S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Martine Aubry : une taxe de 2 € par mois en lieu et place d'Hadopi

Le prix de la liberté et du financement ?

Le PS, notamment par la voix de Christian Paul, Jean-Marc Ayrault ou François Hollande avait promis d'abroger la loi Hadopi en cas d'alternance en 2012. Au Grand Rendez-vous d'Europe 1 (à 11:10), Martine Aubry a redit sa volonté de supprimer cette Haute autorité en charge notamment de la riposte graduée et de l'évaluation du filtrage en France.

martine aubry abrogation hadopi contribution 

"Moi, j’ai toujours été contre Hadopi. Ça m'avait d'ailleurs valu de recevoir une lettre incendiaire d'amis : Pierre Arditi, Michel Piccoli que j'adore, ça m'a beaucoup touché, Maxime Le Forestier", se souvient Martine Aubry (La lettre ouverte)

La candidate aux primaires du PS l'assure : "je reste sur la même ligne. C'est-à-dire : J’avais dit Hadopi, c’est inefficace, on a déjà les moyens de contourner, c'est déjà vrai, cela a surtout un effet catastrophique pour moi, c'est d'opposer les jeunes et les créateurs."

Pour casser le raccouci contre hadopi donc contre les auteurs, Martine Aubry se dit "extrêmement attachée au droit d'auteur. Ils faut que les musiciens, les cinéastes, les écrivains puissent toucher leur droit d'auteur". Comment ? "Nous, nous proposons une contribution de l'ordre de 2 euros – ce sera à discuter - qui sera payée en même temps que l'abonnement internet."

La candidate ne donne pas cette fois les détails de la contrepartie à ce versement : extension de la copie privée, dépénalisation massive des échanges en ligne ou seulement sur les réseaux P2P ? Contribution obligatoire ou volontaire ? Quel mode de répartition ? Qui fixe quoi ? De fait, il faut se plonger dans un texte préalable publié en juin dernier sur Rue89 pour en avoir l'esquisse. Là, Martine Aubry précisait sa pensée : "L’acceptation des échanges de biens culturels hors marché, à des fins non lucratives, conduira les internautes à s'acquitter en retour d'une contribution individuelle au financement de la création, qui doit rester modeste et pourrait devenir socialement progressive."

900 millions d'euros

A Avignon, calculette à la main, Martine Aubry estime que "2 euros, ça fait 900 millions d'euros, c'est largement suffisant pour financer les droits d'auteur et financer une partie de la création". Cependant, avec 30 et quelques millions de lignes en France, le compte n'y est pas. La candidate envisage-t-elle de prélever un peu plus sur le budget des FAI ?

Cette contribution, souligne-t-elle plus tard, "c'est l'idée de la reconnaissance du droit d'auteur : les artistes travaillent, ils doivent être rémunérés. (…) Ça me paraît véritablement une somme acceptable pour tous qui en même temps permet de régler à la fois les droits d'auteur et en même temps donner une contribution supplémentaire pour la création."

Hadopi, des sanctions pénales pour des gens qui veulent avoir accès à l'art

Au-delà de cette contribution, pas de doute : "Hadopi, ce sont des sanctions pénales pour des gens qui veulent tout simplement avoir accès à l’art", résume-t-elle, "je trouve cela effrayant".

Si en aval une dizaine de personnes a été convoquée devant la Hadopi, en amont, 18 millions de saisines ont été adressées par les ayants droit à la Rue de Texel. La Hadopi joue donc le rôle de goulet d'étranglement, d'un barrage dont elle pourra ouvrir les vannes quand bon lui semblera, sur les critères et l'agenda qu'elle sera seule à déterminer.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 20/07/2011 à 08:57

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 522 commentaires

Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:47:49
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27113 commentaires

L'industrie du divertissement n'est pas un service public. Je veux bien payer pour la santé, le transport, l'énergie, ou que tout le monde ai une baguette de pain par jour, mais pas pour que Jean-Claude télécharge de la musique.


Pareil. Et c'est la raison pour laquelle je suis convaincu que cette licence ne pourra jamais être mise en place.

Va donc expliquer à mes parents, qui payent leur bouquet satellite, leur redevance TV, leurs places de cinéma, leurs livres et périodiques, l'abonnement médiathèque de ma mère et les logiciels de mon père qu'ils vont devoir raquer 2€/mois pour de la musique dont ils se foutent et qu'ils détestent, sans rien en retour en plus (mon père ne sait même pas ce que c'est le P2P).

La finalité de cette LG me laisse sceptique...

Avatar de negus56 INpactien
negus56 Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:48:39
Inscrit le dimanche 11 novembre 07 - 2247 commentaires
La solution proposée par Mme Aubry ne pourrait pas passer de manière aussi simple.
Je pense qu'elle a une "notion" de licence globale comme solution de remplacement à la Hadopi.

Tout d'abord, sur le principe, je préfèrerais payer 2€/mois qu'un centime à travers mes impôts pour la Hadopi.

Mais, comme nous pouvons le lire sur les commentaires, voilà une solution qui ne convainc pas non plus.

Que faire ? Quel équilibre trouver pour que plusieurs aspects du spectacle puissent perdurer ?

N'oublions pas que le monde du spectacle et la création ne se limitent pas aux chanteurs et acteurs. Des réalisateurs, compositeurs, arrangeurs, cameramen, accessoiristes, peintres, etc. participent à la création.

Deuxièmement, comment favoriser la découverte de nouveaux talents créateurs et renouveler régulièrement nos têtes d'affiches,afin que le monde de l'art ne se résume pas à des personnalités "bankable" ?

