S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Affaire Mega : Orange portera plainte contre Cogent

On est dans une véritable telenovela

Le feuilleton de ce début d’année entre le FAI Orange, le groupe Mega (MegaUpload, MegaVideo, etc.) et le fournisseur de transit Cogent, n’en finit plus. Stéphane Richard, le PDG de France Télécom/Orange, Pierre Louette, le directeur exécutif en charge du secrétariat général, et Thierry Bonhomme, en charge d'Orange Labs, des réseaux et des opérateurs, l’ont tous les trois confirmé en début de semaine : Orange entamera une action en justice en France contre Cogent, pour « dénigrement ».

MegaUpload lenteurs Orange message
Le pop-up de MegaUpload adressé aux abonnés Orange n'a pas été sans conséquence...

Très critique envers Orange, que ce soit dans nos colonnes, ou encore celles du Point et d’IT Espresso, Cogent a pour la première fois abordé publiquement le dossier sur le FAI français. Et il n’y est pas allé avec le dos de la cuiller, accusant Orange d’abus de position dominante, et de limiter de façon « intentionnelle » son réseau « au détriment des abonnés ».

Des accusations qui n’ont donc guère plues à Orange, qui passera par la case justice, que ce soit envers Cogent et même le groupe Mega, alors que ce n’était qu’une option envisagée lors de la diffusion du fameux pop-up. Cogent pourrait d’ailleurs lui aussi porter plainte contre Orange pour ses récents propos…

Les relations complexes d’Orange et Cogent ces dernières années

Selon Stéphane Richard, « il y a un problème particulier de relations entre Cogent et Orange en ce moment – ça n’a pas toujours été le cas – ce monsieur (ndrl François Lemaigre, directeur des ventes pour le marché européen de Cogent) a tenu des déclarations très virulentes devant la presse. Il faudra qu’il en réponde devant la justice. »

Plusieurs employés haut placés d’Orange nous affirmaient pourtant le contraire il y a un peu moins de deux semaines. On nous expliquait ainsi que les deux sociétés étaient aujourd’hui en bonne relation, avouant même que c’était « plutôt mieux qu'avant ». Or les problèmes de réseaux entre les deux sociétés durent depuis plusieurs années maintenant, faut-il le rappeler…

La duplicité du FAI français sur ce sujet montre en tout cas la complexité du sujet, ainsi que l’opacité évidente du marché, comme le soulignait la semaine passée Édouard Barreiro, le chargé de mission TIC et Commerce de l’association de consommateurs UFC-Que Choisir.

Stéphane Richard ne s’arrête cependant pas là : « Je pourrais d’ailleurs retourner ses propos. Il dit (NDLR : toujours François Lemaigre) que sur 3000 et quelques FAI dans le monde, il n’a de problèmes qu’avec Orange. Mais moi sur plus de 40 émetteurs de trafic Internet dans le monde, je n’ai de problèmes qu’avec Cogent. » Et ce ne sont pas les plaintes des deux sociétés l’une envers l’autre qui apaiseront le dossier…

La bonne et mauvaise foi, et le problème du peering

« Ne généralisons pas cette affaire-là, il y a beaucoup de mauvaise foi dans ce qu’il dit » continue Stéphane Richard. « Il y a un sujet derrière qui est le peering, et surtout le respect de part et d’autre des accords de peering. On a un désaccord (…) on va essayer de trouver une solution. Je ne pense pas que c’est en faisant des accusations grotesques comme celle qu’on a pu lire sur votre site, qu’on fera avancer le schmilblick. »

Le sujet du peering est également abordé par Pierre Louette, le directeur exécutif en charge du secrétariat général d’Orange : « Alors que le modèle d'Internet repose sur des accords équilibrés, où l'on s'échange un volume de trafic à peu près équivalent (peering), la parité n'existe plus avec eux, loin s'en faut. Le rapport entre le trafic que nous leur envoyons et celui qu'ils nous envoient est plutôt de 1 à 4, voire 1 à 8, et continue de s'accroître. (…)

La politique de peering ne fonctionne plus. Nous sommes tous de bonne foi pour souhaiter le développement du futur Internet mondial. Pour cela, il existe une gamme d'outils à étudier, entre opérateurs domestiques, transitaires, fournisseurs de contenus et autorités nationales. La mise en œuvre d'une terminaison d'appel Internet peut en faire partie, tout comme le peering payant ou l'évolution de l'architecture du réseau.
»

La Neutralité du Net en question

Pierre Louette aborde ici un sujet sensible. Parler de peering payant, ce qui implique que les fournisseurs de contenus (les sites) paient les fournisseurs d’accès à Internet (et donc les abonnés) touche directement la Neutralité du Net.

