S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Oracle et Apple ensemble sur OpenJDK : tout s'explique

"Chut chéri, les grandes personnes discutent"

java logo C’est officiel : que ceux qui se demandaient si l’on reverrait un jour Java sur Mac OS X peuvent se rassurer, car ce sera bien le cas. Apple et Oracle viennent d’annoncer un important accord autour d’OpenJDK, l’implémentation libre de Java mise en avant par Oracle. Une annonce cruciale bien sûr, mais qui cache son pesant d’histoires sombres.

C’est l’environnement Java tout entier qui est sous le coup de plusieurs problèmes dont certaines ont des relents de scandale. Le processus de développement de Java est communautaire mais est régi en dernier recours par un comité directeur. Or, l’Apache Software Foundation fait partie de ce comité, mais menace de le quitter, tout en appelant à voter contre Java 7. Pourquoi ?

Parce que la fondation Apache a créé il y a un moment de cela un projet, nommé Harmony, qui est une implémentation libre de l’environnement Java. Mais il y a un hic : déjà à l’époque de Sun, la fondation était incapable de prouver que son implémentation était parfaitement compatible avec les spécifications officielles Java. L’explication était simple : Sun n’avait pas voulu conduire les tests appropriés et donner à Apache la licence demandée.

Cette situation tendue avec Sun n’a pas disparu avec le rachat par Oracle. La position de cette dernière est strictement la même que celle de Sun. Oracle veut en fait donner une direction particulière à Java 7 et n’entend visiblement pas que quelqu’un s’y oppose. De même, OpenJDK, l’implémentation libre maison, est clairement mise en avant au détriment des autres, et apparaît progressivement comme la seule alternative crédible.

De fait, l’annonce de l’accord entre Oracle et Apple n’est non seulement pas un hasard, mais elle fait suite à un changement de cap de la part d’IBM. Jusqu’à présent en effet, Big Blue soutenait activement le projet Harmony de la fondation Apache, mais la firme a changé son fusil d’épaule. Que ce soit à cause des rejets multiples de Sun et Oracle d’accorder une licence à Apache ou d’un accord beaucoup plus stratégique, le résultat est bien là.

Si l’on regarde de plus près l’attitude d’Oracle en regard du monde de l’open source, on s’aperçoit qu’il y a une érosion progressive de l’implication de la firme dans les projets qui l’entourent et/ou lui sont liés : OpenOffice.org, MySQL et maintenant Java.
Source : Oracle
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 13/11/2010 à 12:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 333 commentaires

Avatar de ano_635110013168370034 INpactien
ano_635110013168370034 Le samedi 13 novembre 2010 à 18:39:07
Inscrit le mardi 19 juillet 05 - 8330 commentaires
Du coup, ça met un peu tout l'écosystème d'Android dans une certaine incertitude, non ?
Avatar de sr17 INpactien
sr17 Le samedi 13 novembre 2010 à 18:43:03
Inscrit le lundi 26 décembre 05 - 12039 commentaires
Du coup, ça met un peu tout l'écosystème d'Android dans une certaine incertitude, non ?




Et pas qu'un peu...

http://www.pcinpact.com/actu/news/58776-oracle-google-android-brevet-java.htm

Oracle est en train de tuer java.

Mais le monde libre n'a pas plus confiance en .net et les brevets de Microsoft pour les mêmes raisons.

Bref, on voit ce que valent les standards du monde propriétaire : c'est du vent.
Avatar de ouragan INpactien
ouragan Le samedi 13 novembre 2010 à 18:43:52
Inscrit le jeudi 6 novembre 03 - 18396 commentaires
il faut les faire sauter.
Les champignons gardent toute leur saveur quand ils sont sautés.
Avatar de 127.0.0.1 INpactien
127.0.0.1 Le samedi 13 novembre 2010 à 18:47:13
Inscrit le mercredi 29 avril 09 - 13213 commentaires
Un ramasse miette simple et convenablement écrit donnera de très bonnes performances dans la majorité des cas. Et ses réactions seront mieux comprises par les programmeurs qui optimiseront mieux leurs applications.


Vas-y, montre nous ton code de ramasse miette.

Pour les cas demandant une stratégie hautement optimisée, la meilleure approche est plutôt de développer au cas par cas un algo de gestion mémoire qui est 100% adapté au cas traité plutôt que de choisir le "moins pire" parmi des algos généralistes (qui aussi bons soient t'ils ne peuvent pas couvrir tous les cas particulier).


Idem : montre nous une méthode de programmation qui permette de mélanger dans un meme code la gestion par ramasse-miette et la gestion manuelle.

