S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Ventes de musiques en France : les abonnements tirent le marché

Sans pour autant compenser la chute du CD

Le marché de la musique enregistrée continue de régresser en France. Après une baisse de 5,2 % au premier trimestre, voilà que le bilan des six premiers mois de 2011 est tombé et affiche un recul de 5,7 % selon le SNEP. La faute, comme toujours, à la chute des CD et DVD audio, et à la croissance insuffisante du marché numérique, incapable de compenser le recul du physique.

SNEP ventes musiques 1er semestre 2011
Au 1er semestre 2010, le marché global avait grimpé en un an de 229,9 à 239,3M d’€ (+4,1 %)

Les données sont explicites. Les ventes de CD et DVD audio continuent de s’écrouler, avec une baisse de 12 % entre le premier semestre 2010 et 2011, soit une différence d’environ 24 millions d’euros.

De l’autre côté, le marché numérique affiche une belle croissance de 22,7 %. Une progression néanmoins insuffisante, puisqu’elle n’a généré que 10 millions d’euros supplémentaires d’un semestre sur l’autre.

Résultat, le marché global affiche 225,9 millions d’euros de chiffre d’affaires (HT), contre 239,7 millions un an plus tôt. Néanmoins, concernant les ventes numériques, plusieurs données sont particulièrement positives.

Les abonnements cartonnent

Les ventes via téléchargement sur Internet ont ainsi crû de 13 %, générant 3,2 millions d’euros supplémentaires. Mais surtout, les abonnements (Deezer, Spotify, etc.) continuent de rapporter gros au secteur de la musique, grâce à une croissance de 103 % et 6,3 millions d’euros de plus.

Plus surprenant, le streaming gratuit financé par la publicité a tout de même rapporté 2,1 millions d’euros supplémentaires, grâce à une belle croissance de 45 %. Ces bons résultats sont cependant impactés par la chute des ventes de sonneries de téléphones portables, avec -20 % et un recul de 1.7 million d’euros. D’ici une poignée d’années, les ventes de sonneries ne rapporteront plus rien.

SNEP ventes musiques 1er semestre 2011

Le SNEP note dans les deux camemberts ci-dessus l’évolution des parts de chaque secteur dans les ventes numériques. On remarque immédiatement l’importance des téléchargements sur Internet (en rouge), mais aussi la montée en puissance évidente des abonnements (en gris) et la chute des sonneries (en beige).

Enfin, bonne nouvelle, si la croissance du marché numérique (+23 %) peut paraître faible, elle est pourtant supérieure à celle du Royaume-Uni (+21 %), de l’Allemagne (+19 %), de l’Espagne (+15 %) et des États-Unis (+4 %). Il faut cependant préciser que la plupart de ces pays sont en avance sur la France, ce qui explique en partie leur croissance plus faible.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 15/09/2011 à 15:25

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 56 commentaires

Avatar de tsubasaleguedin INpactien
tsubasaleguedin Le jeudi 15 septembre 2011 à 15:36:53
Inscrit le mercredi 20 octobre 04 - 2796 commentaires
Et la perte due au nombre d'ancien clients qui maintenant boycott la quasi totalité des produits issue de majors suite a leur politique pourri sur les DRM et autres verrou qui nous retire la propriété d'un achat ( Le CD je le lis ou je veux ) vers un systeme locatif moisi ( le jolie WMA pourri non interoperable )
Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le jeudi 15 septembre 2011 à 15:37:47
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27132 commentaires
Intéressant de voir l'évolution en proportions.

Les abonnements et le streaming financés par la pub sont les deux postes qui ont vu leur part de marché augmenter.

En toute logique, la part des sonneries de téléphone portable implose. Sauf quelques modèles sommaires d'entrée de gamme, je ne connais désormais aucun téléphone neuf qui ne permet pas l'emploi de sonneries mp3 faites maison.

Quand au DL légal sur sites marchands, il va arrivera un jour où il passera sous la barre des 50 %. Et ça se rapproche.

Edité par Commentaire_supprime le jeudi 15 septembre 2011 à 15:38
Avatar de manudwarf Modérateur
manudwarf Le jeudi 15 septembre 2011 à 15:37:51
Inscrit le dimanche 14 décembre 08 - 4183 commentaires
-5.7% en pleine période de crise, pas mal.
Certains s'en sortent mieux que d'autres
Avatar de Durandal INpactien
Durandal Le jeudi 15 septembre 2011 à 15:40:24
Inscrit le lundi 7 novembre 05 - 3051 commentaires
Bein non, c'est encore la faute des tipiak.
Avatar de wonder-wombat INpactien
wonder-wombat Le jeudi 15 septembre 2011 à 15:42:20
Inscrit le mercredi 3 novembre 04 - 21 commentaires
Une question: quelle pourrait être l'influence de l'import pour les formats physiques ?

Pas mal d'amis mélomanes et moi-même commandons maintenant une grande partie de nos disques à l'étranger où ils peuvent être bien moins chers...mais je ne saurais pas dire s'il s'agit d'un phénomène de grande ampleur (comme pour les JV) ou pas.

Il y a 56 commentaires

;