S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Le bouton "J’aime" de Facebook illégal dans un Land allemand

J'aime pas j'aime

Lorsque l’on parle de Facebook, la question du respect de la vie privée est régulièrement abordée. Outre-Rhin, le Centre Indépendant pour la Protection de la Vie Privée (ULD), une commission du Land allemand de Schleswig-Holstein, s’en prend de manière très directe au réseau social, et plus précisément à la fonction « J’aime ».

Facebook commentaires jaime like

Selon ZDNet, Thilo Weichert, commissaire à l’ULD, explique que cette fameuse fonction construit à l’insu des utilisateurs une base de données des habitudes et des personnes. Facebook garderait les données pour un minimum de deux ans. En fait, même les internautes non inscrits se retrouveraient dans ces bases de données, et les inscrits disposeraient bien sûr de profils nettement plus complets.

La fonction « J’aime » est particulièrement visée puisqu’elle s’exporte sur de nombreux autres sites pour marquer une page ou un contenu qui a plu à l’utilisateur. Selon l’ULD, ces données sont évidemment envoyées aux serveurs de Facebook puis renvoyées à l’administrateur du site. Entre temps, l’utilisation de la fonction « J’aime » a été analysée et un profilage est créé. C’est cette création de profil qui cause problème car, selon l’ULD, une telle manipulation viole la loi allemande sur le respect de la vie privée : le bouton « J’aime » serait donc illégal.

De fait, l’organisme demande à l’ensemble des sites web hébergés dans le Land allemand de Schleswig-Holstein deux actions :
  • Supprimer toute page Facebook rattachée au site en question
  • Supprimer tous les boutons « J’aime » éventuels présents sur leurs contenus
Ces suppressions doivent intervenir d’ici la fin de septembre, tout manquement exposant les détenteurs à une amende pouvant grimper jusqu’à 50 000 euros.

Quant aux utilisateurs, l’ULD leur recommande carrément d’éviter d’utiliser la fonction « J’aime », voire d’utiliser Facebook tout court. L’identification des goûts et habitudes serait en effet trop facilitée par l’exposition publique d’informations qui sont issues en premier lieu d’un profil privé. Une facilité que l’utilisation des prénoms et noms réels ne fait qu’encourager.

La réaction de Facebook est sans surprise : la société « rejette catégoriquement toute assertion selon laquelle Facebook ne serait pas en accord avec les standards européens de protection des données », avant de préciser que les travaux produits par l’ULD seront examinés.
 
On rappellera qu'une modification est en cours sur les profils Facebook pour afficher un flux dédié aux commentaires et à l'utilisation de cette fameuse fonctionnalité. Une liste qui donne un aperçu réel du suivi que l'on peut opérer des actions de ses contacts, comme nous l'indiquions déjà le 11 août.
Source : ZDnet
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 22/08/2011 à 13:52

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 90 commentaires

Avatar de Ph11 INpactien
Ph11 Le lundi 22 août 2011 à 15:47:31
Inscrit le mardi 15 mai 07 - 8269 commentaires
Encore cette absurde idée que tout le monde va devenir geek.
Les autorités publiques ne sont pas infantilisantes, elle servent juste à défendre l’intérêt collectif dans des situations ou l'entreprise individuelle ne suffit pas. je crois que c'est le cas ici.

Je suis pour l'interdiction des intrusions dans la vie privée lorsque celles-ci ne sont pas consenties par un contrat.

Par contre, si la personne est consentante, je ne vois pas le problème, et même lorsque la personne a négligé de lire son contrat.

Lorsque j'invite des amis chez moi, c'est une intrusion consentie dans mon espace privé ; j'ai le droit d'inviter qui je veux chez moi !

Tu considères que les gens sont incapables de s'en sortir tout seul, juste pour une question de lecture de contrat, tu considères qu'ils ne sont ni raisonnables, n'ont pas de libre-arbitre ?

Et toi, est-ce que tu t'en sors ? Pourquoi tu veux cela ? Parce que par fainéantise, tu veux pas te faire ch*er à lire tes contrats ? Et tu fais une généralité de ton cas ?

Tu détruit donc toute notion de subjectivité, ce qui est bon pour toi est forcément bon pour les autres, ce qui est dans ton intérêt l'est pour les autres, qui en fait sont des ignorant de ne pas avoir les mêmes intérêts que toi…

On devrait donc conclure que tout contrat est sans valeur et que l'état (donc des technocrates nommés par des politiciens) doit donc gérer à ta place car il comprend mieux que toi ton propre intérêt ?

Si tu avais raison, on serait encore dans la préhistoire, vu que s'il est impossible de faire des contrats consentis, il est impossible à l'individu de faire des échanges, de faire des accords avec autrui.
Avatar de Ph11 INpactien
Ph11 Le lundi 22 août 2011 à 15:51:15
Inscrit le mardi 15 mai 07 - 8269 commentaires
Le problème c'est que nous sommes déjà dans une société paternaliste à l'heure des expert de tout et rien...

Et je crois que nous ne sommes plus dans un monde ou les gens apprennent de leurs erreurs...

Exemple type : le gamin qui se prends un mot dans le carnet..
Y a 20 ans, une tarte à la maison en rentrant...
Maintenant ce sont les parents qui vont agresser les profs qui osent remettre en cause leur petite tête blonde forcement parfaite...

Donc, parce qu'on subit les conséquences de l'infantilisation par l'ingérence de l'état dans la société civile, tu prônes d'aller plus loin dans son ingérence ?

