S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Oracle et Apple ensemble sur OpenJDK : tout s'explique

"Chut chéri, les grandes personnes discutent"

java logo C’est officiel : que ceux qui se demandaient si l’on reverrait un jour Java sur Mac OS X peuvent se rassurer, car ce sera bien le cas. Apple et Oracle viennent d’annoncer un important accord autour d’OpenJDK, l’implémentation libre de Java mise en avant par Oracle. Une annonce cruciale bien sûr, mais qui cache son pesant d’histoires sombres.

C’est l’environnement Java tout entier qui est sous le coup de plusieurs problèmes dont certaines ont des relents de scandale. Le processus de développement de Java est communautaire mais est régi en dernier recours par un comité directeur. Or, l’Apache Software Foundation fait partie de ce comité, mais menace de le quitter, tout en appelant à voter contre Java 7. Pourquoi ?

Parce que la fondation Apache a créé il y a un moment de cela un projet, nommé Harmony, qui est une implémentation libre de l’environnement Java. Mais il y a un hic : déjà à l’époque de Sun, la fondation était incapable de prouver que son implémentation était parfaitement compatible avec les spécifications officielles Java. L’explication était simple : Sun n’avait pas voulu conduire les tests appropriés et donner à Apache la licence demandée.

Cette situation tendue avec Sun n’a pas disparu avec le rachat par Oracle. La position de cette dernière est strictement la même que celle de Sun. Oracle veut en fait donner une direction particulière à Java 7 et n’entend visiblement pas que quelqu’un s’y oppose. De même, OpenJDK, l’implémentation libre maison, est clairement mise en avant au détriment des autres, et apparaît progressivement comme la seule alternative crédible.

De fait, l’annonce de l’accord entre Oracle et Apple n’est non seulement pas un hasard, mais elle fait suite à un changement de cap de la part d’IBM. Jusqu’à présent en effet, Big Blue soutenait activement le projet Harmony de la fondation Apache, mais la firme a changé son fusil d’épaule. Que ce soit à cause des rejets multiples de Sun et Oracle d’accorder une licence à Apache ou d’un accord beaucoup plus stratégique, le résultat est bien là.

Si l’on regarde de plus près l’attitude d’Oracle en regard du monde de l’open source, on s’aperçoit qu’il y a une érosion progressive de l’implication de la firme dans les projets qui l’entourent et/ou lui sont liés : OpenOffice.org, MySQL et maintenant Java.
Source : Oracle
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 13/11/2010 à 12:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 333 commentaires

Avatar de francois-battail INpactien
francois-battail Le samedi 13 novembre 2010 à 20:46:53
Inscrit le lundi 14 novembre 05 - 1874 commentaires

A oui, concernant le C++ et le PHP, il y avait à une époque les CGI, il serait utile de savoir pourquoi on à abandonné ça au profit du PHP.


Aucun rapport : CGI (Common Gateway Interface) est une méthode bestiale et inefficace qui permet d'exécuter un programme indépendamment du langage dans lequel il a été écrit à partir d'une requête HTTP.
PHP s'est imposé pour de multiples raisons dont l'une est probablement sa simplicité apparente et une autre son intégration dans les serveurs web.
Avatar de NicolasO INpactien
NicolasO Le samedi 13 novembre 2010 à 20:47:06
Inscrit le lundi 28 septembre 09 - 425 commentaires
http://harmony.apache.org/


PS: pour être honnête, je sais pas ce qu'elle vaut, mais vu que Google l'utilise pour Android, je pense qu'elle poutre

Ils utilisent la librairie standard d'Harmony. (Un bout seulement)

Pour la VM, ils ont recommence la leur avec un bytecode different:
Dalvik.

A terme c'est un bon espoir pour avoir une VM libre et performante.

Mais pour l'instant, c'est tres loin de OpenJDK ou meme Mono.
Avatar de Bip_bip_2010 INpactien
Bip_bip_2010 Le samedi 13 novembre 2010 à 20:51:22
Inscrit le lundi 15 février 10 - 265 commentaires

Aucun rapport : CGI (Common Gateway Interface) est une méthode bestiale et inefficace qui permet d'exécuter un programme indépendamment du langage dans lequel il a été écrit à partir d'une requête HTTP.
PHP s'est imposé pour de multiples raisons dont l'une est probablement sa simplicité apparente et une autre son intégration dans les serveurs web.

Et justement, tu voudrais revenir la dessus ?
N'oublions pas que je répondais à SR17 qui voulait tout faire en C++.
Merci bien mais non.
PHP est bien plus pratique et bien plus rapide pour le développement de site web que le C++
Avatar de manudwarf Modérateur
manudwarf Le samedi 13 novembre 2010 à 20:53:25
Inscrit le dimanche 14 décembre 08 - 4183 commentaires
SR17 essaye de nous dire, regarder, avec un peu de C++, on refait un garbage collector.

Je pense qu'il faisait référence aux GC déjà disponibles (il n'y en a pas un dans boost ?).
Mais bon, normalement, en étant propre dans l'écriture, ça n'est même pas nécessaire. Tout dépend de ce que l'on fait bien sûr...

