S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Alex Türk (Cnil, Sénat) explique pourquoi il a voté la LOPPSI 2

Dur Alex, c'est Alex

Alex Türk, président de la CNIL a expliqué aux Échos pourquoi il avait voté, en tant que sénateur, la Loppsi 2, texte qui autorise notamment le blocage de certains sites Internet sans intervention préalable du juge.

CNIL alex turk réaction avis hadopi

Les quelques "réserves" sur la LOPPSI

« On vote un texte ou on ne le vote pas. Je pouvais difficilement me battre pour certaines avancées pendant des années et finalement ne pas voter le texte à cause de quelques réserves sur un point. Pour Hadopi, il s'est produit la même chose. Et je peux vous dire que jamais la CNIL n'a été aussi partagée sur un texte. Sur les 17 membres, il n'y avait pas 9 pour et 8 contre, mais 17 incertains. »

Le contrôle de la vidéosurveillance, des moyens insuffisants

Parmi les "avancées", le président de la CNIL note le contrôle de la vidéosurveillance. « La CNIL peut désormais exercer un contrôle sur l'ensemble des systèmes de vidéosurveillance. C'est un progrès considérable. J'ai passé deux ans à essayer d'obtenir cela en suivant le débat heure par heure. J'ai donc voté la loi Loppsi 2 sans aucun remords ».

Le même Alex Türk reconnait dans le même temps le manque de moyen de la Commission Nationale Informatique et Libertés pour assurer ce controle : « Bien sûr, la CNIL ne pourra pas contrôler toutes les caméras en temps réel, 1.000 contrôleurs de plus n'y suffiraient pas. Nous devons plutôt déterminer des stratégies de contrôle pour cibler tels domaines, telles technologies. Ensuite, on dira publiquement ce que nous avons remarqué et chacun prendra ses responsabilités. »

"Cela a beaucoup servi à la CNIL que je sois dans la majorité"

Alors qu'un amendement a été voté au sénat pour interdire le cumul des postes, le président de l’autorité indépendante décrira sa condition complexe : « aux yeux de certains, je cumule deux défauts, je suis parlementaire et je suis de droite. Mais cela a beaucoup servi à la CNIL que je sois dans la majorité ».

Alex Türk avait voté pour Hadopi 1 (le scrutin) et pour Hadopi 2 (le scrutin) et pour la LOPPSI 2 (article de Jean-Marc Manach).

Le texte de la LOPPSI 2 achèvera aujourd’hui son parcours parlementaire en Commission mixte paritaire. D’abord au Sénat puis à l’Assemblée nationale. Dans le même temps, une conférence contre la LOPPSI sera organisée en fin de journée dès 19 h à Paris.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 08/02/2011 à 10:44

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 91 commentaires

Avatar de yvan INpactien
yvan Le jeudi 10 février 2011 à 15:32:11
Inscrit le mardi 21 janvier 03 - 8106 commentaires
Il défend sa boutique, après c'est le verre à moitié plein ou à moitié vide, est ce qu'il vaut mieux un machin chose sans grands moyens et absolument pas armé pour gérer les pires dérives de par son lien à l'état ou est ce qu'il vaudrait mieux des indépendants mais beaucoup plus impuissants (ya qu'à voir "nos" associations de consommateurs/locataires/usagers) tellement les français sont des moules individualistes qui ont un confiance aveugle en l'état?

Charybde, Scylla...
;