gouvernements "casting" ridicule, des ministères fictifs comme celui que Douillet a eu pendant quelques semaines (français de l'étranger). Le PS passera en 2012 a moins de faire n'importe quoi en campagne (ce dont ils sont capable).
Avatar de goodwhitegod INpactien
goodwhitegod Le mardi 11 octobre 2011 à 11:40:38
Inscrit le vendredi 31 octobre 03 - 10779 commentaires
"Des paroles, des paroles, des paroles..."

Strictement rien n'oblige ces requins de respecter leurs promesses !

Il n'entendent que le bruits des caisses de pognons !

Moi, je voterai que pour celui qui est à la limite de s'ouvrir les veines tellement il fait tout pour ses partisans : Teuf !
Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le mardi 11 octobre 2011 à 11:41:56
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27132 commentaires

Sarko s'est mis a dos l'électorat populaire qui l'a élu en 2007 avec la réforme des retraites, ses gouvernements "casting" ridicule, des ministères fictifs comme celui que Douillet a eu pendant quelques semaines (français de l'étranger). Le PS passera en 2012 a moins de faire n'importe quoi en campagne (ce dont ils sont capable).


Avec Hollande comme candidat, tu es sûr qu'ils y arriveront...
Avatar de Seth-Erminatores INpactien
Seth-Erminatores Le mardi 11 octobre 2011 à 11:42:32
Inscrit le dimanche 13 novembre 05 - 8214 commentaires

+1.

Comme je l'ai toujours dit, monsieur Hollande, c'est le candidat PS préféré de la droite, celui qu'ils auront le moins de mal à battre avec un scénario façon 2002.

Avec le passif de son ridicule mandat et sa côte de popularité ça m'étonnerait qu'il passe Papounet 1°...
Avatar de Arona INpactien
Arona Le mardi 11 octobre 2011 à 11:43:01
Inscrit le mardi 9 mai 06 - 951 commentaires

Pluzun. Vous avez le même argumentaire avec l'Europe que les majors avec le téléchargement : vous confondez une entité avec son usage. En soi le projet européen n'est pas mauvais (de base c'est quand même pour éviter qu'on se retape sur la gueule), mais les dirigeants ne l'abordent que par le côté financier. Ce sont ces dirigeants qu'il faut changer, pas le projet en lui-même !

Edit : le #44 a mieux dit ce que je pensais. Enfin je crois.


On l'a vu à plusieurs reprises que l'UE constituait un contre-pouvoir face aux dérapage des gouvernements nationaux.

Certes tout n'est pas rose loin de là mais cela reste une bonne chose à améliorer plutôt que s'enfermer sur soi-même.

Il y a quand même quelque chose de navrant c'est ceux qui disent que la France est en état de revenir au Franc, de sortir de l'UE etc...
Avatar de misterB INpactien
misterB Le mardi 11 octobre 2011 à 11:43:18
Inscrit le vendredi 22 octobre 04 - 145758 commentaires
"Des paroles, des paroles, des paroles..."

Strictement rien n'oblige ces requins de respecter leurs promesses !

Il n'entendent que le bruits des caisses de pognons !

Moi, je voterai que pour celui qui est à la limite de s'ouvrir les veines tellement il fait tout pour ses partisans : Teuf !

Donc tu vas pas voter

Faudrait rendre ça obligatoire
Avatar de luinil INpactien
luinil Le mardi 11 octobre 2011 à 11:44:25
Inscrit le samedi 10 juin 06 - 1040 commentaires

Pluzun. Vous avez le même argumentaire avec l'Europe que les majors avec le téléchargement : vous confondez une entité avec son usage. En soi le projet européen n'est pas mauvais (de base c'est quand même pour éviter qu'on se retape sur la gueule), mais les dirigeants ne l'abordent que par le côté financier. Ce sont ces dirigeants qu'il faut changer, pas le projet en lui-même !

Edit : le #44 a mieux dit ce que je pensais. Enfin je crois.


suffirait de supprimer le conseil (ou en faire un sénat élu a l'américaine) et de donner le pouvoir principal au parlement.

Suffit de foutre les gouvernements nationaux en dehors de l'Europe, ils sont nationaux pas européens... Pareil au niveau de l'évolution structurelle de l'Europe.

Et quand quelque chose doit être validé par les peuples c'est un référundum global sur toute l'europe (et pas un référundum par pays).

Ca ira déjà beaucoup mieux comme ça..
Avatar de ouragan INpactien
ouragan Le mardi 11 octobre 2011 à 11:44:29
Inscrit le jeudi 6 novembre 03 - 18396 commentaires
oui tiens ça m'intéresse

INSEE
Il correspond à un niveau de vie inférieur à 954 euros par mois en 2009. À titre de comparaison, le socle du RSA s’élève à 455 euros pour une personne seule. Le taux de pauvreté ainsi calculé atteint 13,5 % en 2009. 8,2 millions de personnes vivent en dessous de ce seuil en 2009, dont la moitié vivent avec moins de 773 euros par mois (tableau 2).
Avatar de huskie INpactien
huskie Le mardi 11 octobre 2011 à 11:45:27
Inscrit le mercredi 20 avril 05 - 29925 commentaires

Une fois encore, certains lisent ce qu'ils ont envie de lire... Ce "revirement" dont beaucoup parlent est basé sur l'appréciation de l'industrie du disque et non pas les annonces de François Hollande. Dans l'ensemble il a toujours dit la même chose "suppression d'Hadopi et nouvelles règles".
PcInpact : Aubry matraque Hollande sur ses revirements autour d'Hadopi
PcInpact : François Hollande : dépénaliser le téléchargement, conserver Hadopi
Ça commence à bien faire les raccourcis entre l'interprétation d'un tiers et les paroles du concerné.

Après d'accord ou pas avec sa position c'est un autre problème. Votez si vous préférez quelqu'un d'autre.

Pourtant, Bloche (soutien d'Aubry) a aussi rencontré l'ARP et il n'y a eu aucune ambiguïté.

L'ARP roulerait pour Aubry????
Avatar de lateo INpactien
lateo Le mardi 11 octobre 2011 à 11:45:35
Inscrit le samedi 27 août 05 - 3128 commentaires

Pluzun. Vous avez le même argumentaire avec l'Europe que les majors avec le téléchargement : vous confondez une entité avec son usage. En soi le projet européen n'est pas mauvais (de base c'est quand même pour éviter qu'on se retape sur la gueule), mais les dirigeants ne l'abordent que par le côté financier. Ce sont ces dirigeants qu'il faut changer, pas le projet en lui-même !

Edit : le #44 a mieux dit ce que je pensais. Enfin je crois.



trop tard on s'est fait enfler.
tu ne peux plus rien faire quand pour changer une virgule dans un texte européen il faut l'unanimité parmi 27.

il ne reste que des solutions radicales, qu'aucun élu ne prendra (du moins pas avant des années, qu'on soit au bord du gouffre).
donc on est baisés.
;