S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

La musique numérique représente 21,6 % du marché en France

Et le P2P perd des adeptes par millions depuis Hadopi

Si la France est encore loin des pays comme les États-Unis, où une majorité des ventes de musique se passe de façon numérique via Internet ou par téléphone, les progrès sont néanmoins importants. En cause, comme toujours, la chute des ventes de CD cumulée à la hausse du marché numérique.

Côté marché physique, les albums se vendent toujours en quantité importantes, avec 84,9 millions d’euros (-7,9 % en un an) récoltés lors du premier trimestre 2011 selon DisqueEnFrance.com, le site du SNEP (Syndicat national des éditeurs phonographiques).

Les CD singles sont (quasi) officiellement morts

A contrario, les singles continuent de s’écrouler, passant d’un chiffre d’affaires d’1,3 million d’euros début 2010 à seulement 700 000 euros début 2011 (-49 %). À ce rythme, les spécialistes et la grande distribution ne vendront plus de simples d’ici peu de temps.

Au total, les ventes physiques lors du premier trimestre ont donc généré 95,5 millions d’euros, soit une chute annuelle de 9,3 %. Sans surprise, les ventes numériques, elles, ont augmenté de 13,2 %, passant de 23,3 millions à 26,3 millions d’euros. Une hausse qui n’est néanmoins pas suffisante pour combler le recul du physique, le total des deux affichant une baisse de 5,2 %, pour 121,8 millions d’euros.

SNEP vente physiques numeriques T1 2011

Au final, le numérique représente donc, en chiffre d’affaires, 21,59 % des ventes de musique, contre 78,41 % pour les ventes physiques donc. Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessus, les téléchargements directs via Internet représentent plus de la moitié des ventes numériques.

Auparavant très important, grâce aux sonneries notamment, le mobile ne cesse de régresser depuis plusieurs années (-14,7 %) et devrait devenir ultra minoritaire d’ici peu. Au contraire des offres de streaming (+23,1 %) et des abonnements (+56,9 %), qui ne devraient pas s’arrêter en si bon chemin grâce à l’essor de Deezer et Spotify.

Depuis Hadopi, le P2P a perdu plus d'1 million d'adeptes en France

Enfin, plusieurs informations publiées par le SNEP ont retenu notre attention. Tout d’abord, ses quatre priorités dans le but d’améliorer la situation ont de quoi faire lever bien des sourcils, puisqu’on y trouve :
  1. La mise en œuvre de la loi Hadopi
  2. Plus de diversité dans les médias traditionnels
  3. Une meilleure exposition des nouveautés sur France Télévisions
  4. Une aide au développement de la production de nouveautés francophone
Concernant le premier point (Hadopi), le SNEP n’hésite pas à mettre en avant un graphique de Nielsen, montrant la chute très importante du nombre de P2Pistes en France, passant de 6,5 millions en automne 2009 (peu après l’adoption d’Hadopi) à 5,5 millions un an plus tard (date des premiers envois par la Hadopi), chutant à 4,25 millions en février 2011.

SNEP Hadopi P2Pistes 2009 2010 2011

Si l’impact d’Hadopi sur le P2P en faveur du streaming et du téléchargement direct n’est pas un scoop en soi, nous n’avions jusqu’à lors aucune données sur le nombre d’internautes français concernés. Depuis Hadopi, le nombre de P2Pistes a donc reculé de plus d’un million en quelques mois.

Notez néanmoins que le graphique est faux sur un point. Les premiers envois aux abonnés accusés de « négligence caractérisée » ont en fait débuté en octobre 2010, et non en août, comme le graphique peut le faire penser. Mais même en prenant en compte les données d’octobre 2010 à février/mars 2011, la chute est supérieure à un million d’internautes.

SNEP production francophone intervention

Concernant la dernière priorité du SNEP, à savoir l’aide au développement de la production des nouveautés francophones, un autre graphique a été publié, montrant l’évolution du nombre de productions francophones entre 2002 (1593 artistes) et 2010 (632 artistes), et les deux scénarios possibles d’ici 2016 selon que l’État s’implique ou non dans la création. 1050 artistes francophones seront à ce moment-là produits en cas d’aide, contre 383 sans intervention.