orange dailymotion 49% participation capital

Dans sa contribution à la consultation publique sur l’Internet ouvert et la neutralité du Net en Europe, publiée le 29 septembre 2010, Dailymotion expliquait ainsi les répercussions négatives que ce type de « solution » peuvent avoir :

« En août 2007, le fournisseur d’accès Neuf Cegetel dans le cadre d’une négociation d’un accord de peering payant a en effet empêché ses abonnés de lire les vidéos sur notre site. Notre seule solution alors fut de faire appel à la vox populi en demandant à ces abonnés de demander des explications à Neuf Cegetel. La hot-line de cette société bientôt explosa sous le coup des innombrables appels et le service fut rétabli. Mais depuis lors, hors de question pour Dailymotion de se laisser faire et la création de l’ASIC est une illustration de cette réaction. »

Or qui vient de mettre la main sur Dailymotion ? Orange. De là à penser que les concurrents de la plateforme de vidéos française fonctionneront avec difficultés pour les abonnés Orange…

Le contenu illégal, le bon prétexte

Stéphane Richard a d’ailleurs enfoncé le clou lors de son interview accordée à IT Espresso : « On remarque quand même en passant, le problème de ce genre d’acteur (NDLR : Cogent), c’est quand même qu’une bonne partie du trafic qu’ils émettent est du trafic illégal, illicite. C’est un sujet qui devrait faire réfléchir la collectivité. »

Si Cogent, via des sites comme MegaUpload et MegaVideo (entre autres), fait probablement transiter à son insu une certaine quantité de contenu illégal, le PDG d’Orange semble néanmoins omettre deux points fondamentaux : Cogent fait aussi transiter du contenu légal, et surtout, ce n’est pas parce qu’un service propose du contenu illégal qu’Orange peut se permettre d’intervenir. Il faut prouver que ledit contenu est illégal (et donc l’analyser, via Deep Packet Inspection notamment), mais c’est surtout à la justice d’agir, et non un simple FAI, tout aussi important qu’il soit.

Orange Deezer

La guerre des contenus et de leur monétisation, plus encore après les participations récentes d’Orange dans Deezer et Dailymotion, est en tout cas au centre du débat, où la Neutralité du Net est ébréchée un peu plus chaque jour…
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 26/01/2011 à 15:59

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 73 commentaires

Avatar de Hebus INpactien
Hebus Le mercredi 26 janvier 2011 à 16:08:26
Inscrit le mercredi 8 décembre 04 - 96 commentaires
le problème principal c'est pourquoi Orange est-il le seul a voir des problèmes de peering avec Cogent?
Mais comment font donc Free, SFR ou Numéricable pour ne pas avoir des ratios défavorables?
C'est bien ca le truc bizarre je trouve, plus que toute autre guéguerre orange/cogent/megaupload...
Avatar de MdMax INpactien
MdMax Le mercredi 26 janvier 2011 à 16:09:12
Inscrit le lundi 14 mai 07 - 2960 commentaires
"une bonne partie du trafic qu’ils émettent est du trafic illégal, illicite"


Orange dénigre le trafic de Cogent, et c'est Orange qui porte plainte contre Cogent pour dénigrement ?

mdr2.gif


Edité par MdMax le mercredi 26 janvier 2011 à 16:09
Avatar de bielorusse320 INpactien
bielorusse320 Le mercredi 26 janvier 2011 à 16:09:23
Inscrit le jeudi 7 mai 09 - 24 commentaires
Orange oublie un peu vite que ses abonnés paient pour avoir accès à Internet, y compris à MU / MV. On pourrait même dire surtout à MU / MV par les temps qui courent (Hadopi).
Avatar de Alucard63 INpactien
Alucard63 Le mercredi 26 janvier 2011 à 16:10:53
Inscrit le mardi 7 mars 06 - 8270 commentaires
Orange oublie un peu vite que ses abonnés paient pour avoir accès à Internet, y compris à MU / MV. On pourrait même dire surtout à MU / MV par les temps qui courent (Hadopi).

Tellement vrai.
Avatar de Inny INpactien
Inny Le mercredi 26 janvier 2011 à 16:12:52
Inscrit le lundi 17 août 09 - 2817 commentaires

Orange dénigre le trafic de Cogent, et c'est Orange qui porte plainte contre Cogent pour dénigrement ?

mdr2.gif

On pourrait aussi parler du traffic illicite qui transite par les tuyaux d'Orange...
C'est vraiment un argument ridicule qu'ils ont sorti.

Il y a 73 commentaires

;