S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Enquête de la Hadopi : tous les détails et le document

C'est la blague à sous-Toto

La fameuse enquête de la Hadopi, qui annonçait notamment que 50 % des personnes averties ont arrêté de télécharger illégalement, est disponible depuis hier soir. Présentée par le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, au sein même du siège de la Haute Autorité, l’enquête était déjà très favorable à la riposte graduée, alors que sa mise en place ne date que de sept mois (notre article). Les détails de ce sondage montrent cependant que les pourcentages annoncés doivent être pris avec certaines pincettes.

Enquete Sondage Hadopi internautes avertis telechargement illegal

Le sondage, réalisé entre le 23 mars et le 1e avril 2011, a en effet porté sur 1500 internautes « représentatifs d’internautes français (selon quotas de l’Etude Credoc, Juin 2009), âgés de 15 ans et plus ».

Si ce nombre de 1500 internautes est bien suffisant pour obtenir quelques statistiques globales assez justes, rappelons néanmoins que les fameux 50 % d’internautes avertis arrêtant de télécharger illégalement se basent sur 7 % des sondés. Mieux encore, ces 7 % concernent le sondé ou des proches du sondé. Or les 50 % avancés par la Hadopi ciblent uniquement le sondé (et non ses proches).

Quelques dizaines de sondés concernés

Sachant que 7 % des sondés représentent 105 personnes, et qu’une partie non négligeable de leurs réponses concerne probablement un proche et non eux-mêmes, cela signifie donc que les 50 % avancés par la Hadopi concernent… quelques dizaines de personnes au maximum. Dans le cas improbable où aucun proche ne serait concerné, nous aurions d’ailleurs les chiffres suivants :
  • 7 % des sondés : 105 personnes
    • 50 % ont arrêté de consommer illégalement : 53 personnes (arrondi supérieur)
    • 22 % téléchargent moins illégalement : 23 personnes (arrondi inférieur)
    • 25 % n’ont pas changé leur comportement : 26 personnes (arrondi inférieur)
    • 2 % téléchargent plus qu’auparavant : 2 personnes (arrondi inférieur)
    • 1 % ne se prononce pas : 1 personne (arrondi inférieur)
Le panel concerné est donc particulièrement faible, et bien d’autres statistiques de la Hadopi se basent sur des sous-totaux et sont donc dans le même cas de figure. Le graphique ci-dessous explique par exemple que « parmi les sondés qui déclarent que l’Hadopi a un impact sur leur consommation, 93% des internautes ayant dit consommer de façon illicite estiment que l’Hadopi les incite à changer leurs comportements illicites : 38% affirment avoir arrêté et 55% reconnaissent agir avec davantage de modération. »

Enquete Sondage Hadopi internautes avertis telechargement illegal

Cependant, seuls 41 % des sondés (contre 25 % lors du précédent sondage) ont déclaré avoir changé leurs habitudes du fait de la présence même de la Hadopi, soit 615 personnes. Et dans les détails, 14 % ont répondu « Oui tout à fait » (soit 210 sondés) et 27 % ont répondu « Oui, plutôt » (soit 405 sondés).

Les pourcentages du graphique, ramenés en nombre de sondés, sont donc les suivants :
  • 38 % ont arrêté de consommer illégalement : 234 personnes (arrondi supérieur)
  • 55 % téléchargent illégalement, mais moins : 338 (arrondi inférieur)
  • 7 % n’ont pas véritablement changé leurs habitudes : 43 (arrondi inférieur)
 Outre le fait que l’on peut se demander pourquoi les 43 personnes qui n’ont pas changé leurs habitudes ont pourtant déclaré avoir… changé leurs habitudes (la nuance se porterait donc uniquement sur le « véritablement »), on ne peut que regretter l’utilisation des calculs sur des sous-totaux.

La troisième phase n’aura pas besoin d’être appliquée

Cela a en tout cas permis à Frédéric Mitterrand d’affirmer que ces chiffres sont « très positifs (…) L'envoi des premières recommandations augmente régulièrement ; les destinataires réagissent de façon responsable. Je le répète, Hadopi est un dispositif pédagogique et non répressif : si cette tendance se poursuit, la transmission au parquet pourrait être rendue quasi nulle. »

Pour le ministre de la Culture, « ce qui était un pari est devenu une réalité tangible ». Pour lui, la messe donc est dite : « Hadopi est un élément essentiel ».

