S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Édito : le couple Wintel, et les problèmes physiques des geeks

Non, on ne parle pas de p0rn ici

Cette semaine, les deux sujets abordés sont : le couple Wintel, et les problèmes physiques rencontrés par les geeks et des informaticiens.

Windows et Intel dans la tourmente ?

Pour ASUS, l’ère du duo Wintel appartient au passé. Il faut dire que ARM compte capter la moitié du marché mobile (au sens large) en 2015, et que du côté des OS mobiles, Windows est à la traîne. Vit-on une période historique ?

Avec Windows 8, Microsoft n'a pas le droit à l'échec

 Le secteur de l’informatique, s’il peut paraître concurrentiel, est pourtant très statique. AMD n’a jamais réussi à réellement bousculer Intel, hormis dans certains marchés bien précis. Microsoft n’a jamais été inquiété dans le secteur des OS (hormis encore dans certains marchés bien précis). Sa suite bureautique n'a pas non plus été inquiétée jusqu'à ce jour d'ailleurs. Et bien d’autres marchés sont dans une situation similaire. ASUS lui-même domine le marché des cartes mères depuis un temps désormais lointain. Même constat concernant HP et les imprimantes par exemple. Bref, les leaders savent protéger leur place. Les méthodes utilisées sont parfois illégales, mais là n’est pas le sujet.

Deux secteurs semblent cependant chambouler cette situation : Internet et la mobilité. Concernant la concurrence sur Internet, Microsoft est particulièrement au courant, tant son navigateur perd des parts de marché mois après mois depuis des années maintenant. Google est certes l’exemple type du mastodonte indéboulonnable, mais il est en quelque sorte l’exception qui confirme la règle. Sur Internet, il n’est pas rare que les géants d’hier deviennent les « nains » d’aujourd’hui ou de demain. Internet Explorer, AOL, MySpace sont de bons exemples internationaux. En France, on pourrait citer Voila, Multimania, Caramail ou même Skyblog. Les trois premiers ne diront rien aux nouveaux internautes. Mais les anciens comprendront.

Il est certain que sur Internet, rester sur ses acquis est signe d’arrêt de mort. Il faut évoluer, et ceci constamment. Cette philosophie semble être celle du secteur mobile. S’il y a bien un marché vivant aujourd’hui, c’est bien celui-ci. Qui suivrait une marque qui ne ferait pas évoluer convenablement et régulièrement son OS ? Pas grand monde. D’ailleurs, RIM et Nokia ont connu des périodes difficiles pour cette raison. Et ne parlons pas de Palm. Ni de Microsoft...

Côté matériel dans le secteur mobile, la situation est similaire. ARM, via tous ses partenaires (NVIDIA, Apple, Samsung, Qualcomm et Texas Instruments), assure un renouvellement très régulier de sa technologie. Certains noteront que les marchés des CPU et des Cartes Vidéo sont dans la même situation depuis des dizaines d’années. S’il est vrai que les nouveautés sont abondantes dans ces secteurs, plus encore du côté des GPU, on ne peut s’empêcher de penser que les fabricants redoublent aujourd’hui d’ingéniosité afin de faire rentrer un maximum de puissance dans un téléphone. Aujourd’hui, ces derniers sont plus puissants que les ordinateurs de bureau que l’on pouvait acheter il y a encore quelques années. C'est dire l'évolution et l'effort de miniaturisation.

Face à cette nouvelle vague, Intel et Microsoft sont donc en perte de terrain. Et quand on sait que les ventes de smartphones ont désormais surpassé celles des ordinateurs, on comprend mieux alors la réflexion d’ASUS. Et ce n’est pas l’essor des tablettes, où le duo Wintel est aussi peu présent, qui contredira ASUS.

Attention cependant, Intel comme Microsoft ne comptent pas se laisser écraser pour autant. Néanmoins, le retard pris est-il rattrapable ? Nous avons déjà vu dans le passé Microsoft réagir et capter une part énorme de marché. Par exemple lorsque Netscape dominait les navigateurs dans les années 90, ou quand Linux équipait la plupart des netbooks à leurs débuts. Mais comment croire que Windows Phone 7 ou encore Windows 8 rattraperont Android, iOS, BlackBerry OS et les autres concurrents ?

Du côté d’Intel, la situation est plus compliquée. On sait l’Américain capable de tout (son budget R&D est loin d'être faible...), mais ARM n’est pas sans ambition, au point de tenter de convaincre AMD d’abandonner le x86, ce qui serait là aussi historique. Comme dit plus haut, les partenaires d’ARM ne sont pas n’importe qui, et s’ils sont tous clients ou partenaires d’Intel dans le secteur des PC traditionnels, concernant le marché mobile (smartphones et tablettes), ils sont tous du côté ARM de la force.

Un sondage sur le sujet de notre David national serait intéressant, mais en attendant, vous pouvez toujours répondre dans les commentaires à la question suivante : pensez-vous Microsoft, Intel, ou les deux, capables de dominer dans le futur le secteur mobile, si important aujourd’hui (et plus encore demain) ?


