S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Shuttleworth : Ubuntu intégrera nativement le framework Qt

Célébration de la diversité ou... ?

qtDe toutes les distributions Linux, Ubuntu est celle qui fait le plus souvent parler d’elle. Cela tient essentiellement à sa facilité d’installation et d’utilisation visant clairement les utilisateurs d’autres systèmes (qui a dit Windows ?), mais également à l’aura du PDG de Canonical, Mark Shuttleworth. Ce dernier est connu pour laisser tomber de temps à autres des « bombes médiatiques », et la dernière en date n’a pas manqué de surprendre : le framework de développement Qt sera inclus dans la distribution.

Les retombées sont particulièrement nombreuses, mais se concentrent surtout sur l’apport applicatif conséquent pour Ubuntu. On ne peut s’empêcher cependant de se faire la réflexion : que devient Gtk+ ? Avec Qt, ils sont les deux trousses à outils dominantes dans le monde open source pour la réalisation des applications. Les deux sont multiplateformes, et on peut facilement citer quelques exemples : Pidgin, réalisé avec Gtk+, et VirtualBox, avec Qt. Mais Ubuntu est par tradition bâti sur GNOME, et donc attaché à Gtk+. Alors ?

VIRTUALBOX
VirtualBox utilise Qt

Gtk+ restera en place évidemment, et le développement continuera, tant sur le toolkit lui-même (qui après tout ne dépend en rien d’Ubuntu) que pour les applications l’utilisant. Mais l’inclusion de Qt dans Ubuntu est une reconnaissance par Canonical que l’évolution de ce framework est particulièrement rapide, en particulier depuis le rachat de son éditeur Trolltech par Nokia. Qt progresse rapidement et dispose de fortes capacités dans le multiplateforme, tout en étant présent dans le monde mobile. En outre, le fait que Nokia ait placé le kit sous licence LGPL a propulsé son utilisation en dehors des limites commerciales qui existaient précédemment.

Mais l’intégration native de Qt ne signifie pour l’instant rien de plus que sa présence de base dans le système. Ubuntu reste une distribution bâtie sur Gnome, et aucun des plans dévoilés par Canonical ne semble prendre une autre direction. Du coup, Canonical travaille sur des liens entre Qt et certains frameworks GNOMES parmi les plus importants, et un contrat a été passé avec le développeur Ryan Lortie. Le but est bien sûr que les appels lancés par Qt trouvent un écho particulier dans GNOME afin que les applications s’y intègrent mieux. En outre, en passant par dconf, une application Qt peut communiquer plus facilement avec les applications Gtk+.

L’inclusion de Qt provoque autant de conséquences techniques que politiques. Désormais, une application Qt, si elle veut faire partie d’Ubuntu dans sa version de base, devra se conformer à un certain nombre de points, comme les conventions générales sur ce qui touche à l’interface, mais surtout l’assurance que ce sont bien les API de GNOME qui sont utilisées. Et là, évidemment, la situation coince un peu.

kde
KDE SC

Qt et KDE sont particulièrement proches, dans la mesure où le premier est l’une des bases du second. Les applications Qt visent donc souvent KDE, et ont des liens très forts avec l’environnement. Le choix de Canonical rend impossible en l’état l’inclusion d’une application KDE dans Ubuntu, à moins de « défaire » un certain nombre de liens pour les recréer vers GNOME. S’il s’agit d’une vision volontairement très simplifiée, le problème n’en est pas moins réel, et il y a un risque de fragmentation.

À peine l’annonce de l’inclusion de Qt lancée, Canonical explique également quels sont les plans concernant le futur d’Ubuntu. Car non seulement la présence de Qt pourrait provoquer une tension avec la communauté KDE, mais des risques politiques pour GNOME se posent également. Après tout, il a déjà été décidé que le shell de GNOME 3 ne serait pas utilisé, au profit d’un shell maison baptisé Unity. Malgré les assurances de Shuttleworth expliquant le contraire, l’arrivée de Qt ne doit pas résonner favorablement aux oreilles des développeurs de GNOME.

Au sujet d’Unity, une version spécialement basée sur Qt sera développée. Elle ne servira pas cependant de version par défaut : elle ne sera utilisée que si l’accélération graphique n’est pas présente dans la machine et que la mouture basée sur Compiz ne peut pas y fonctionner.

Mais Canonical devra prendre soin de ménager les uns et les autres, car à force de vouloir prendre les morceaux les plus intéressants à droite et à gauche, la société risque d’en froisser plus d’un, voire d’installer un sentiment de trahison.
Source : Canonical
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 19/01/2011 à 16:37

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 150 commentaires

Avatar de kypd INpactien
kypd Le jeudi 20 janvier 2011 à 09:34:57
Inscrit le mercredi 12 avril 06 - 1196 commentaires
Hum, si Ubuntu Server était si médiocre, j'aimerais qu'on m'explique pourquoi il bénéficie d'une croissance fulgurante et au-delà de tous les espoirs de Canonical?


