S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

L'Américain Netflix devrait envahir l'Europe dès cette année

Et c'est pas une mauvaise nouvelle

L’Américain Netflix, qui cartonne outre-Atlantique, pourrait bien arriver en Europe lors du second semestre de cette année. Selon Business Insider, de nombreux éléments permettent d’arriver à cette conclusion. En premier lieu, son fondateur a annoncé en décembre dernier que Netflix envahira l’Europe et l’Asie dès lors qu’un bilan de l’aventure canadienne serait établi. Mais bien d’autres indices sont arrivés jusqu’à nos oreilles depuis.

Netflix vod abonnement

Tout d’abord, Netflix a ces derniers temps recruté de nombreux employés parlant différentes langues pour son support technique. Plus récemment encore, Netflix a commencé le recrutement de personnels haut placés en vue d’investir les marchés européens et asiatiques.

D’après Business Insider, un poste de « Director, global marketing communications » est notamment à pourvoir. Et comme vous pouvez le voir dans l’annonce, l’aspect international est particulièrement mis en avant.

Et surtout, selon sa source proche de Netflix, l’aventure au Canada est un succès. Les premiers résultats sont très encourageants et la division canadienne du site devrait être profitable dès la fin de l’année.

L'Europe clairement visée

Fort de ce succès, Netflix vise donc l’énorme marché européen, mais aussi un marché gigantesque : l’Asie. Un poste à pourvoir met ainsi la puce à l’oreille sur la future expansion du groupe, celui de « Senior Online Marketing Manager – International ».

On peut notamment y lire le passage suivant (que nous avons traduit) : « Nous recherchons des personnes parlant couramment les langues suivantes : le Néerlandais, le Français, l’Allemand, l’Hindi, l’Italien, le Coréen, le Portuguais et l’Espagnol ».

Les données sont ici évidentes, Netflix vise ici les pays européens et asiatiques. Au regard des langues recherchées, on peut donc penser que le site s’attaquera dans un premier temps à 5 ou 6 grands pays européens (l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas et peut-être la Belgique), et que des tests en Corée du Sud et en Inde seront réalisés, avant de s’attaquer au Japon et à la Chine.

L’arrivée de Netflix sur un autre continent n’est donc plus une probabilité, mais bien une certitude. Le poste ci-dessus doit d’ailleurs « mettre en place l'ensemble du programme marketing online de Netflix dans une nouvelle région ou un nouveau pays ». Le message est tout de même explicite. Et bien d’autres postes indiquent une internationalisation de Netflix, comme ce job de « Bi-lingual Training Supervisor », où les langues européennes ci-dessus sont toutes citées…

Les indices pullulent

Et quand on sait que Netflix est côté en bourse, et qu’Amazon a récemment racheté Lovefilm, un spécialiste de la location de DVD et du streaming (soit exactement ce que propose Netflix) présent au Royaume-Uni, en Allemagne et en Europe du Nord, on se dit que tous les indicateurs sont au vert quant à l’arrivée de Netflix sur le vieux Continent.

Reste à savoir quand précisément, et pour quels services et quels tarifs. Pour rappel, Netflix propose aux USA et au Canada un service de streaming permettant de visionner en illimité des séries et des films, pour 7,99 $ par mois. Et pour quelques dollars de plus, il est même possible de recevoir chez soi les DVD.

Les marchés nord-américain et européen sont cependant différents en matière de droit et de diffusion de contenu. Il n'est ainsi pas impossible que le Netflix européen ne soit pas équivalent à son homologue américain. Wait & See.

Le succès de ce service outre-Atlantique est en tout cas tel qu’aux heures de pointe, Netflix capte 30 % du débit descendant des internautes nord-américains… Ce qui n’est pas sans poser certains problèmes de congestion des réseaux.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 20/05/2011 à 15:02

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 98 commentaires

Avatar de Ricard INpactien
Ricard Le vendredi 20 mai 2011 à 18:47:21
Inscrit le mercredi 12 avril 06 - 40910 commentaires
Sinon, un VPN c'est 5 € par mois.
Avatar de saf04 INpactien
saf04 Le vendredi 20 mai 2011 à 19:25:49
Inscrit le samedi 2 octobre 10 - 2667 commentaires
le pastis ca passe par vpn?
Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le vendredi 20 mai 2011 à 19:38:59
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27116 commentaires

le mieux aurait été de voir une boite française proposer le service à la place de netflix mais bon quand tu vois les problèmes subit par le peu de boite fr qui ont essayé de sortir des trucs du genre




J'en cite un ici de temps à autre : mon pote qui voulait, dès 2004/2005, faire de la VOD. Les majors l'ont purement et simplement envoyé chier, alors qu'il avait mis 50 k€ sur la table de sa poche en études marketing, recrutement d'un ingé pour les serveurs et support technique par Red Hat...

Ça va lui faire plaisir de voir qu'une boîte étrangère va faire ce qu'il voulait faire, et tenir les majors par les couilles au passage comme Apple le fait désormais avec iTunes music store...

Après, Netflix Europe, si ça ne dépasse pas 10 €/mois et s'il y a de la VOST et un catalogue intéressant, je suis un client potentiel. Sinon, c'est un NG provider qui aura mes sous...

Et j'oubliais l'essentiel : Linux compliant sinon niet.

