S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Certificats de sécurité : banqueroute pour DigiNotar

Lourdes repercussions pour un piratage informatique

Si le nom de DigiNotar ne vous est pas inconnu, c’est que cette société a été impliquée dans une grave faille de sécurité. Depuis plusieurs semaines, cet éditeur de certificats de sécurité revient régulièrement sous le feu des projecteurs à cause d’une brèche conséquente dans ses défenses. Une brèche qui aura rapidement entraîné sa faillite.

C’est par voie de communiqué de presse que la maison mère de DigiNotar, VASCO Data Security International, annonce la faillite. La société revient sur l’incident qui a provoqué la fuite des certificats de sécurité, une attaque opérée par un pirate qui s’est revendiqué comme étant le même que la précédente attaque sur Comodo.

VASCO précise toutefois que bien « qu’attristé » par la nouvelle, l'attaque ne remet pas en cause le coeur de la technologie d’authentification de la maison. D’ailleurs, la banqueroute ne concerne que DigiNotar et aucune autre branche de la société.

Quoi qu’il en soit, cela ne peut que réjouir le pirate à l’origine de l’attaque. Ce dernier avait expliqué dans un texte vouloir s’en prendre au gouvernement néerlandais pour avoir échangé 8000 musulmans contre 30 soldats et ainsi occasionner la mort des premiers. L’objectif était de rendre les 13 millions de dollars investis dans les certificats de DigiNotar inutiles, provoquant un vaste gaspillage d’argent public.

Et effectivement, le degré de confiance en DigiNotar s’est complètement effondré, entraînant des répercussions financières très rapides et particulièrement lourdes. Mais globalement, c’est tout le système des certificats qui est en perte de confiance, provoquant d’ailleurs une réaction sèche de Mozilla. L’éditeur de Firefox a en effet exigé que soient menés des audits de sécurité chez tous les principaux fournisseurs en rapport avec DigiNotar. 
Source : VASCO
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 21/09/2011 à 18:10

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 47 commentaires

Avatar de scott512 INpactien
scott512 Le mercredi 21 septembre 2011 à 18:13:02
Inscrit le jeudi 10 mai 07 - 271 commentaires
Quand tu vends de la sécurité, normal qu'une faille de sécu importante te décrédibilise totalement et de pousse à la faillite...
Avatar de lildadou INpactien
lildadou Le mercredi 21 septembre 2011 à 18:27:43
Inscrit le vendredi 6 janvier 06 - 494 commentaires
C'est vrai que le système des certificats mériterait un bon coup de peinture. Le passage de "chaine de confiance" à "réseau de confiance" serait un bon début mais ça impliquerait que les mafias actuelles perdent leur business.
Avatar de Inny INpactien
Inny Le mercredi 21 septembre 2011 à 18:28:14
Inscrit le lundi 17 août 09 - 2817 commentaires
Le problème est surtout que Diginotar n'avait pas communiqué sur l'attaque, et a tenté de la minimiser par la suite, ce qui fait qu'il s'est écoulé des mois avant qu'on ne se rende compte de l'ampleur de l'attaque. Suite à ça, la cote de confiance de Diginotar a autant duré qu'un vampire en plein bronzage.
Avatar de ano_635024317595613686 INpactien
ano_635024317595613686 Le mercredi 21 septembre 2011 à 18:29:53
Inscrit le vendredi 16 mars 07 - 4152 commentaires
effectivement, le degré de confiance en DigiNotar s’est complètement effondré


Et pour une boite qui n'a que de la confiance à vendre... la suite est logique.

Ca leur fera le cul.gif à ces bataves... on a en effet surtout envie de penser à ce que sont probablement devenus certains opposants iraniens grace à leur cumul de négligences zarb.gif
Avatar de Huron INpactien
Huron Le mercredi 21 septembre 2011 à 18:30:35
Inscrit le mardi 30 mai 06 - 8812 commentaires
C'est extrêmement grave. Bien plus que le piratage du PSN. La réaction qu'ils ont eu est tout bonnement inacceptable.

Il y a 47 commentaires

;