S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Australie : licencié pour avoir insulté une collègue sur Facebook

De chez lui, en dehors des heures de bureau

Peut-on licencier un salarié pour des insultes proférées sur Facebook en dehors des heures de travail ? Oui a estimé la justice australienne. En mai 2010, Damian O'Keefe, salarié de The Good Guys à Townsville, avait posté un message où il traitait sa manager d'incapable suite à une erreur de paye, promettant de s'occuper d'elle dès le lendemain, en des termes fleuris. ("wonders how the fucking work can be so fucking useless and mess up my pay again. C…ts are going down tomorrow.")

salarié facebook licenciement

Il fut ainsi licencié par son employeur, sourd des arguments de ce salarié : le message fut posté depuis son domicile et ses paramètres de confidentialité Facebook étaient réglés au maximum. Insuffisant pour l'employeur : le lien existant entre ce salarié et sa manager justifie la mesure. Autre chose, sur les 70 personnes de son réseau Facebook, le salarié avait 11 collègues de travail.

Le vice-président du tribunal a lui aussi estimé qu'il y avait une faute grave, rejetant la plainte du salarié pour licenciement abusif. "Le fait que les commentaires aient été faits depuis le domicile du salarié en dehors des heures de travail ne fait aucune différence. Les commentaires ont été lus par les collègues de travail et il n'a pas fallu attendre longtemps pour que [la manager] soit informée de ce qui s'était passé. La séparation entre le domicile et le travail est aujourd'hui moins prononcée que dans le passé" (#43 dans la décision disponible en intégralité)

En France, le tribunal des Prud'hommes de Boulogne-Billancourt avait validé le licenciement de salariés qui avaient critiqué leur hiérarchie sur le réseau social, un samedi soir, depuis leur domicile. L'affaire a cependant été frappée d'appel. On pourra relire encore dans nos colonnes, la tribune signée de Me Diane Mullenex et Me Annabelle Richard ou encore cet interview de Nicolas Poirier, juriste d'Overblog.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 18/08/2011 à 16:29

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 119 commentaires

Avatar de spidermoon INpactien
spidermoon Le jeudi 18 août 2011 à 18:39:31
Inscrit le mercredi 17 mai 06 - 1251 commentaires
A noter pour info que Marc a fait un faux sens.
Exposé fleuri sur le sujet :

D'abord, "Cunt" est très probablement l'injure la plus violente et disgracieuse du monde anglophone, très loin devant les bitch, slut, bastard ou autres son of a bitch Il faut le savoir, aucune équivalence en traduction type pétasse, conasse, grognasse ou p...e ne rend l'intensité idiomatique du truc.
Ensuite et par conséquent, il faut se détacher d'une traduction littérale (qui grosso modo désignerait le lieu dit pussy ) pour préférer l'insulte très dégradante de la personne entière (d'où le faux sens de Marc, le mec ne veut rien défoncer de cette dame, il l'insulte outrageusement en entier )

Voilà, cet exposé fidèle a été pour moi un sacré défouloir au passage


Traduction HP : Sang-de-Bourbe
Avatar de Zorglob INpactien
Zorglob Le jeudi 18 août 2011 à 18:45:22
Inscrit le mardi 6 juin 06 - 8286 commentaires
Traduction widget Systran: chatte (logique d'ailleurs)
Avatar de huskie INpactien
huskie Le jeudi 18 août 2011 à 18:48:36
Inscrit le mercredi 20 avril 05 - 29925 commentaires
AMAH, c'est une référence à Frédéric Lefebvre disant "Zadig et Voltaire" (marque de vêtements) au lieu de "Zadig de Voltaire".



Ca fait plaisir de voir qu'y a pas que des incultes.
Avatar de molybdène INpactien
molybdène Le jeudi 18 août 2011 à 19:07:03
Inscrit le lundi 20 décembre 10 - 443 commentaires


Ca fait plaisir de voir qu'y a pas que des incultes.


Ce n'est pas de la culture ça. La preuve, même moi je le savais.
Avatar de huskie INpactien
huskie Le jeudi 18 août 2011 à 19:15:42
Inscrit le mercredi 20 avril 05 - 29925 commentaires



En tout cas, le type aurait été malin, il aurait traité sa chef de Blunt ou James Blunt, qui est l'équivalent en cockmey de ce terme si fleuri



On parle d'un descendant de bagnard et de prostipute, je le rappelle. Qui plus est d'origines anglaises.

En somme, de la bonne grosse brute tout juste capable de manipuler un ballon ovale (le ballon rond, c'est déjà trop dur pour lui).
Avatar de John Shaft INpactien
John Shaft Le jeudi 18 août 2011 à 19:51:51
Inscrit le vendredi 14 janvier 11 - 10371 commentaires
et alcoolique de surcroit

Edité par tot0che le vendredi 18 janvier 2013 à 19:32
Avatar de spidermoon INpactien
spidermoon Le jeudi 18 août 2011 à 19:53:14
Inscrit le mercredi 17 mai 06 - 1251 commentaires
et sodomiseur de Kangourou en plus
Avatar de huskie INpactien
huskie Le jeudi 18 août 2011 à 20:18:19
Inscrit le mercredi 20 avril 05 - 29925 commentaires
et sodomiseur de Kangourou en plus



Je crois que c'est le kangourou qui saute le plus. Quand tu vois leur queue, tu comprends que pour eux, c'est dans la poche.
Avatar de John Shaft INpactien
John Shaft Le jeudi 18 août 2011 à 20:25:37
Inscrit le vendredi 14 janvier 11 - 10371 commentaires
Je crois qu'il a confondu kangourou et koala

Edité par tot0che le vendredi 18 janvier 2013 à 19:32
Avatar de torentoz2 INpactien
torentoz2 Le jeudi 18 août 2011 à 20:26:33
Inscrit le samedi 29 janvier 11 - 402 commentaires
Il y a donc forcément un des 11 collègues qui a balancé le message à la direction pour que ça se sache dans la boite. Ce gars là ne sait pas choisir ses amis, c'est là sa plus grave faute. Mais que la justice valide le licenciement, je trouve ça abusé.
;