J'ai envie de dire que déjà, si on fait de l'objet, c'est pour éviter de réinventer la roue à chaque fois.
Si on à des libraires et des frameworks, ce n'est pas pour rien.

Les framworks Java :miam:, surtout ceux d'Apache ou de JBoss.

De plus, on est pas tous des as en programmation

Oh non, loin de là

certains débutent, d'autres sont experts, d'autres encore n'en ont rien à foutre et sont là pour toucher leur paie

maitrecapello.gif

Limiter le Java ou le Dotnet au Garbage collector, c'est mal connaître la techno.

Tout comme ceux qui limitent le C à la programmation shell (je ne te vise pas).

Quid de ces frameworks en C++, sincèrement je ne connais pas ce langage donc je me tairai la dessus, mais autant que je le sache, il en existe moins.



A oui, concernant le C++ et le PHP, il y avait à une époque les CGI, il serait utile de savoir pourquoi on à abandonné ça au profit du PHP.

Le fait que PHP puisse faire du vite fait mal fait (cœur de métier des SS2I) n'a aucun lien.

Enfin, gérer la mémoire de nos jours, alors que des compilos peuvent le faire pour nous, si c'est pour perdre 0,3secondes sur une application de gestion, merci bien.

Perso je dev en C++ & en Java, en faisant gaffe et en mettant pas de new partout la gestion mémoire mwouais... Je n'ai que quelques delete qui traînent (et encore, si je le voulais...)

On gagne en vitesse de dev et en sécurité pour l'utilisateur car le codeur n'est pas parfait, quoi qu'on en dise !

Là est le problème (et la justification du GC).

Mais bon, tant qu'à faire, abandonnons tous les langages et retournons à l'assembleur...

youhou.gif

PS: je vais bientôt me former au RPG. Contrairement à ce que l'on croit, cette technologie n'est pas morte (elle est encore plus vielle que le C). Loin de là, d'ailleurs elle est revenue dans les 20 langages les plus usités selon TIOBEhttp://www.developpez.net/forums/d904512-14/club-professionnels-informatique/act...
Avatar de francois-battail INpactien
francois-battail Le samedi 13 novembre 2010 à 20:59:13
Inscrit le lundi 14 novembre 05 - 1874 commentaires
Et justement, tu voudrais revenir la dessus ?
N'oublions pas que je répondais à SR17 qui voulait tout faire en C++.
Merci bien mais non.
PHP est bien plus pratique et bien plus rapide pour le développement de site web que le C++


J'écris que CGI est déconnecté du langage. Pour le reste, un langage abstrait permet de gagner du temps en développement, c'est indéniable, mais lors de l'exécution c'est une catastrophe. On tire facilement moins de 100 requêtes HTTP par seconde sur une appli web développée avec un framework « moderne » c'est risible.
Et C++ post version 1 n'est pas franchement la panacée vu le coût en vitesse et en mémoire. Non, une appli web faut la coder en assembleur
Avatar de NicolasO INpactien
NicolasO Le samedi 13 novembre 2010 à 21:02:20
Inscrit le lundi 28 septembre 09 - 425 commentaires

Non, une appli web faut la coder en assembleur


Je ne suis pas sur. Les processeurs executent parfois assez mal le langage machine dont les instructions sont traduites dans un micro-code intermediaires souvent.

La seule solution c'est de developper son appli web en portes logiques et de la faire graver par un fondeur.
Avatar de Bip_bip_2010 INpactien
Bip_bip_2010 Le samedi 13 novembre 2010 à 21:03:55
Inscrit le lundi 15 février 10 - 265 commentaires

Je ne suis pas sur. Les processeurs executent parfois assez mal le langage machine dont les instructions sont traduites dans un micro-code intermediaires souvent.

La seule solution c'est de developper son appli web en portes logiques et de la faire graver par un fondeur.

Moi je dis qu'il faudrait que les petits gars vers dans les portes logiques soient plus rapide mais bon...
Avatar de francois-battail INpactien
francois-battail Le samedi 13 novembre 2010 à 21:06:53
Inscrit le lundi 14 novembre 05 - 1874 commentaires
Je ne suis pas sur. Les processeurs executent parfois assez mal le langage machine dont les instructions sont traduites dans un micro-code intermediaires souvent.


Mauvais développeur, changer développeur (blague mise à part en lisant bien les docs [7000 pages minimum pour Intel et AMD] on arrive à exploiter les processeurs au taquet).

La seule solution c'est de developper son appli web en portes logiques et de la faire graver par un fondeur.


Ça commence à faire un cycle de développement un peu lourd !
Avatar de NicolasO INpactien
NicolasO Le samedi 13 novembre 2010 à 21:09:38
Inscrit le lundi 28 septembre 09 - 425 commentaires

Ça commence à faire un cycle de développement un peu lourd !

Un bon developpeur n'a pas de cycle de developpememnt.
Un bon developpeur (tel Chuck Norris) a une ligne droite de developpement.
Il ecrit un programme parfait du premier coup.
Avatar de francois-battail INpactien
francois-battail Le samedi 13 novembre 2010 à 21:12:42
Inscrit le lundi 14 novembre 05 - 1874 commentaires
Il ecrit un programme parfait du premier coup.


Oui, mais pour revenir au sujet : dans quel langage il l'écrit
;