On enseigne dans toutes les écoles de programmation que la majorité des algorithmes dégénèrent dans certains cas de figure. La voie de la meilleure optimisation n'est certainement pas de créer des "boites noires" hyper complexes dont personne ne comprends le fonctionnement en dehors de ceux qui l'ont écrite.


L'histoire nous montre qu'un problème complexe necessite un programme complexe : que ce soit le noyau Linux, le serveur X, les moteurs de jeux, les toolkits graphiques, les bases de données, les compilateurs, ...

Sauf que si Oracle nous plante le langage Java avec ses conneries, tu devra revoir toute ta formation .


De toutes façons, tant que l'informatique évoluera il y aura des modifications à prendre en compte, et des langages à faire évoluer/créer.

Rester dans un modèle passéiste Cobol/Fortan ou C/C++ est certainement plus rassurant pour les salariés. Mais la réalité c'est que la techno et les besoins évoluent. Chaque développeur doit faire le choix de devenir "senior" dans sa techno de prédilection, ou de se former a de nouvelles technos. Aucun des deux choix n'est gagnant d'avance.

Et si tu penses que les environnement propriétaire font gagner du temps, regarde combien de langages et environnements "à la mode" se sont succédés en 30 ans. Tu comprendra que les heures passées à se reformer à chaque fois, c'est juste un énorme gâchis.


Proprio ou Libre, la pérénité des environnements de dev n'est pas acquise. Aucun modèle n'est mieux que l'autre. Le proprio a les moyens financier de maintenir une techno, et l'open source a les moyens humains de maintenir une techno. A mon sens, je dirais que la pérénité est maximale lorsqu'une entreprise privée sponsorise un projet Libre.
Avatar de fred07 INpactien
fred07 Le samedi 13 novembre 2010 à 18:47:19
Inscrit le mardi 31 janvier 06 - 2220 commentaires


Mais la différence, c'est que dans le libre, personne n'a le pouvoir de t'imposer un choix contre ta volonté.







Ce qui explique le bordel ambiant du libre...et le fait que même des choses simples deviennent prennent un tour complexe...pour pas grand chose de plus que cette possibilité qu'à chacun de faire ce qu'il veut avec ses cheveux (ou son bout de code). Pas étonnant après que tu sembles détester à ce point tout travail d'intégration qui "fige" à un moment donné autour d'une seule solution, travail auquel s'astreint l'entreprise qui fait du proprio.
A un moment, créer, c'est choisir, et choisir, c'est décider ce qu'on ne choisit PAS par la même occasion. Quand tout le monde peut à tout moment reprendre ses billes ou en mettre d'autres sur la table, en fait on ne choisit jamais ( ce qu'illustrent bien les exemples de l'intervenant auquel tu réponds) et on ne peut plus justifier ce type de gabegie que par la seule posture politique...qui souvent s'adapte mal au pragmatisme.
Quand on voit les enculages de mouche de certains devs autour de la licence GNU GPL (affaire VLC sur l'appstore), ce genre d'attitude ubuesque, toujours justifiée par la "philosophie" du libre, est vraiment l'illustration d'un monde où les détails l'emportent sur l'ensemble, où les atermoiements autour du code justifient de simples retards, lenteurs voire même abandon de projets pourtant importants.
Tu as beau remplacer le terme "guerre d'ego" par les termes plus flatteurs de" philosophie centrée sur la liberté des intervenants", le résultat est le même, toujours justifié en interne, toujours aussi risible vu de haut.
Après tout, même dans les asiles, nombre de fous ne savent pas qu'ils le sont...
Avatar de sr17 INpactien
sr17 Le samedi 13 novembre 2010 à 18:47:59
Inscrit le lundi 26 décembre 05 - 12039 commentaires

Des bracelets de montre en Python, je veux bien.

Mais des ramasse-miettes en C++


A quand les repose-couteaux en php ? Les porte-serviettes en Qt ?


Le C++ est un langage très souple et très adaptable. Certains semblent l'avoir oublié.

Avec quelques objets appropriés, tu peux même programmer en C++ exactement comme tu le ferais en... php

D'ailleurs, les bons programmeurs C++ ont tous des bibliothèques de classes très évoluées et qui rendent la programmation très simple.
Avatar de fred07 INpactien
fred07 Le samedi 13 novembre 2010 à 18:53:02
Inscrit le mardi 31 janvier 06 - 2220 commentaires



Et pas qu'un peu...

http://www.pcinpact.com/actu/news/58776-oracle-google-android-brevet-java.htm

Oracle est en train de tuer java.