Le saut entre Ubuntu Desktop et Server par exemple ?

J'ai installé très récemment une Ubuntu Server en production, résultats des courses :

Le module PHP livré ne fonctionne pas avec un Apache threadé (J'ai du empaqueter une compilation PHP sous Gentoo pour l'installer avec Apache en MPM=Worker)

Le Kernel de base est pourri de failles... Pratiquement toutes les Local Root Exploits sont passées, alors que sur une Gentoo Hardened de 2 ans d'age compilé sans la collections de modules inutiles, c'est blindé !

Après ces expériences j'ai commencé à rapatrier tout les paquets sensibles à partir d'une cross-compilation fine sous Gentoo (Kernel, Services, Base de données) plutôt que d'utiliser les binaires de cannonical...

En effet ce Ubuntu server en production a de la gueule maintenant, enfin grâce aux connaissances sur LFS
Avatar de manudwarf Modérateur
manudwarf Le jeudi 20 janvier 2011 à 09:48:50
Inscrit le dimanche 14 décembre 08 - 4183 commentaires

Le saut entre Ubuntu Desktop et Server par exemple ?

J'ai installé très récemment une Ubuntu Server en production, résultats des courses :

Le module PHP livré ne fonctionne pas avec un Apache threadé (J'ai du empaqueter une compilation PHP sous Gentoo pour l'installer avec Apache en MPM=Worker)

Le Kernel de base est pourri de failles... Pratiquement toutes les Local Root Exploits sont passées, alors que sur une Gentoo Hardened de 2 ans d'age compilé sans la collections de modules inutiles, c'est blindé !

Après ces expériences j'ai commencé à rapatrier tout les paquets sensibles à partir d'une cross-compilation fine sous Gentoo (Kernel, Services, Base de données) plutôt que d'utiliser les binaires de cannonical...

En effet ce Ubuntu server en production a de la gueule maintenant, enfin grâce aux connaissances sur LFS

Nan mais les packageurs d'Ubuntu sont des gros manches, c'est dommage, ça dévalorise le reste... Parce qu'il faut le dire, Ubuntu Server, c'est bougrement bon à administrer (avis purement subjectif).
Avatar de AshLeDombos INpactien
AshLeDombos Le jeudi 20 janvier 2011 à 09:55:48
Inscrit le lundi 3 avril 06 - 83 commentaires
Je n'en suis pas sûr.
D'un côté, Mandriva a pu récupérer quelques contrats qui vont lui assurer une certaine pérennité, et de l'autre, le fork (a.k.a. Mageia) lancé par d'anciens développeurs Mandriva semble assez vivant. Actuellement, non seulement, elle ne semble pas à l'abandon, mais on en aurait plutôt 2 pour le prix d'une, un peu comme Oracle OpenOffice et LibreOffice.


En fait, la relation Mandriva/Mageia est différente de celle OpenOffice/LibreOffice.

Il s'agit essentiellement d'un désaccord de personnes qui ne peuvent plus s'apprécier, et non d'une séparation pour raison de licence ou de politique de développement. Il y a, contrairement à OpenOffice, des développeurs et packageurs qui contribuent aux deux.

Comparer Mandriva à Ubuntu Ubuntu pour moi c'est la seule distro valable pour le Desktop le reste c'est ...


C'est triste les gens enfermés dans leurs préjugés, Ubuntu est une très bonne distro, mais au même pied d'égalité que de nombreuses autres (et pas seulement mandriva/opensuse etc). Elle a surtout une com plus... agressive. Du point de vue de la direction, mais aussi du point de vue communautaire.
Avatar de tanguy_k INpactien
tanguy_k Le jeudi 20 janvier 2011 à 10:15:21
Inscrit le jeudi 24 avril 08 - 236 commentaires
@brokensoul : QT manque encore d'une meilleur intégration sous Gnome. Par exemple j'utilise Filezilla qui est en Qt, et je trouve que y'a pleins de petits soucis.


FileZilla n'utilise pas Qt mais wxWidgets. S'ils avaient utilise Qt il n'y aurait pas eu "plein de petits soucis" justement.
Avatar de batoche INpactien
batoche Le jeudi 20 janvier 2011 à 10:36:17
Inscrit le lundi 25 décembre 06 - 1991 commentaires
Mais Canonical devra prendre soin de ménager les uns et les autres, car à force de vouloir prendre les morceaux les plus intéressants à droite et à gauche, la société risque d’en froisser plus d’un, voire d’installer un sentiment de trahison.


