S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Google livre des informations sur sa consommation électrique

Mais pas sur son nombre de serveurs

Google, géant parmi les géants du web, consommerait à lui seul environ l’équivalent de 200 000 foyers. Soit l’équivalent d’une ville de plusieurs centaines de milliers d’âmes. Un nombre astronomique lié à ses quantités tout aussi astronomiques de serveurs dont a besoin le site pour contenter ses utilisateurs.

Google panneaux solairesLa consommation électrique de Google revient souvent sur le tapis ces dernières années. Il faut dire qu’avec plus d’un milliard d’utilisateurs dans le monde aujourd’hui, la société dépense logiquement une quantité astronomique d’énergie.

Et selon le New York Times, Google a affirmé cette semaine que ses serveurs consommaient 260 mégawatts. Soit entre un tiers et un cinquième de la plupart des réacteurs nucléaires situés en France.

Google se défend néanmoins de « trop » consommer. Avec plus d’un milliard de recherches quotidiennes, sans compter les téléchargements et les visionnages en streaming réalisés sur ses différents sites, ainsi que ses locaux, Google juge qu’au final, la consommation mensuelle moyenne par visiteur est faible. Selon ses calculs, elle serait équivalente à l’utilisation d’une ampoule de 60 watts durant 3 heures.

Nous apprenons enfin qu’une simple recherche utilise en moyenne 0,3 watt-heure, que ses émissions de CO2 ont atteint 1,5 million de tonnes métriques et que 30 % de son énergie en 2011 devrait être fournie par des énergies renouvelables.

Reste que si Google dévoile depuis peu sa consommation électrique (ce n’est pas la première fois), il n’a toujours pas donné d’information sur son nombre de serveurs. Ceci, depuis sa création en 1998.

Une récente étude, justement basée sur sa consommation électrique, a tenté de deviner son nombre de serveurs et l’a évalué à 900 000 unités. Mais il ne s’agit donc que d’une évaluation, et selon les qualités et les optimisations des serveurs, ce nombre peut autant surestimer que sous-estimer la réalité.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 10/09/2011 à 07:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 83 commentaires

Avatar de touch444719 INpactien
touch444719 Le samedi 10 septembre 2011 à 07:04:34
Inscrit le samedi 10 septembre 11 - 5 commentaires
A quand la centrale nucléaire Google...
Avatar de serialhunter INpactien
serialhunter Le samedi 10 septembre 2011 à 07:05:03
Inscrit le lundi 11 mai 09 - 235 commentaires
260 MW ! Quand même ! Mais quel est l'intérêt de ne pas dévoiler le nombre de serveurs ?
Avatar de La Scred INpactien
La Scred Le samedi 10 septembre 2011 à 07:31:59
Inscrit le dimanche 20 juin 04 - 148 commentaires
Ils en ont tellement qu'ils n'arrivent pas à tous les compter...
Avatar de jt_69.V INpactien
jt_69.V Le samedi 10 septembre 2011 à 07:48:53
Inscrit le samedi 5 février 11 - 15 commentaires
"Et selon le New York Times, Google a affirmé cette semaine que ses serveurs consommaient 260 mégawatts. Soit entre un tiers et un cinquième de la plupart des réacteurs nucléaires situés en France."

d'UN réacteur !

Sinon on pourrait croire que ça représente entre un tiers et un cinquième de la production totale des réacteurs situés en France.

Avatar de La Scred INpactien
La Scred Le samedi 10 septembre 2011 à 08:03:49
Inscrit le dimanche 20 juin 04 - 148 commentaires
Ca fait combien d'éoliennes?

Il y a 83 commentaires

;