S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Martine Aubry : une taxe de 2 € par mois en lieu et place d'Hadopi

Le prix de la liberté et du financement ?

Le PS, notamment par la voix de Christian Paul, Jean-Marc Ayrault ou François Hollande avait promis d'abroger la loi Hadopi en cas d'alternance en 2012. Au Grand Rendez-vous d'Europe 1 (à 11:10), Martine Aubry a redit sa volonté de supprimer cette Haute autorité en charge notamment de la riposte graduée et de l'évaluation du filtrage en France.

martine aubry abrogation hadopi contribution 

"Moi, j’ai toujours été contre Hadopi. Ça m'avait d'ailleurs valu de recevoir une lettre incendiaire d'amis : Pierre Arditi, Michel Piccoli que j'adore, ça m'a beaucoup touché, Maxime Le Forestier", se souvient Martine Aubry (La lettre ouverte)

La candidate aux primaires du PS l'assure : "je reste sur la même ligne. C'est-à-dire : J’avais dit Hadopi, c’est inefficace, on a déjà les moyens de contourner, c'est déjà vrai, cela a surtout un effet catastrophique pour moi, c'est d'opposer les jeunes et les créateurs."

Pour casser le raccouci contre hadopi donc contre les auteurs, Martine Aubry se dit "extrêmement attachée au droit d'auteur. Ils faut que les musiciens, les cinéastes, les écrivains puissent toucher leur droit d'auteur". Comment ? "Nous, nous proposons une contribution de l'ordre de 2 euros – ce sera à discuter - qui sera payée en même temps que l'abonnement internet."

La candidate ne donne pas cette fois les détails de la contrepartie à ce versement : extension de la copie privée, dépénalisation massive des échanges en ligne ou seulement sur les réseaux P2P ? Contribution obligatoire ou volontaire ? Quel mode de répartition ? Qui fixe quoi ? De fait, il faut se plonger dans un texte préalable publié en juin dernier sur Rue89 pour en avoir l'esquisse. Là, Martine Aubry précisait sa pensée : "L’acceptation des échanges de biens culturels hors marché, à des fins non lucratives, conduira les internautes à s'acquitter en retour d'une contribution individuelle au financement de la création, qui doit rester modeste et pourrait devenir socialement progressive."

900 millions d'euros

A Avignon, calculette à la main, Martine Aubry estime que "2 euros, ça fait 900 millions d'euros, c'est largement suffisant pour financer les droits d'auteur et financer une partie de la création". Cependant, avec 30 et quelques millions de lignes en France, le compte n'y est pas. La candidate envisage-t-elle de prélever un peu plus sur le budget des FAI ?

Cette contribution, souligne-t-elle plus tard, "c'est l'idée de la reconnaissance du droit d'auteur : les artistes travaillent, ils doivent être rémunérés. (…) Ça me paraît véritablement une somme acceptable pour tous qui en même temps permet de régler à la fois les droits d'auteur et en même temps donner une contribution supplémentaire pour la création."

Hadopi, des sanctions pénales pour des gens qui veulent avoir accès à l'art

Au-delà de cette contribution, pas de doute : "Hadopi, ce sont des sanctions pénales pour des gens qui veulent tout simplement avoir accès à l’art", résume-t-elle, "je trouve cela effrayant".

Si en aval une dizaine de personnes a été convoquée devant la Hadopi, en amont, 18 millions de saisines ont été adressées par les ayants droit à la Rue de Texel. La Hadopi joue donc le rôle de goulet d'étranglement, d'un barrage dont elle pourra ouvrir les vannes quand bon lui semblera, sur les critères et l'agenda qu'elle sera seule à déterminer.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 20/07/2011 à 08:57

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 522 commentaires

Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:42:00
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27132 commentaires
Avec quelques stats sur les plus gros trackers, la question de la répartition est résolue


On va avoir des surprises...

Porno = 80 %, le reste = 20 %...

Et les systèmes trackerless genre Kademila ?

Outre ça, la question du "qu'est-ce qu'on finance" avec ça, bien sûr il y a les rétribnution pour droit d'auteur, mais on peut aussi financer les salles et les festivals (qui sont toutes et tous déficitaire). On finance la culture en somme...


Question à poser et à laquelle il est impératif d'apporter des réponses avant de s'engager à quoi que ce soit.
Avatar de peter macaloai INpactien
peter macaloai Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:42:05
Inscrit le mercredi 21 décembre 05 - 285 commentaires

20 x 2 x 12 = 480 millions/an.

T'as raison, il en manque.

Faut faire le calcule inverse :
900/12/2 = 37.5

Elle se base en fait sur le nombre d'internautes français je pense, et non sur le nombre d'abonnement.

Dans tout les cas la licence légale est selon moi une mauvaise chose, elle encourage et ferait perdurer ces majors qui ne veulent prendre le virage numérique.

Il faut qu'elles se métamorphose ou qu'elles meurent. D'autres entreprises prendront le pas dans cette dernière option.