Les gros maux des geeks

Voilà un sujet rarement abordé, et qui pourtant touche une partie non négligeable de toute personne restant vissée sur son siège face à son ordinateur. Les plombiers ont leurs légendaires problèmes aux genoux (du fait de leur position), certains joueurs de tennis ont leur épaule en vrac (à cause des services) et les musiciens souffrent parfois des doigts.

Et nous ? On retrouve bien sûr les problèmes aux doigts et surtout au poignet, lié au (mauvais) maintien de la souris. Il y a aussi évidemment les problèmes de dos, qui ne touchent d’ailleurs pas que les geeks. On le sait, disposer d’un bon siège, être dans une bonne position (dos, bras et donc mains) et bien positionner son clavier et sa souris est tout bonnement indispensable si l’on souhaite s’éviter de nombreux désagréments et ne pas rendre visite régulièrement chez des spécialistes.

Le sujet étant peu développé, mes recherches sur le sujet n’ont pas mené à grand-chose. J’ai ainsi pu référencer comme « maux de geek » les problèmes suivants :
  • dos
  • poignet
  • mains/doigt (douleurs, fourmillements)
  • durcissement de la peau (même à des endroits très localisés)
  • kyste (à divers endroits)
  • crampes (importantes et répétées)
  • bougeotte d’une jambe (gauche ou droite)
  • sautillement de la paupière (à l’insu de la personne bien sûr)
  • etc.
Bien entendu, les maux varient selon les activités. Par exemple, les programmeurs, qui tapent souvent sur la touche entrée, ont parfois des problèmes au petit doigt de la main droite (pour ceux utilisant le petit doigt pour appuyer sur entrée évidemment). Les joueurs auront des problèmes différents selon les manettes qu’ils manipulent. Etc, etc.

Mettons de côté les problèmes de sommeil, même si vous pouvez aussi en parler dans les commentaires. Il me semble néanmoins intéressant de partager ces petits (et parfois gros) problèmes, tant ils doivent toucher un nombre élevé d’entre vous. N’hésitez évidemment pas à donner vos conseils, que ce soit lors de l’utilisation de la machine (inclinaison du clavier, siège, etc.) ou en-dehors (exercices indispensables, etc.).
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 18/06/2011 à 10:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 111 commentaires

Avatar de metaphore54 INpactien
metaphore54 Le samedi 18 juin 2011 à 10:50:59
Inscrit le mercredi 29 avril 09 - 6479 commentaires
Le x86 ne semble pas adapté au mobile pour l'instant. J'ai du mal à voir Intel percer dans le secteur mobile en gardant x86 partout.

Par contre MS a commencé à muer et a s'ouvrir et enfin a vouloir s'adapter au marché. L'aspect métro et Windows 8 semble partir dans une bonne direction, mais faut que Ms garde cet envie d'innovation tout en rattrapant leur retard.

Avatar de Pr. Thibault INpactien
Pr. Thibault Le samedi 18 juin 2011 à 10:51:28
Inscrit le mardi 23 mars 10 - 1334 commentaires
Google est certes l’exemple type du mastodonte indéboulonnable, mais il est en quelque sorte l’exception qui confirme la règle.

Google (le moteur de recherche) est dans les 65% de pdm aux USA contre 30% pour le couple Yahoo!/Bing, mais selon votre analyse c'est Google le mastodonte indéboulonable et Microsoft qui est en danger avec ses 90%+ de pdm sur le marché des OS PC?...

Je pense que l'expérience de Chrome OS démontrera encore une fois que la plupart des géants rament dès qu'ils sortent de leur coeur de cible historique et qu'ils s'attaquent à d'autres géants.

Et quand on sait que les ventes de smartphones ont désormais surpassé celles des ordinateurs, on comprend mieux alors la réflexion d’ASUS.

Peut-être mais le marché est encore loin d'être stabilisé et il y a des acteurs très faibles qui ont pourtant des pdm énormes sur ce marché.

Ex: Microsoft a réussi à obtenir un accord d'exclusivité avec Nokia pour seulement quelques milliards de dollars alors que Nokia a d'énormes parts sur le marché des smartphones.