Reste que ces prévisions internes pour 2016 (qui restent à prouver) vont probablement servir à mettre un peu plus la pression sur le gouvernement. De quoi pousser l’Hadopi à s’attaquer au streaming et au téléchargement direct (direct download).
Source : SNEP
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 18/05/2011 à 18:40

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 68 commentaires

Avatar de darkbeast INpactien
darkbeast Le mercredi 18 mai 2011 à 18:45:17
Inscrit le lundi 5 mai 03 - 3215 commentaires
ha ces communistes qui pleurent tout le temps pour obtenir de l'ai de l'état, vivement qu'on passe au libéralisme.
Avatar de Jean_Peuplus INpactien
Jean_Peuplus Le mercredi 18 mai 2011 à 18:46:07
Inscrit le jeudi 18 septembre 08 - 6812 commentaires
Depuis Hadopi, le nombre de P2Pistes a donc reculé de plus d’un million en quelques mois.



ça se ressent pas trop à l'usage en tout cas.
en même temps je télécharge pas du joni ou du sardou...
Avatar de pamputt INpactien
pamputt Le mercredi 18 mai 2011 à 18:51:17
Inscrit le mardi 4 mars 08 - 784 commentaires
C'est moi où la courbe du nombre d'utilisateurs du P2P remonte sur la fin
Avatar de pamputt INpactien
pamputt Le mercredi 18 mai 2011 à 18:52:47
Inscrit le mardi 4 mars 08 - 784 commentaires
Depuis Hadopi, le nombre de P2Pistes a donc reculé de plus d'un million en quelques mois.

En même temps, je suppose que c'est sur les réseaux P2P traditionnel (eMule, bittorent, ...) Parce que sur les réseaux P2P chiffrés comme iMule, j'ai l'impression qu'il y a de plus en plus de monde et qu'il y a de plus en plus de fichiers.
Avatar de Jean_Peuplus INpactien
Jean_Peuplus Le mercredi 18 mai 2011 à 18:56:32
Inscrit le jeudi 18 septembre 08 - 6812 commentaires
C'est moi où la courbe du nombre d'utilisateurs du P2P remonte sur la fin


illusion d'optique (shuuuuut )
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le mercredi 18 mai 2011 à 18:57:47
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9585 commentaires
J'ai surtout l'impression que le graphique de Nielsen, c'est une ancienne projection des baisses d'usages du P2P envisagées lors du lancement d'Hadopi, élaborée lors de la phase préparatoire d'Hadopi 1.
Avatar de Xaelias INpactien
Xaelias Le mercredi 18 mai 2011 à 18:58:37
Inscrit le mercredi 1 juillet 09 - 2093 commentaires
En même temps, la baisse avant et après le début de l'envoie des mails (modulo la remontée juste avant), c'est la même donc...
Avatar de CUlater INpactien
CUlater Le mercredi 18 mai 2011 à 18:59:44
Inscrit le jeudi 17 juin 10 - 1603 commentaires
Bravo hadopi, vous pouviez aussi faire la courbe d'utilisateurs du minitel, c'était tout aussi pertinent
Avatar de 127.0.0.1 INpactien
127.0.0.1 Le mercredi 18 mai 2011 à 19:00:05
Inscrit le mercredi 29 avril 09 - 13213 commentaires
Round #1
Action : Télechargement centralisé depuis des sites pirates
Réaction : Fermeture des sites pirates

Round #2
Action : Télechargement décentralisé avec le P2P
Réaction : lutter contre le téléchargement décentralisé
Réaction : lutter contre le téléchargement décentralisé encore
Réaction : lutter contre le téléchargement décentralisé toujours
...

Round #3
Action : Télechargement centralisé depuis des site de streaming/ddl


La suite est facile à deviner.
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le mercredi 18 mai 2011 à 19:03:08
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9585 commentaires
Round #1
Action : Télechargement centralisé depuis des sites pirates
Réaction : Fermeture des sites pirates

Round #2
Action : Télechargement décentralisé avec le P2P
Réaction : lutter contre le téléchargement décentralisé
Réaction : lutter contre le téléchargement décentralisé encore
Réaction : lutter contre le téléchargement décentralisé toujours
...

Round #3
Action : Télechargement centralisé depuis des site de streaming/ddl


La suite est facile à deviner.


Sauf que vas attaquer un site installé à Hong-Kong ou en Russie...ah on me dit dans l'oreillette qu'il suffirait de faire un pendant à l'ARJEL mais pour le téléchargement illégal qui serait mis en oeuvre conjointement avec l'HADOPI et qui aurait comme attribution le fait d'exiger des opérateurs le blocage des accès aux sites incriminés.


Note: quoique, suffit de pas payer le peering et hop, plus d'accès à RS ou MU


Edité par pti_pingu le mercredi 18 mai 2011 à 19:03
;