Edit : et ne m’embêtez pas sur ma mauvaise notation de la division, on s'est compris


Edité par peter macaloai le mercredi 20 juillet 2011 à 09:47
Avatar de ano_634958661826786309 INpactien
ano_634958661826786309 Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:42:35
Inscrit le mardi 22 décembre 09 - 113 commentaires
Excellent, enfin une qui a compris ! Sa LG mettra fin, par contre, à l'existence des supports physiques.

Tu veux dire enfin une qui dit ce que tu veux entendre ?

Aujourd'hui, la France c'est du "chacun pour sa gueule et l'autre peut aller se faire voir", ou du "Pourquoi je devrai payer pour ça alors que ça ne me profite pas ?".


Ça te tente de me payer mes cours de guitare et mes clopes ?

C'est le point de départ de la déchéance des services publics. Elle a déjà commencé, et elle continuera jusqu'à ce que tout service soit régi par des sociétés privées.

L'industrie du divertissement n'est pas un service public. Je veux bien payer pour la santé, le transport, l'énergie, ou que tout le monde ai une baguette de pain par jour, mais pas pour que Jean-Claude télécharge de la musique.
Avatar de Lochnar INpactien
Lochnar Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:43:50
Inscrit le mardi 20 novembre 07 - 1001 commentaires
Un début vers la licence globale?
Ou encore une taxe de plus qui va faire plaisir aux majors?



Oui une licence globale... Après avoir dépensé des millions pour HADOPI et autre DADVSI
Avatar de angelfall INpactien
angelfall Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:43:51
Inscrit le mardi 10 février 09 - 201 commentaires
Pas mal de choses intéressantes dans cette news.

Il s'agit, avant tout, d'une déclaration à vocation électoraliste, l'un des points importants soulevé ici est le suivant :

il s'agit donc d'un abonnement/licence (non globale).

* première interrogation :
2€ pour la musique ?
2€ pour le cinéma ?
2€ pour l'édition ?
On additionne le tout ?
On peut vite se retrouver avec 10€ de plus au début. Mais après on se base sur quoi pour fixer le montant ? Cela serait étonnant qu'elle reste fixe.

*deuxième interrogation :
ce qui me gêne c'est que cela serait solidaire de l'abonnement FAI
Pour savoir ce que coute séparément la TV, de l'internet, de la téléphonie, c'est déjà galère.
On devrait avoir une tarification de la TV seule, du téléphone seul, et de l'internet seul. Pourquoi payer pour les trois si je ne souhaite qu'un service ?

Cette "licence" serait une obligation et pas le choix de la prendre ? Par contre malheur à celui qui se fait choper après, sans licence, ok pour cela.
Elle doit être une option en plus de l'abonnement FAI.
On (le consommateur) va encore se faire avoir sinon.
Avatar de huskie INpactien
huskie Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:44:00
Inscrit le mercredi 20 avril 05 - 29925 commentaires

sans compter que ça réduirait les distances pour beaucoup de gens (un marseillais pourrait voir son idole qui ne fait qu'une date a Paris par exemple)

C'est ça, la magie d'internet.

En plus pour des petits groupes qui ont du mal à remplir une salle, ça serait très profitable.

Bon, je pense qu'au PS, y a des gens qui sont plus à même de concevoir les potentialités d'internet que chez les conservateurs/réactionnaires de l'UMP.

Il faut savoir proposer, innover. PCI l'a fait en proposant l'abo premium et je suis persuadé qu'ils n'imaginaient pas le succès de cette proposition.

[i]"Du passé faisons table rase !"[/i]
Avatar de lorinc INpactien
lorinc Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:44:24
Inscrit le lundi 19 avril 04 - 11222 commentaires

On va avoir des surprises...

Porno = 80 %, le reste = 20 %...


Et bien tant mieux pour le porno, si c'est ce que les gens consomme le plus, c'est normal qu'ils récupèrent la part du lion...


Et les systèmes trackerless genre Kademila ?

le but d'une stat, c'est pas d'être exhaustive, mais représentative

Edité par lorinc le mercredi 20 juillet 2011 à 09:47
Avatar de Spidard INpactien
Spidard Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:44:59
Inscrit le vendredi 6 juillet 07 - 2038 commentaires
Le salaire de Johny il est payé par les gus qui vont acheter son CD en boutique, et personne ne les force à aller acheter son CD...

On reparle de son concert 'gratuit' sur le champ de mars en 2009 ?
Avatar de peter macaloai INpactien
peter macaloai Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:45:55
Inscrit le mercredi 21 décembre 05 - 285 commentaires
Error

Edité par peter macaloai le mercredi 20 juillet 2011 à 09:46
Avatar de lorinc INpactien
lorinc Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:46:57
Inscrit le lundi 19 avril 04 - 11222 commentaires

Ça te tente de me payer mes cours de guitare et mes clopes ?


Y a de grande chance qu'on paye déjà en grande partie tes cours de guitare, parce que ton prof doit vivre pour bonne part de l'aide publique (avec un statut d'intermitant, ou bien en tant que prof d'une structure territoriale).

Quant-à ton futur cancer, je trouve qu'on le paye déjà assez cher...
;