S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

L’Élysée et l'autonomie pratique du CNN

Sans l'Elysée, le CNN aurait été différent

Hier soir, dans un mail adressé par l’Élysée que nous nous sommes procuré, la présidence est déjà soucieuse des premières étapes du CNN, le Conseil national du numérique. Une courroie de transmission normalement indépendante entre l'Etat et les acteurs économiques.

email elysée nicolas princen

Après un déjeuner informel organisé ce vendredi à l’Élysée, Nicolas Princen, Conseiller technique en charge des Nouveaux médias et de l'Économie numérique auprès de Nicolas Sarkozy, a écrit à l'ensemble des membres conviés le courrier suivant :
« Chers membres du Conseil National du numérique, Je tiens à vous transmettre les remerciements du Président de la République pour le petit-déjeuner de ce matin, qui marque le début d'un dialogue utile et nécessaire pour la promotion d'Internet et du numérique en France. À titre personnel, j'espère que chacun a trouvé ce matin des raisons de se réjouir des perspectives de travail à venir, de la liberté d'initiative dont dispose le Conseil et de la responsabilité forte que veut lui donner le Président. »
Dans ce courrier, l’Élysée définit déjà « les prochaines échéances en attendant que le Conseil National du Numérique soit suffisamment équipé et structuré pour que vous puissiez fonctionner comme un conseil autonome du point de vue pratique ».

La première réunion du CNN est annoncée par l’Élysée pour le 27 avril. Ce jour, à 11h, le président validera les décrets de création et de nomination du CNN. A 12h aura lieu l'installation puis à 13h30, les 18 membres du CNN sont invités ainsi à tenir la première réunion « dans le Salon Jaune de l'Hôtel de Marigny », qui est justement l'une des résidences de l'Elysée

Nicolas Princen poursuit : « Concernant cette réunion, il ne m'appartient pas de fixer l'ordre du jour, mais vous devrez sans doute réfléchir à la structuration du CNN : gouvernance, périodicité des réunions, mode de saisine, modalités d'adoption des avis, mode de désignation de la présidence, moyens nécessaires, etc... Vous pouvez échanger sur ces sujets par email en attendant de mettre en place des outils plus performants et collaboratifs ». Et c’est le ministère de l’industrie qui sera en poste pour fournir les moyens nécessaires.

Donc une installation par l'Elysée, une première réunion dans les locaux de l'Elysée, un premier programme aiguillé par l'Elysée et des moyens fournis par le ministère de l'Industrie, mais une "autonomie pratique".
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 23/04/2011 à 06:28

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 17 commentaires

Avatar de Alianirah INpactienne
Alianirah Le samedi 23 avril 2011 à 07:48:46
Inscrite le samedi 9 septembre 06 - 217 commentaires
Pour contrôler ton ennemi, mets le proche de toi !
Avatar de Bourriks INpactien
Bourriks Le samedi 23 avril 2011 à 08:00:53
Inscrit le mercredi 28 janvier 04 - 6773 commentaires
Nicolas Princen, c'est n'est pas le jeune homme engagé à l'époque pour fouiller tout le net sur les propos de "lèse-majesté" ?

Un jeune homme bien "impartial" pour ce genre de mission, en somme...
Avatar de Ravaged INpactien
Ravaged Le samedi 23 avril 2011 à 08:11:39
Inscrit le mardi 27 avril 10 - 660 commentaires
La première réunion du CNN est annoncée par l’Élysée le 27 avril. Ce jour,
à 11h, le président validera les décrets de création et de nomination du CNN.
A 12h aura lieu l'installation puis
à 13h30, les 18 membres du CNN sont invités ainsi à tenir la première réunion...

Nicolas Princen poursuit : «..., mais vous devrez sans doute réfléchir à la structuration du CNN :... ».

Moi je me serais surtout demandé «quand est-ce qu'on mange».
Avatar de Tadryn INpactien
Tadryn Le samedi 23 avril 2011 à 08:59:46
Inscrit le mercredi 28 novembre 07 - 981 commentaires
Bonjour à tous,

Donc une installation par l'Elysée, une première réunion dans les locaux de l'Elysée, un premier programme aiguillé par l'Elysée et des moyens fournis par le ministère de l'Industrie, mais une "autonomie pratique".


Plutôt que d'y déceler un désir de mainmise, j'y vois la volonté de rationaliser les coûts.

C'était une promesse du gouvernement actuel que de tout mettre en oeuvre pour réduire les frais de fonctionnement des services publics tout en conservant un bon niveau de prestation. Même si le gouvernement n'a pas réussi tout ce qu'il a entrepris, de nombreuses promesses ont déjà été réalisées.

Mutualiser les locaux, faire bénéficier des compétences déjà existantes, mettre à disposition une infrastructure informatique déjà existante sera moins coûteux pour le contribuable et permettra à l'Etat de rassurer les agences de notation.

Bien cordialement,

Votre dévoué Tadryn

Avatar de Shook INpactien
Shook Le samedi 23 avril 2011 à 09:02:28
Inscrit le jeudi 3 mars 11 - 52 commentaires
Vous pouvez échanger sur ces sujets par email en attendant de mettre en place des outils plus performants et collaboratifs


Ont qu'a créer un groupe Facebook !

auto.gif

Edité par Shook le samedi 23 avril 2011 à 09:03

Il y a 17 commentaires

;