Je ne vois vraiment pas où est le problème. Qt c'est un framework de développement c'est tout. Plus neutre, y a pas : ce n'est qu'un moyen. Et KDE n'a rien à voir là dedans.

En fait, je trouve l'initiative plutôt bonne s'ils sortent une partie de la librairie gnome pour Qt : ça ne fera que mettre à dispo des développeurs d'avantages d'outils pour réaliser des appli qui s'intègrent à gnome.
Avatar de seb2411 INpactien
seb2411 Le jeudi 20 janvier 2011 à 11:11:17
Inscrit le vendredi 24 octobre 08 - 3042 commentaires
Le module PHP livré ne fonctionne pas avec un Apache threadé (J'ai du empaqueter une compilation PHP sous Gentoo pour l'installer avec Apache en MPM=Worker)

Problème qui n'est pas lié à Ubuntu. Y'a différentes solutions pour passer en MPM=Worker. Même si son utilité est pas forcément grande.

Le Kernel de base est pourri de failles...

Des exemples ? J'en avais testé sans succès.

Pratiquement toutes les Local Root Exploits sont passées,

Des exploit local sur un serveur ?
Avatar de korbé INpactien
korbé Le jeudi 20 janvier 2011 à 11:42:26
Inscrit le vendredi 31 juillet 09 - 2097 commentaires
Comparer Mandriva à Ubuntu Ubuntu pour moi c'est la seule distro valable pour le Desktop le reste c'est ... des domaines auquel j'y connais rien donc je parle sans savoir


maitrecapello.gif
Avatar de kypd INpactien
kypd Le jeudi 20 janvier 2011 à 11:59:24
Inscrit le mercredi 12 avril 06 - 1196 commentaires
Problème qui n'est pas lié à Ubuntu. Y'a différentes solutions pour passer en MPM=Worker. Même si son utilité est pas forcément grande.

Des exemples ? J'en avais testé sans succès.

Des exploit local sur un serveur ?


Sous Ubuntu il n'y a aucune solution pour passer en MPM-Worker + PHP ! (j'ai même cherché des dépôts alternatif, des forums qui indiquerais un cheminement de recompilation, les sources de apt-get source segfault avec une compilation basique !)

Pour les failles voir :

http://blog.crifo.org/post/2010/09/19/Faille-de-s%C3%A9curit%C3%A9-sur-les-kerne...
http://blog.crifo.org/post/2010/10/24/Faille-de-securite-sur-les-kernels-linux

C'est passé sans problème sur une Ubuntu fraîchement installé, ça se vautre sur une Gentoo bien âgée (je sais que les failles viennent principalement des modules complémentaires que je n'ai pas compilé dans mon kernel Gentoo, mais c'est un exemple)

Je propose des sessions SSH à des utilisateurs pour des tâches particulières, mais même sans ça, il ne faut pas sous estimer une faille locale, un espace Web avec PHP suffit pour les exploiter ! (même en user dédié vu que c'est un Root Exploit...)

Edité par kypd le jeudi 20 janvier 2011 à 12:00
Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le jeudi 20 janvier 2011 à 12:15:38
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27116 commentaires
euhhh non ? c'est du Qt, et Qt est très présent dans kde, mais mis à part les notifications de fin d'export qui s'intègrent dans le bureau kde il n'y a pas grand chose qui le lie à ce bureau. En tout cas ça fonctionne très bien sous gnome, fais l'essai..


+1 !

Je retiens darktable. Même pour les softs, j'aime en avoir plusieurs qui font la même chose. La diversité grâce à Linux, ce n'est pas plus cher que la monotonie, pourquoi se priver ?
Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le jeudi 20 janvier 2011 à 12:19:25
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27116 commentaires
Comparer Mandriva à Ubuntu Ubuntu pour moi c'est la seule distro valable pour le Desktop le reste c'est ...


Mmmmmm... De mon expérience de terrain, je peux te dire qu'en distro desktop noob-compliant, Mandriva est LARGEMENT au même niveau qu'Ubuntu en termes de facilité d'emploi, d'approche globale de simplification de l'utilisation au quotidien, et de robustesse idiotenpruf pour les noobs.

Franchement, entre Ubuntu et Mandriva, il y a des spécificités à chacune d'entre elles mais dire laquelle est supérieure à l'autre, à mon avis, c'est un débat inutile vu leur haut niveau l'une comme l'autre. C'est comme Kodak/Fuji du temps de la photo analogique : essaye les deux et prends celle qui te plaît. Ou utilise les deux suivant tes envies, ce que je compte bien faire.

Mais tout cela, ce n'est que mon avis, subjectif et à prendre comme tel.

Edité par Commentaire_supprime le jeudi 20 janvier 2011 à 12:21
;