S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Panda : la chasse aux fermes de contenus par Google et ses effets

Stupeur et tremblements

Depuis quelques semaines, Google met en place un nouvel algorithme de repérage du contenu pour l’indexation globale du web. Cet algorithme se nomme Panda et fait déjà beaucoup parler de lui. L’effet pleinement avoué est, selon Google, d’en finir avec les spammeurs et les fermes de contenus qui nuisent à la qualité des résultats aux requêtes faites par les utilisateurs. Mais l’arrivée de Panda crée de nombreux effets de bords.

Les fermes de contenus et l'impact aux États-Unis

Les fermes de contenus peuvent être considérées comme un « fléau ». Leur but est relativement simple : très optimisés pour une détection par Google, ils accumulent du contenu en vue d’attirer un grand nombre d’internautes, et de générer des pages vues, donc des revenus. Il s’agit le plus souvent de collections de mots clés, et l’arrivée sur ces pages déclenche la plupart du temps l’affichage de multiples publicités. De fait, on peut tomber dessus facilement, mais il est rarissime que le contenu de la page représente un apport réel pour l’utilisateur.

Seulement voilà : les conséquences sont multiples, et pas seulement pour les fermes de contenus. Les exemples les plus frappants sont dans les pays anglo-saxons, puisque Panda a été lancé pour eux en premier. Ainsi, la société Sistrix avait établi un classement des 25 sites américains les plus impactés par Panda :

panda

On oscille entre 77 et 94 % de baisse d’audience en provenance de Google, des chiffres impressionnants qui ont certainement provoqué une véritable panique chez les webmasters et les experts SEO. Mais les États-Unis ne sont pas les seuls à avoir observé un tel phénomène. On notera que les deuxième et troisième colonne de chiffres concernent les indices de visibilité donnés par Systrix : les différences sont très parlantes.

Outre-Manche, le carnage chez certains, des bénéfices pour d'autres

Dans un deuxième temps, le Royaume-Uni a vu également des baisses spectaculaires de fréquentation sur certains sites, avec des scores parfois pires qu’outre-Atlantique (données SearchMetrics) :

panda

Avec 99,26 % de baisse d’audience, le site discountshoppinguk.co.uk voit son trafic en provenance de Google quasi-annihilé et de très nombreux autres se sont vus amputés de plus de neuf internautes sur dix.

Globalement, ces tableaux permettent de dégager un constat : les comparateurs de prix dégringolent. Pourquoi ? Parce que Panda privilégie avant tout le contenu. Mais on gardera un point précis en tête : Google Shopping n'est absolument pas influencé par la mise en place de Panda. Un constat qui fera grincer bien des dents.

Le texte, l’information, l’apport réel sont donc autant de critères qui comptent désormais dans Panda. De fait, la liste des chutes au Royaume-Uni s’accompagne d’une autre référençant les gains :

panda

Plus de 42 % de hausse de la fréquentation pour eBay, 40 % pour nos confrères de TechCrunch, ou encore 19,44 % pour Mozilla.org, tandis que Blogspot et Wordpress gagnent respectivement 22,80 et 18,60 %. Et ce n’est pas fini.

De nouvelles bases

Le site Search Engine Land se fait l’écho d’informations très intéressantes sur les diverses conséquences de l’arrivée de Panda. Premièrement, et c’est un point capital, il suffit qu’une seule page dans un site soit considérée comme une ferme de contenus pour que l’ensemble du site soit touché par la pénalisation de Google. La firme va plus loin en affirmant que les pages sans réel contenu devraient être toutes équipées de la métabalise <meta name=robots content=noindex>. Le site Abondance note d’ailleurs que cela vaut aussi pour les blogs. Une solution assez lourde.

Après la qualité du contenu de la page, la quantité de publicités peut être un indicateur d’une ferme de contenus. Conséquence : plus le nombre de publicités visibles (au-dessus du bas de la fenêtre du navigateur) augmente, plus le site peut être considéré comme une ferme. Google part du principe que l’affichage des publicités nuit au contenu et qu’un trop grand nombre est un réel problème.

D’autres informations encore :
  • La vitesse à laquelle les robots vont revenir scanner les pages d’un site (crawl) diminue s’il y a déjà eu pénalisation
  • Les présents dans les communiqués de presse ne sont plus pris en compte
  • Le cloaking, qui consiste à afficher une page web différente en fonction du visiteur, internaute ou robot d’indexation, sera également considéré comme problématique et pénalisé comme tel, y compris pour des besoins de sécurité (white hat)
  • Le contenu modifié en fonction de la géolocalisation de l’internaute n’est pas considéré comme du cloaking et n’est donc pas pénalisé
  • Les liens dans les retweets ne seront toujours pas pris en compte pour le pagerank
D’autres informations sont disponibles sur Search Engine Land.

L’arrivée de Panda en France devrait se faire dans les semaines qui viennent, sans date précise. Certains sites devront lourdement revoir leur organisation sous peine de disparaître quasiment de Google.
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 22/04/2011 à 12:13

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 146 commentaires

Avatar de kamuisuki INpactienne
kamuisuki Le vendredi 22 avril 2011 à 12:16:37
Inscrite le mardi 23 juin 09 - 2272 commentaires
Ben je trouve que c'est bien , après je sens que ces sites vont tirer la gueule

Softonic en baisse yahou !

Edité par kamuisuki le vendredi 22 avril 2011 à 12:18
Avatar de frikakwa INpactien
frikakwa Le vendredi 22 avril 2011 à 12:19:32
Inscrit le vendredi 16 mai 08 - 5128 commentaires
Pour résumer tout ça: c'est dans l'intéret des internautes ou j'ai mal compris?
Avatar de Gromsempai INpactien
Gromsempai Le vendredi 22 avril 2011 à 12:20:14
Inscrit le jeudi 12 mai 05 - 1125 commentaires
j'ai presque envie de dire il était temps. Certain vont trouver ça radicale, mais c'est vraiment pénible d'avoir 15 pages de comparo de prix quand tu cherches juste des infos sur un produit.
Avatar de boontiikiller INpactien
boontiikiller Le vendredi 22 avril 2011 à 12:20:35
Inscrit le jeudi 7 mai 09 - 441 commentaires
Tant mieux. Y en a mare des recherches google qui t'amenne vers une page de recherche d'un autre site.
Avatar de geekounet85 INpactien
geekounet85 Le vendredi 22 avril 2011 à 12:21:12
Inscrit le mercredi 9 juin 04 - 8092 commentaires
un nouveau coup de bâton pour prixdunet?

Il y a 146 commentaires

;