S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : L'abonnement à Next INpact dès 17 € par an : il vous reste moins de 24h

Asa Dotzler, Mozilla: trop d'installations silencieuses de plugins

Ne soyez pas diaboliques !

Depuis sa création, Firefox est un navigateur érigé au rang de défenseur des libertés en général. Lui-même libre et open source, il fut le premier à remettre sérieusement en cause la domination d’Internet Explorer et à braquer les feux des projecteurs sur les standards, au point que ces derniers sont devenus aujourd’hui un argument dans la compétition. Pourtant, cette liberté se heurte régulièrement à la volonté d’autres sociétés. Asa Dotzler de Mozilla lance d’ailleurs un appel vers les créateurs de plug-ins.

Asa Dotzler est un membre très actif de la communauté Mozilla depuis longtemps. Il a fondé la Quality Assurance de l’éditeur et a participé à la création du projet Spread Firefox qui avait fait beaucoup pour le record de téléchargements de Firefox 3.0. Dans un billet publié sur son blog, il critique désormais les éditeurs de plug-ins qui ne demandent pas la permission à l’utilisateur pour installer leurs créations. Et les cibles principales sont connues : Microsoft, Apple et Google.

firefox plugins 

Voici un extrait résumant parfaitement sa pensée :

« Pourquoi Microsoft, Google, Apple et les autres pensent que c’est une bonne pratique d’ajouter des plug-ins dans Firefox quand j’installe leurs logiciels ? Lorsque j’ai installé iTunes, afin de gérer ma collection de musiques et la synchroniser avec mon iPod, pourquoi Apple pense-t-elle qu’il est bon d’ajouter le plug-in iTunes Application Detector dans mon navigateur Firefox sans me le demander ? Pourquoi Microsoft pense-t-elle qu’il est bon d’installer furtivement leurs plug-ins Windows Live Photo Gallery ou Office Live dans mon navigateur quand j’installe Microsoft Office ? Qu’est-ce qui permet à Google de penser que glisser un plug-in Google Update dans Firefox est une attitude raisonnable quand j’installe Google Earth ou Google Chrome (pas certain à propos de ce dernier) sans me demander en premier ? »

Il précise ensuite bien sûr que tout ceci n’est évidemment pas une « attitude correcte ». Il ne comprend pas pourquoi l’installation d’un logiciel dans un but spécifique se permet d’intégrer d’autres composants dans d’autres logiciels, avant de préciser que c’est pour lui la définition d’un cheval de Troie. 

« Google, Microsoft, Apple, RockMeIt et tous les autres faisant ainsi, je vous enjoins à arrêter ça maintenant. Si vous voulez ajouter du logiciel dans mon système, demandez-moi. Cacher du logiciel que je n’ai pas demandé dans mon système est diabolique (particulièrement dans le sens de Google « Ne soyez pas diabolique »).

Il s’agit autant d’un appel qu’un cri du cœur. Pourtant, si l’on peut comprendre très facilement le point de vue d’Asa Dotzler, cette manière de procéder pour les sociétés concernées peut sembler logique. En effet, les utilisateurs avancés ayant assez de connaissances aiment avoir un pouvoir renforcé sur les actions entreprises. D’un autre côté, une grande partie des utilisateurs n’aime pas se voir poser trop de questions.

C’est le syndrome du « OK, OK, OK » qui a par exemple touché Microsoft lors de la sortie de Vista et de la première mouture de l’UAC (User Account Control) : des fenêtres de contrôle demandaient trop souvent à l’utilisateur s’il souhaitait confirmer un choix, ce qui provoquait agacement et lassitude. Une installation de logiciel n’est en soit pas une sinécure pour un utilisateur, et le sens même de la mise en place d’un plug-in peut lui échapper. Quelle est donc la solution ?

On peut imaginer aisément plusieurs moyens de répondre à toutes les demandes. Le plus classique est de proposer deux modes d’installation : l’un rapide, l’autre personnalisé. Le second permettrait de choisir précisément ce que l’on souhaite installer, y compris les composants ajoutés à d’autres logiciels, les navigateurs étant souvent en première ligne.
 
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 30/11/2010 à 09:54

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 68 commentaires

Avatar de Sartene INpactien
Sartene Le mardi 30 novembre 2010 à 10:01:14
Inscrit le jeudi 9 avril 09 - 3 commentaires
"pourquoi Apple pense-t-elle qu’il est con d’ajouter le plug-in iTunes Application Detector ?"

A mon avis c'est plutôt :

"Pourquoi Apple pense-t-elle qu’il est bon d’ajouter le plug-in iTunes Application Detector ?"