Edité par Commentaire_supprime le vendredi 20 mai 2011 à 19:41
Avatar de birkov INpactien
birkov Le vendredi 20 mai 2011 à 20:13:29
Inscrit le jeudi 12 mai 05 - 8 commentaires
Stage6 tu me manque
Avatar de Ricard INpactien
Ricard Le vendredi 20 mai 2011 à 20:18:01
Inscrit le mercredi 12 avril 06 - 40910 commentaires
le pastis ca passe par vpn?

bien sur
Avatar de Adakite INpactien
Adakite Le vendredi 20 mai 2011 à 20:22:50
Inscrit le mercredi 14 février 07 - 150 commentaires
Vivant en Californie depuis un peu plus d'un an, je suis abonné au service Netflix depuis mon arrivée. Il s'agit d'une offre très bien foutue et très peu chère (surtout au regard du prix d'une place de ciné ici en Californie). Pas mal de film européens sont proposés ce qui est une bonne chose car souvent non proposés dans les salles.

Chose à savoir, l'application est en l'état compatible sous Win, iOS, Mac OS X mais malheureusement pas sous Linux.
Avatar de deepinpact INpactien
deepinpact Le vendredi 20 mai 2011 à 20:29:23
Inscrit le jeudi 10 janvier 08 - 2277 commentaires



J'en cite un ici de temps à autre : mon pote qui voulait, dès 2004/2005, faire de la VOD. Les majors l'ont purement et simplement envoyé chier, alors qu'il avait mis 50 k€ sur la table de sa poche en études marketing, recrutement d'un ingé pour les serveurs et support technique par Red Hat...

Ça va lui faire plaisir de voir qu'une boîte étrangère va faire ce qu'il voulait faire, et tenir les majors par les couilles au passage comme Apple le fait désormais avec iTunes music store...

Après, Netflix Europe, si ça ne dépasse pas 10 €/mois et s'il y a de la VOST et un catalogue intéressant, je suis un client potentiel. Sinon, c'est un NG provider qui aura mes sous...

Et j'oubliais l'essentiel : Linux compliant sinon niet.


Ma foi ton pote n'est pas le seul.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont dû avoir une idée similaire.

Mais t'imagines en France pour mettre en place une plateforme pareille tu dois d'abord aller taper aux portes des banques, puis de l'administration et ensuite des majors...

Autant dire qu'à côté de ça les 12 travaux d'Astérix c'est de la franche rigolade

Surtout quand on voit le sort réservé au feu Wizzgo. L'entreprise de ton ami c'était de l'énergie dépensée pour rien dès le début !!
Avatar de huskie INpactien
huskie Le vendredi 20 mai 2011 à 21:11:38
Inscrit le mercredi 20 avril 05 - 29925 commentaires

Rien qu'en prenant en considération le fait qu'ils disposent du catalogue HBO (The Wire, Tremé, Boardwalk Empire), ta remarque est non seulement fausse mais aussi et surtout stupide.

Avant de traiter les autres de stupide ( ), renseigne-toi.

En France les droits de diffusion de Boardwalk Empire sont détenus par Orange, The Wire par Jimmy (Groupe Canal+) et France O, Tremé par Orange.

Mais c'est peut-être trop te demander de lire les commentaires et de cliquer sur les liens.
Pfff.....

On va surtout bouffer de la sous-série américaine et du film de série Z qui ne trouve pas preneur à l'export. Et aux US, y z'ont du stock.

Pour le meilleur, les droits ont été achetés par les TV à Cannes.

Ce qui explique le prix dérisoire de l'abonnement.

Donc, toutes les séries et les films diffusés sur les chaines françaises (TNT, ADSL et satellite) ne pourront pas être diffusées par NetFlix sauf accord dérogatoire (peu probable) et il ne restera que de la daube.
Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le vendredi 20 mai 2011 à 21:15:59
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27116 commentaires

Ma foi ton pote n'est pas le seul.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont dû avoir une idée similaire.

Mais t'imagines en France pour mettre en place une plateforme pareille tu dois d'abord aller taper aux portes des banques, puis de l'administration et ensuite des majors...

Autant dire qu'à côté de ça les 12 travaux d'Astérix c'est de la franche rigolade

Surtout quand on voit le sort réservé au feu Wizzgo. L'entreprise de ton ami c'était de l'énergie dépensée pour rien dès le début !!


Pour les banques, mon pote avait les reins solides à l'époque avec sa SA de vente de matériel high-tech et ses cinq magasins, il pouvait obtenir ce qu'il voulait. Surtout qu'il avait fini de payer son prêt d'entreprise qu'il avait contracté pour lancer sa SA et qu'il voyait un créneau d'investissement. C'est pas le banquier qui a dit non, surtout que mon pote payait de sa poche l'étude marketing et l'embauche des premiers salariés (ingé informaticien pour la plate-forme, par exemple)

La partie légale, il a son avocat qui était payé pour la torcher, il mettait le prix et c'était réglé.

Ce sont les majors qui l'ont envoyé chier, Sony et Warner pour ne pas les citer. Ils ne voyaient pas le marché potentiel et ils pensaient à un passe-temps de geek peu rentable.

Bref, 50.000 € claqués pour (presque) rien, parce que mon pote a récupéré un contrat avec Red Hat (qui devait s'occuper de la partie technique de ses serveurs) pour faire un miroir pour leur compte, en embauchant l'ingé informaticien au passage.

Et maintenant, Hadopi, les majors et le reste, il leur chie dessus mon pote.
Avatar de Galahad INpactien
Galahad Le vendredi 20 mai 2011 à 21:26:45
Inscrit le jeudi 6 mai 04 - 4337 commentaires
Avant de traiter les autres de stupide ( ), renseigne-toi.

En France les droits de diffusion de Boardwalk Empire sont détenus par Orange, The Wire par Jimmy (Groupe Canal+) et France O, Tremé par Orange.

Mais c'est peut-être trop te demander de lire les commentaires et de cliquer sur les liens.
Donc, toutes les séries et les films diffusés sur les chaines françaises (TNT, ADSL et satellite) ne pourront pas être diffusées par NetFlix sauf accord dérogatoire (peu probable) et il ne restera que de la daube.


Le rapport entre les droits TV et location/VOD ?
;