Mais le monde libre n'a pas plus confiance en .net et les brevets de Microsoft pour les mêmes raisons.

Bref, on voit ce que valent les standards du monde propriétaire : c'est du vent.


On pourrait avoir tes arguments démontrant qu'Oracle est en train de tuer Java ?
Sinon, quand on voit la pertinence et les résultats de tes prévisions concernant Apple par exemple, je crois qu'on peut se dire que le "monde propriétaire" n'est pas plus du vent que les gesticulations du monde "libre" et qu'il a de belles années devant lui...
Avatar de seb2411 INpactien
seb2411 Le samedi 13 novembre 2010 à 18:55:54
Inscrit le vendredi 24 octobre 08 - 3054 commentaires
Je crois qu'il ne faut pas rêver. Peu de gens travaillent sur Mono parce que dans le libre, personne n'y croit.

D'un coté je trouve que Microsoft la joue bien avec Mono. Et vu comment se comporte Oracle avec Java, Mono risque d'attirer plus de monde même chez les libristes.


Vive Python 3
Avatar de Ricard INpactien
Ricard Le samedi 13 novembre 2010 à 18:59:00
Inscrit le mercredi 12 avril 06 - 40920 commentaires



Oracle est en train de tuer java.


Tant mieux.
Avatar de sr17 INpactien
sr17 Le samedi 13 novembre 2010 à 19:03:27
Inscrit le lundi 26 décembre 05 - 12039 commentaires


Ce qui explique le bordel ambiant du libre...et le fait que même des choses simples deviennent prennent un tour complexe...pour pas grand chose de plus que cette possibilité qu'à chacun de faire ce qu'il veut avec ses cheveux (ou son bout de code). Pas étonnant après que tu sembles détester à ce point tout travail d'intégration qui "fige" à un moment donné autour d'une seule solution, travail auquel s'astreint l'entreprise qui fait du proprio.
A un moment, créer, c'est choisir, et choisir, c'est décider ce qu'on ne choisit PAS par la même occasion. Quand tout le monde peut à tout moment reprendre ses billes ou en mettre d'autres sur la table, en fait on ne choisit jamais ( ce qu'illustrent bien les exemples de l'intervenant auquel tu réponds) et on ne peut plus justifier ce type de gabegie que par la seule posture politique...qui souvent s'adapte mal au pragmatisme.


Mais le libre t'offre aussi cela. Une distribution n'est pas autre chose qu'un choix déterminé. Mais avec l'avantage de garder ta liberté de choix en plus.

Quand on voit les enculages de mouche de certains devs autour de la licence GNU GPL (affaire VLC sur l'appstore), ce genre d'attitude ubuesque, toujours justifiée par la "philosophie" du libre, est vraiment l'illustration d'un monde où les détails l'emportent sur l'ensemble, où les atermoiements autour du code justifient de simples retards, lenteurs voire même abandon de projets pourtant importants.


Essaye juste d'utiliser les logiciels de Microsoft ou d'Apple en violant le contrat de licence rien que pour voir l'armée d'avocats qui va te passer dessus

Mais peut être que certains ont du mal à comprendre que le logiciel libre est différent d'un abandon du code. La licence GPL décrit des termes et une philosophie à respecter. Normal que les auteurs manifestent leur opposition quand ce n'est pas le cas.

Tu as beau remplacer le terme "guerre d'ego" par les termes plus flatteurs de" philosophie centrée sur la liberté des intervenants", le résultat est le même, toujours justifié en interne, toujours aussi risible vu de haut.
Après tout, même dans les asiles, nombre de fous ne savent pas qu'ils le sont...


L'ennui, c'est que tu voudrais nous faire croire que les guerres d'égo n'existent que dans le libre. Or, c'est le fait même de la nature humaine. Et ce phénomène existe à l'identique dans les équipes de développement du monde propriétaire. Parfois, ce qui est imposé à des millions de gens n'est que le fruit de la petite fièreté d'un seul homme. Mais le propriétaire fait de cette homme un tyran puisqu'il n'y a pas de possibilité d'échapper à son dictat.
Dans le libre, personne ne peut maintenir son dictat contre des millions de gens. Et les forks sont la pour montrer ce qu'il arrive à ce genre de personne.

Finalement, ton discours ressemble à "la démocratie c'est le bordel, c'est bien mieux la dictature" .

Et comme la liberté de choix semble tellement t'indisposer, j'en déduit que tu préfèrerais effectivement les magasins vide qu'on trouve dans toutes les bonnes dictatures
;