Mais le lapsus est intéressant !
Avatar de Locks INpactien
Locks Le mardi 30 novembre 2010 à 10:02:16
Inscrit le lundi 29 octobre 07 - 2912 commentaires
La news a dit :
Qu’est-ce qui permet à Google de penser que glisser un plug-in Google Update dans Firefox est une attitude raisonnable quand j’installe Google Earth ou Google Chrome (pas certain à propos de ce dernier) sans me demander en premier ?

Si si c'est le cas
Je m'en suis rendu compte il y a quelques temps mais dés que t'installes Chrome t'as un p'tit Google update tout silencieux (puisque je ne l'ai remarqué que plus tard...quand j'ai fait un msconfig en fait) qui s'installe. (Ce que je n'ai pas vraiment apprécié d'ailleurs et qu'il s'est barré illico )

Edité par Locks le mardi 30 novembre 2010 à 10:03
Avatar de darkvigor INpactien
darkvigor Le mardi 30 novembre 2010 à 10:04:30
Inscrit le lundi 28 avril 03 - 788 commentaires
Mais le lapsus est intéressant !

Oui en effet.
Sinon le bouton "signaler une erreur" sous les articles aussi.
Avatar de ano_635054512121077282 INpactien
ano_635054512121077282 Le mardi 30 novembre 2010 à 10:09:11
Inscrit le mardi 12 septembre 06 - 221 commentaires
Ce serait encore plus intéressant que firefox demande systématiquement l'autorisation dès qu'un plugin a été ajouté. Ainsi le problème ne serait plus dépendant du bon vouloir d'autres éditeurs.
Avatar de Funky Sam INpactien
Funky Sam Le mardi 30 novembre 2010 à 10:11:10
Inscrit le lundi 2 novembre 09 - 125 commentaires
C'est surtout du côté de Firefox et/ou de l'utilisateur que des améliorations sont nécessaires. Vivement un peu plus de transparence dans l'installation de ces plugins. Ceux qui les trouvent utiles peuvent les garder, mais il faut qu'on voit clairement qu'ils sont en train d'être installés.
Avatar de pyrignis INpactien
pyrignis Le mardi 30 novembre 2010 à 10:11:55
Inscrit le samedi 6 janvier 07 - 338 commentaires
Comme dans la plupart des installation:
Une dernière page du processus proposant d'installer des plugin d'intégration au système, coché par défaut mais décochables!
Avatar de Tim-timmy INpactien
Tim-timmy Le mardi 30 novembre 2010 à 10:17:50
Inscrit le mardi 26 avril 05 - 4649 commentaires
Comme dans la plupart des installation:
Une dernière page du processus proposant d'installer des plugin d'intégration au système, coché par défaut mais décochables!



oui, me semble que c'est le cas dans les cas cités non? (pas testé itruc).. ou alors il faut ne pas utiliser l'install par défaut mais l'install avancée ..
Avatar de vida18 INpactien
vida18 Le mardi 30 novembre 2010 à 10:23:12
Inscrit le jeudi 17 avril 08 - 995 commentaires
Sartene a écrit :

"pourquoi Apple pense-t-elle qu'il est con d'ajouter le plug-in iTunes Application Detector ?"

A mon avis c'est plutôt :

"Pourquoi Apple pense-t-elle qu'il est bon d'ajouter le plug-in iTunes Application Detector ?"

Mais le lapsus est intéressant !


Comme on le dit souvent :"Au début bon s'écrit avec un b, puis on finit par l'écrire avec un c" ou pour faire plus claire "être trop bon, c'est être trop con"

Edité par vida18 le mardi 30 novembre 2010 à 10:27
Avatar de saga9 INpactien
saga9 Le mardi 30 novembre 2010 à 10:25:15
Inscrit le samedi 10 septembre 05 - 1268 commentaires
C'est vrai que c'est pénible et pas que pour les plugins de firefox.
Résultat, à la fin d'une install, on se retrouve parfois à désinstaller certains composants qu'on ne voulait pas.
Que les éditeurs proposent d'installer en plus tel ou tel composant, je veux bien, mais pas à mon insu.
Par exemple, ils pourraient proposer à l'installation du logiciel, une liste de composants supplémentaires sous forme de checkbox. Ainsi, chacun pourra faire ce qu'il veut sans passer par ce syndrome du « OK, OK, OK ».

Bref, qu'on donne le choix à l'utilisateur.

Edité par saga9 le mardi 30 novembre 2010 à 10:26
Avatar de vida18 INpactien
vida18 Le mardi 30 novembre 2010 à 10:26:45
Inscrit le jeudi 17 avril 08 - 995 commentaires
A noter aussi que ces plugins s'installent sur tous les navigateurs si vous en avez plusieurs sur votre pc même si cette méthode ne semble gêner que Mozilla et pas Microsoft et Opéra.
;