Tu justifies la fuite en avant de l'état dont l'aboutissement sera le totalitarisme.
Avatar de uzak INpactien
uzak Le lundi 22 août 2011 à 15:51:59
Inscrit le vendredi 12 mai 06 - 6882 commentaires
La pression sociale est un fait, on ne peut la détruire sans détruire l'environnement social, mais il ne s'agit que de pression et pas de coercition. Au final, le choix t'appartiens.

Que certains pays interdisent le suicide n'a aucun sens ; celui qui se suicide est condamné à mort ?

Non, ce serait une double peine

C'est certes pas interdit au sens strict, mais la famille peut se brosser pour les assurances


Et faire sentir ne signifie pas rendre obligatoire. Tu n'iras pas en prison si tu ne deviens pas propriétaire.

Heureusement.
Je dis juste que certes, ce n'est pas interdit de facto, mais c'est considéré comme anormal.
Avatar de farny INpactien
farny Le lundi 22 août 2011 à 15:52:05
Inscrit le samedi 7 février 04 - 2815 commentaires
PH1 oui mais je vais sur un site comme gizmodo par ex . il y a une icone "j'aime" , je peux cliquer dessus et pourtant je ne suis pas inscrit sur facebook donc je n'ai pas lu le contrat de l'entreprise et n'ai pas adhéré .



Edité par farny le lundi 22 août 2011 à 15:52
Avatar de Pikrass INpactien
Pikrass Le lundi 22 août 2011 à 15:57:08
Inscrit le mercredi 10 juin 09 - 389 commentaires
La lorraine, ca compte? Ah ce moment là, j'a

Seule la Moselle est allemande

Edité par Pikrass le lundi 22 août 2011 à 15:58
Avatar de Ph11 INpactien
Ph11 Le lundi 22 août 2011 à 16:00:27
Inscrit le mardi 15 mai 07 - 8269 commentaires
PH1 oui mais je vais sur un site comme gizmodo par ex . il y a une icone "j'aime" , je peux cliquer dessus et pourtant je ne suis pas inscrit sur facebook donc je n'ai pas lu le contrat de l'entreprise et n'ai pas adhéré .


La question est de savoir si FB peut te tracer puisque tu n'es pas inscrit, ni connecté.

Si FB peut effectivement recueillir ces données et te tracer sans que tu ne te sois inscrit, cela enchaîne avec un autre débat, qui est le fait que sur le net, la politique tacite des cookies veut qu'on soit consentant par défaut, ce qui est fortement tendancieux et ne tient pas compte de l'évolution des cookies.

Il faudrait donc que tout site doive informer et demander l'accord concernant l'utilisation de cookie.

Edité par Ph11 le lundi 22 août 2011 à 16:03
Avatar de misterB INpactien
misterB Le lundi 22 août 2011 à 16:01:41
Inscrit le vendredi 22 octobre 04 - 145760 commentaires
La question est de savoir si FB peut te tracer puisque tu n'es pas inscrit, ni connecté.

Si FB peut effectivement recueillir ces données et te tracer sans que tu ne te sois inscrit, cela enchaîne avec un autre débat, qui est le fait que sur le net, la politique tacite des cookies veut qu'on soit consentant par défaut, ce qui est fortement tendancieux et ne tient pas compte de l'évolution des cookies.

il faut cliquer sur J'aime, ce qui vient pas a l'idée si tu es pas sur FB

mais je me rappel de stat dans le ref ou on savait d'ou venait les gens et ou ils allaient apres avoir quitté le site

Edité par misterB le lundi 22 août 2011 à 16:02
Avatar de otto INpactien
otto Le lundi 22 août 2011 à 16:06:05
Inscrit le jeudi 21 avril 05 - 13334 commentaires
Donc, parce qu'on subit les conséquences de l'infantilisation par l'ingérence de l'état dans la société civile, tu prônes d'aller plus loin dans son ingérence ?

Tu justifies la fuite en avant de l'état dont l'aboutissement sera le totalitarisme.

tu derives...
Une des prérogative de l'état, c'est de protéger les citoyens y compris par des mesures autoritaires...
Le pouvoir en france probablement totalitaire avant sarkozy s'opposait à la vente d'un produits dangereux qui a pour nom redbul, c'est sans doute par sens démocratique que sarkosy l'a rendu légale en faisant fi de la santé du français..

Avatar de Bug INpactien
Bug Le lundi 22 août 2011 à 16:07:57
Inscrit le samedi 22 mars 08 - 5692 commentaires
Ce que je ne comprends pas, c'est que seul Facebook soit visé par vos commentaires.
Pour moi, les sites qui affichent le bouton sont autant responsables.
En effet, ces sites acceptent en quelque-sorte de transmettre les infos à Facebook sans demander l'avis des visiteurs, et ça explique probablement l'amende de 50 000 € en cas de non retrait du bouton, ce n'est pas de l’infantilisation, c'est juste qu'il y a des lois concernant la transmission des infos personnelles.
Enfin c'est mon interprétation, elle vaut ce qu'elle vaut.

Que les sites qui veulent l'utiliser le fassent, je m'en moque complètement, avec addblock + ghostery + facebook qui renvoit sur localhost dans mon fichier host, je suis peinard
Avatar de Bug INpactien
Bug Le lundi 22 août 2011 à 16:10:39
Inscrit le samedi 22 mars 08 - 5692 commentaires
il faut cliquer sur J'aime, ce qui vient pas a l'idée si tu es pas sur FB

Justement non, t'as pas besoin de cliquer
;