Troisièmement, comment assurer un accès "égalitaire" au monde de l'art, à la culture, pour tout un chacun, sans qu'il y ait une exclusion de facto à cause des revenus ?
Pour ma part, ce point est un des plus important à mettre en œuvre, car j'estime qu'il représente un véritable progrès social, voire devrait être un des droits fondamentaux, au même titre que l'éducation, qui permet d'accéder à la compréhension de notre monde, et donc, in extenso, de l'art.

Quatrièmement, comment réguler les revenus de la création artistique de manière équitable par rapport aux institutions qui les gouvernent ? Je trouve indécent que des jeunes créateurs produisent des CD et que, face à eux, des directeurs d'institutions gagnent 200000€/mois...

J'oublie certainement un bon nombre d'aspects ici, mais si nos politiques se posaient ces questions là, et géraient véritablement l'argent du contribuable, la Hadopi n'aurait jamais eu cette forme et ne coûterait pas aussi cher, la Sacem aurait été dissoute, la RCP aurait été raisonnable, les gens pourraient télécharger sans être culpabilisés sur Internet et seraient certainement plus critiques, ce qui éviterait l'arrivée trop fréquente de daubes (mais là je suis en train de rêver.) fume.gif

Seul point négatif : on ne pourrait pas flooder sur PCI
Avatar de Spidard INpactien
Spidard Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:48:55
Inscrit le vendredi 6 juillet 07 - 2038 commentaires
Sa LG mettra fin, par contre, à l'existence des supports physiques.

côté musical peut être. Mais du côté des films c'est pas demain la veille : Un DVD reste toujours de qualité bien supérieur à un divX et nombre de cinéphiles amateur s’équipent correctement chez eux (tv, sono, 3d accessoirement). Si la majorité des lecteurs de pci s'y connaissent dans le domaine informatique et savent ou se procurer des rip HD, le pékin moyen continuera a acheter son blu ray a [strike]carrefour[/strike] la FNAC.
Avatar de Bill2 INpactien
Bill2 Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:49:06
Inscrit le mardi 6 mai 03 - 2119 commentaires
Si oon arrive à cette fameuse licence globale à X€, ça légalisera donc le partage de fichiers, et le droit à copier/redistribuer tout comme des porcs.
Soit. Dans ce cas, il faudra donc enlever la taxe "copie privée", qui ne servira donc plus à rien.
Avatar de Winderly INpactien
Winderly Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:49:35
Inscrit le vendredi 19 mai 06 - 7519 commentaires
Je suis contre, mais le tarif me semble raisonnable.
Avatar de huskie INpactien
huskie Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:49:45
Inscrit le mercredi 20 avril 05 - 29925 commentaires

On va avoir des surprises...

Porno = 80 %, le reste = 20 %...


Moi, je veux bien du porno en direct/live à 5€. perv.gif
Avatar de lorinc INpactien
lorinc Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:51:12
Inscrit le lundi 19 avril 04 - 11222 commentaires

Pareil. Et c'est la raison pour laquelle je suis convaincu que cette licence ne pourra jamais être mise en place.

Va donc expliquer à mes parents, qui payent leur bouquet satellite, leur redevance TV, leurs places de cinéma, leurs livres et périodiques, l'abonnement médiathèque de ma mère et les logiciels de mon père qu'ils vont devoir raquer 2€/mois pour de la musique dont ils se foutent et qu'ils détestent, sans rien en retour en plus (mon père ne sait même pas ce que c'est le P2P).

La finalité de cette LG me laisse sceptique...



Même pour l'intégralité de Glenn Gould ou Bernstein ? Ils sont peut-être vieux, mais pas sourds. Et encore, même en étant sourds, ils aprécieront de pouvoir récupérer tout Karajan...

Avatar de Sebuzz INpactien
Sebuzz Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:51:21
Inscrit le mardi 22 novembre 05 - 3537 commentaires
Excellent, enfin une qui a compris ! Sa LG mettra fin, par contre, à l'existence des supports physiques.

Mais elle n'arrivera jamais à l'appliquer, puisque personne ne veut payer pour un autre. Aujourd'hui, la France c'est du "chacun pour sa gueule et l'autre peut aller se faire voir", ou du "Pourquoi je devrai payer pour ça alors que ça ne me profite pas ?".
C'est le point de départ de la déchéance des services publics. Elle a déjà commencé, et elle continuera jusqu'à ce que tout service soit régi par des sociétés privées.

+1

Perso, payer 2 euros par mois ne me dérange pas, et cela ne changera pas mes habitudes d'achats (supports physiques divers en musique, films, séries, et JV). Ca sera juste une manière de régulariser ma situation.
Avatar de huskie INpactien
huskie Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:51:56
Inscrit le mercredi 20 avril 05 - 29925 commentaires
côté musical peut être. Mais du côté des films c'est pas demain la veille : Un DVD reste toujours de qualité bien supérieur à un divX et nombre de cinéphiles amateur s’équipent correctement chez eux (tv, sono, 3d accessoirement). Si la majorité des lecteurs de pci s'y connaissent dans le domaine informatique et savent ou se procurer des rip HD, le pékin moyen continuera a acheter son blu ray a [strike]carrefour[/strike] la FNAC.

La fibre, bordel.
Avatar de jeliel INpactien
jeliel Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:52:42
Inscrit le mardi 28 août 07 - 652 commentaires
SI ça va aux auteurs
SI ça permet de télécharger les bouses pour les tester

alors ok
;