S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Hadopi : "les amendes commencent à tomber" imagine un éditeur

Du marketing de la peur

Interrogé par La Semaine dans le Boulonnais, Christophe Painset PDG de la société H2DS vante les mérites d'ISIS son logiciel de sécurisation "Hadopi" payant.

H2DS ISIS moyen de sécurisation

Mais dans les colonnes du journal de Boulogne, le chef d’entreprise visiblement bien informé affirme que sur Hadopi « les amendes commencent à tomber. C'est 1 500 euros pour un particulier. Potentiellement, nous sommes tous concernés. Il ne faut pas croire que seuls ceux pratiquant le téléchargement à outrance sont (pour) suivis. Ce n'est pas une question de volume, mais de fichier marqué ». Cela tombe bien, ISIS est simple comme bonjour : « Vous installez le logiciel et hop, vous vous laissez guider. Il n'y a rien de plus simple. »

Et hop.

Pas une seule amende

Problème, l’affirmation est fausse : Hadopi n’est pas en phase 3. Pas une seule décision de justice n’est tombée pour condamner à 1500 d’euros et/ou 1 mois de suspension d’accès le moindre internaute. Autre détail oublié, ce n’est pas parce qu’un abonné installe un de ces logiciels payants (ou gratuits) qu’il pourra ne pas être poursuivi par le dispositif Hadopi. L’installation de ce logiciel n’excuse pas l’abonné si son IP transparait sur les réseaux P2P.
 
ISIS et les spécifications fonctionnelles


ISIS avait déjà été mis en cause pour sa communication dans le passé quand il affirmait être le « 1er logiciel (à répondre) aux spécifications fonctionnelles d'Hadopi ». Contacté par nos soins, l’éditeur revoyait sa copie pour évoquer une conformité « au projet des spécifications fonctionnelles », plus exacte. Dans un communiqué plus récent, signalé par Numérama, l’éditeur présente maintenant son bébé comme étant « le seul logiciel de sécurisation internet conforme aux spécifications fonctionnelles de la nouvelle consultation de l'HADOPI », manière de passer entre les gouttes et inciter les consommateurs à se payer au plus vite leurs services.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 05/05/2011 à 17:39

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 201 commentaires

Avatar de eax13 INpactien
eax13 Le jeudi 5 mai 2011 à 18:21:52
Inscrit le jeudi 2 décembre 10 - 381 commentaires
Imaginez si Kaspersky ou un autre antivirus le détecte automatiquement comme malware
Avatar de zilong INpactien
zilong Le jeudi 5 mai 2011 à 18:21:54
Inscrit le samedi 23 avril 11 - 4 commentaires
Après les radars pour les voitures, nous vous présentons la nouvelle source de revenus de l'état applaudissons
Avatar de Zergy INpactien
Zergy Le jeudi 5 mai 2011 à 18:23:59
Inscrit le jeudi 30 juin 05 - 7821 commentaires
comment ai je pu me gouré sur la version d'IE
:autoflagélation:
pardonnez moi !

Dans les deux cas ce sont des vieilleries, l'erreur est donc totalement pardonnable.
Ça sent surtout le repère de stagiaires.

Ça promet.

Edité par Zergy le jeudi 5 mai 2011 à 18:24
Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le jeudi 5 mai 2011 à 18:24:30
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27132 commentaires
Je me suis fait la même réflexion. Le type essaye de faire le buzz en faisant flipper la ménagère... en se goinfrant rapidement avant que quelqu'un se rende compte que c'est un escroc. Pathétique.


Marrant, ça s'applique aussi à Sarkozy tout cela...

Avatar de kwak-kwak INpactien
kwak-kwak Le jeudi 5 mai 2011 à 18:25:13
Inscrit le jeudi 27 mai 10 - 1983 commentaires
On pourrait presque qualifier ce truc de malware en fait...
Dans le jargon informatique, le nom exacte est "rogueware" : Un logiciel qui demande de payer pour n'offrir aucun service, sous couvert d'une pseudo sécurité.

Et dans le cadre d'Hadopi, on pourra appelé "rogueware" tous les logiciels qui ne seront pas installé dans la box. Il est inconcevable de pouvoir imaginer une seule seconde que l'on pourra protéger une ligne internet contre une intrusion sans positionner son filtrage sur le point le plus en amont de cette dernière.

Une protection Hadopi sur un ordinateur s'appelle un firewall. Cela ne protège aucunement la ligne internet mais uniquement la machine pourvu que l'utilisateur accepte de lancer le firewall. Quand on lance l'ordinateur en mode sans échec avec gestion du réseau par exemple, ou avec un live CD, le filtre/firewall fonctionne tout de suite beaucoup moins bien.




Edité par kwak-kwak le jeudi 5 mai 2011 à 18:25
Avatar de Zergy INpactien
Zergy Le jeudi 5 mai 2011 à 18:27:24
Inscrit le jeudi 30 juin 05 - 7821 commentaires

Marrant, ça s'applique aussi à Sarkozy tout cela...


C'est pas bien de se moquer de Zébulon 1er le jour de ses 4 ans.








Avatar de Chrisxx1 INpactien
Chrisxx1 Le jeudi 5 mai 2011 à 18:27:42
Inscrit le jeudi 27 mai 10 - 469 commentaires
En plus, ils osent nous vendre ça au prix d'un antivurus. Non mais ils n'ont pas honte franchement ? sm.gif
Avatar de 127.0.0.1 INpactien
127.0.0.1 Le jeudi 5 mai 2011 à 18:30:15
Inscrit le mercredi 29 avril 09 - 13213 commentaires
Ça sent surtout le repère de stagiaires.




D'après les screenshots :
- 1 graphiste bénévole pour la toolbar du haut
- 1 programmeur des années 80 pour la toolbar du milieu
- 1 stagiaire sous visual-studio pour les lists/treeviews

Avatar de kwak-kwak INpactien
kwak-kwak Le jeudi 5 mai 2011 à 18:33:29
Inscrit le jeudi 27 mai 10 - 1983 commentaires
La programmation d'un firewall basique (capture des logs, gestion des services et filtrage des communication selon une liste éditable) est tout à fait à la portée de n'importe quel programmeur. Ce peut par exemple être un très bon projet de fin d'année pour des étudiants en informatiques (à faire sur 3 mois, en plus des cours, pour une équipe de 2 ou 3 personnes).
Avatar de Yutani INpactien
Yutani Le jeudi 5 mai 2011 à 18:35:07
Inscrit le vendredi 18 avril 08 - 7780 commentaires



D'après les screenshots :
- 1 graphiste bénévole pour la toolbar du haut
- 1 programmeur des années 80 pour la toolbar du milieu
- 1 stagiaire sous visual-studio pour les lists/treeviews


un petit peu d'Intercal aussi ?
;