De quoi renvoyer d'un revers de main tous ceux qui oseraient ne serait-ce qu’émettre l’idée d’améliorer le système.

Enfin, selon Eric Walter, le portail qui regroupera tous les sites « légaux » ne sera disponible qu’à la fin de l'année, en version bêta qui plus est.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 11/05/2011 à 16:55

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 107 commentaires

Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le mercredi 11 mai 2011 à 17:07:24
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27132 commentaires
L'envoi des premières recommandations augmente régulièrement ; les destinataires réagissent de façon responsable. Je le répète, Hadopi est un dispositif pédagogique et non répressif : si cette tendance se poursuit, la transmission au parquet pourrait être rendue quasi nulle.


En clair, Fredobear se fabrique une excuse en carton pour trouver le moyen de ne pas enclencher le Tchernobyl judiciaire que serait la phase 3...

Je ne suis pas prêt de m'appeler Julie, en d'autres termes...
Avatar de Avygeil INpactien
Avygeil Le mercredi 11 mai 2011 à 17:08:19
Inscrit le mercredi 5 mai 04 - 1034 commentaires
Mouaif, tout le monde sait que 93.7% des statistiques sont inventées de toutes pièces.



Les statistiques, c'est comme les mini-jupes : ça donne une idée, mais ça cache l'essentiel.
Avatar de maximeK INpactien
maximeK Le mercredi 11 mai 2011 à 17:08:33
Inscrit le samedi 29 octobre 05 - 101 commentaires
Et sur les 50% qui ne re-"pirate" plus combien n'ont jamais pirater ?
Avatar de ActionFighter INpactien
ActionFighter Le mercredi 11 mai 2011 à 17:10:52
Inscrit le lundi 7 février 11 - 7510 commentaires

En clair, Fredobear se fabrique une excuse en carton pour trouver le moyen de ne pas enclencher le Tchernobyl judiciaire que serait la phase 3...

Je ne suis pas prêt de m'appeler Julie, en d'autres termes...

Et surtout, ne pas fâcher Mr et Mme Michu qui se seraient fait prendre avant les prochaines élections pour lesquelles le nain est en mauvaise posture.
Avatar de lorinc INpactien
lorinc Le mercredi 11 mai 2011 à 17:12:11
Inscrit le lundi 19 avril 04 - 11222 commentaires


Je te laisse google.gif
Avatar de Marco07 INpactien
Marco07 Le mercredi 11 mai 2011 à 17:14:20
Inscrit le mercredi 1 août 07 - 5595 commentaires

Je te laisse google.gif

à part des rivières, je ne trouve rien sur les sondages en tapant sources sur google...

Avatar de neves INpactien
neves Le mercredi 11 mai 2011 à 17:14:52
Inscrit le samedi 9 octobre 04 - 2578 commentaires
Parfait, Hadopi a fonctionné et les français sont devenus responsables, tout le monde est content et Hadopi n'est donc plus nécessaire. Hop on oublie tout ça et on passe à autre chose (et surtout on arrête de balancer du pognon la dedans).

Ah, si seulement ...
Avatar de pamputt INpactien
pamputt Le mercredi 11 mai 2011 à 17:16:19
Inscrit le mardi 4 mars 08 - 784 commentaires
La vrai question est surtout de savoir : Parmi ceux qui ont arrêter de télécharger, combien consomme plus de biens culturels légaux qu'auparavant ?
Avatar de kade INpactien
kade Le mercredi 11 mai 2011 à 17:20:29
Inscrit le mercredi 24 octobre 07 - 3264 commentaires
Remarquez, HADOPI va se renforcer : il va devenir hors la loi de télécharger des cartes de radars (Cf. conseil des ministres spécial de ce matin).
Avatar de linkin623 INpactien
linkin623 Le mercredi 11 mai 2011 à 17:21:16
Inscrit le lundi 5 mai 08 - 6536 commentaires


Les statistiques, c'est comme les mini-jupes : ça donne une idée, mais ça cache l'essentiel.

disons que qu'à force de voir ce genre "d'étude", les gens considèrent que les statistiques ça sert plus à rien. Or pour en avoir fait, je vous assure que c'est vraiment un sacré outil pour aborder une réalité.

Quand je vois des travaux comme ça, je me dis que même en y mettant de la mauvaise volonté, c'est dur de faire pire comme stat ridicule.

Edité par linkin623 le mercredi 11 mai 2011 à 17:21
;