Ex: RIM ne pèse que 12 milliards en bourse alors qu'il a lui aussi encore d'énormes parts sur le marché des smartphones, un rachat par un concurrent est donc loin d'être exclu (à supposer que les autorités de concurrence valident la prise de contrôle).
Avatar de ano_635093165336900612 INpactien
ano_635093165336900612 Le samedi 18 juin 2011 à 10:58:08
Inscrit le vendredi 17 juin 11 - 182 commentaires
Les gros mots des geeks :

- Promenade
- Bricolage
- Cuisine...
Avatar de Goldy INpactien
Goldy Le samedi 18 juin 2011 à 10:58:52
Inscrit le mercredi 2 novembre 05 - 963 commentaires
C'est dingue, je me réveille justement ce matin avec une rougeur et une douleur au poignet droit (la zone en appuie sur le clavier).
Avatar de Xaelias INpactien
Xaelias Le samedi 18 juin 2011 à 10:59:36
Inscrit le mercredi 1 juillet 09 - 2093 commentaires


Ça se justifie si tu ne fais qu'utiliser ton PC toute la journée. Sinon bonjour le traumatisme dès que tu dois repasser sur un clavier "normal", en azerty.
Personnellement je n'utilise déjà que très peu la souris. Quand j'étais sous windows, j'utilisais autohotkey pour faire quelques macros utiles. Sous linux je n'ai pas encore cherché d'équivalent. Bref tout ça pour dire que je ne nie pas que ça puisse avoir un intérêt, mais franchement, mettre 100€ dans un clavier, il faut bien avouer que peu de personnes sont prêtes à faire cet investissement. Sans parler des gens qui utilisent un ordi portable, se trimbaler le clavier en plus c'est dommage ;)
S'ils le font en rétro-éclairé je me laisserai peut-être tenté
Avatar de after_burner INpactien
after_burner Le samedi 18 juin 2011 à 11:03:09
Inscrit le mercredi 16 juillet 08 - 6963 commentaires
Pour l'instant le marché mobile m'a l'air d'être trop axé sur l'effet de mode pour être viable sur le long terme, c'est sur qu'il faut y être mais il faudra aussi trouver une application plus stable du marché.
Je veux dire par là que la porté applicative sur smartphone va finir par se stabiliser et que certains vont y laisser des plumes, ont devrais avoir en gros: le téléphone, et quelques applis liées à l'information, (GPS, agenda,...).


C'est mon analyse
Avatar de negus56 INpactien
negus56 Le samedi 18 juin 2011 à 11:05:51
Inscrit le dimanche 11 novembre 07 - 2247 commentaires
pensez-vous Microsoft, Intel, ou les deux, capables de dominer dans le futur le secteur mobile, si important aujourd’hui (et plus encore demain) ?

Vu la capacité d'Intel en terme de R&D, de savoir-faire, de technologie, je serais très étonné qu'ils n'arrivent pas à sortir leur épingle du jeu dans le marché mobile. Je dis certainement une bêtise, mais imaginez qu'ils produisent des puces avec licence ARM en utilisant leur technologie de gravure en 22nm...

Quant à MS, ils ont su vraiment innover sur le segment fermé des smartphones, en particulier sur le rapport interface / utilisation. Réussiront-ils à s'imposer ? Je ne saurais le dire, tant le marché pro se segmente... Quant à la suite office, elle bénéficie d'un consensus, peu abîmé par les suites libres, forcées la plupart du temps de supporter les formats de microsoft pour avoir un intérêt, malheureusement.
Avatar de ichi INpactien
ichi Le samedi 18 juin 2011 à 11:26:59
Inscrit le dimanche 16 janvier 05 - 1136 commentaires
On retrouve bien sûr les problèmes aux doigts et surtout au poignet


Pas mal de geeks ont mal au poignet
Avatar de loulnux INpactien
loulnux Le samedi 18 juin 2011 à 11:28:10
Inscrit le mercredi 27 février 08 - 171 commentaires
Si on part des postulats suivants :
1 / ce n'est pas le hardware qui fait le succès d'une solution numérique mais le soft, donc en premier lieu le système.
2 / la tendance naturelle des architectures hardware est à l'intégration donc au downsizing.

J'aurais tendance à parier que ni microsoft ni intel ne sont pour l'instant en passe de résoudre officiellement l'équation qui leur assurerait une pérennité commerciale.

Pour intel comme pour AMD il faudrait trouver le moyen de résoudre de manière drastique la péréquation X86-32/64 et faible consommation et dispersion calorique pour intégrer cette architecture dans un mobile.
Pourquoi ne pas imaginer un jour Asus proposer des cartes mères pico ITX dotées de 2 ou 4 unités ARM?

Pour microsoft il faudrait décliner un OS qui couvre autant les architectures traditionnelles X86 et ARM sans que l'utilisateur ait l'impression de remettre ses acquis en question en changeant de machine.

Pour ma part pour l'instant je pense qu'il il n'y ait qu'Apple qui soit en phase avec cette réflexion mais la propension de cette société à vouloir absolument "emprisonner" sa clientèle finira par lui nuire. Ou bien il se peut que les consommateurs finissent par aller vers des applications OS indépendantes en laissant les constructeurs se faire leur guéguerres auquel cas ce sera Google qui aura raison.
Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse.
Avatar de RisingForce INpactien
RisingForce Le samedi 18 juin 2011 à 11:45:50
Inscrit le jeudi 19 avril 07 - 2629 commentaires

Pas mal de geeks ont mal au poignet

+1

Et ce n'est pas dû au mauvais maintien de la souris.
===========>[]
;