S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Oracle et Apple ensemble sur OpenJDK : tout s'explique

"Chut chéri, les grandes personnes discutent"

java logo C’est officiel : que ceux qui se demandaient si l’on reverrait un jour Java sur Mac OS X peuvent se rassurer, car ce sera bien le cas. Apple et Oracle viennent d’annoncer un important accord autour d’OpenJDK, l’implémentation libre de Java mise en avant par Oracle. Une annonce cruciale bien sûr, mais qui cache son pesant d’histoires sombres.

C’est l’environnement Java tout entier qui est sous le coup de plusieurs problèmes dont certaines ont des relents de scandale. Le processus de développement de Java est communautaire mais est régi en dernier recours par un comité directeur. Or, l’Apache Software Foundation fait partie de ce comité, mais menace de le quitter, tout en appelant à voter contre Java 7. Pourquoi ?

Parce que la fondation Apache a créé il y a un moment de cela un projet, nommé Harmony, qui est une implémentation libre de l’environnement Java. Mais il y a un hic : déjà à l’époque de Sun, la fondation était incapable de prouver que son implémentation était parfaitement compatible avec les spécifications officielles Java. L’explication était simple : Sun n’avait pas voulu conduire les tests appropriés et donner à Apache la licence demandée.

Cette situation tendue avec Sun n’a pas disparu avec le rachat par Oracle. La position de cette dernière est strictement la même que celle de Sun. Oracle veut en fait donner une direction particulière à Java 7 et n’entend visiblement pas que quelqu’un s’y oppose. De même, OpenJDK, l’implémentation libre maison, est clairement mise en avant au détriment des autres, et apparaît progressivement comme la seule alternative crédible.

De fait, l’annonce de l’accord entre Oracle et Apple n’est non seulement pas un hasard, mais elle fait suite à un changement de cap de la part d’IBM. Jusqu’à présent en effet, Big Blue soutenait activement le projet Harmony de la fondation Apache, mais la firme a changé son fusil d’épaule. Que ce soit à cause des rejets multiples de Sun et Oracle d’accorder une licence à Apache ou d’un accord beaucoup plus stratégique, le résultat est bien là.

Si l’on regarde de plus près l’attitude d’Oracle en regard du monde de l’open source, on s’aperçoit qu’il y a une érosion progressive de l’implication de la firme dans les projets qui l’entourent et/ou lui sont liés : OpenOffice.org, MySQL et maintenant Java.
Source : Oracle
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 13/11/2010 à 12:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 333 commentaires

Avatar de Joto INpactien
Joto Le samedi 13 novembre 2010 à 20:17:01
Inscrit le samedi 6 janvier 07 - 984 commentaires

Le mot "standard" dans le libre c'est un sous ensemble de technologies issue du monde du libre que celui-ci aimerai bien imposer au reste du monde.
Par contre dès qu'un standard (un vrai, standardisé) émane d'un autre acteur qu'une boite du libre, a fortiori de la boite vu comme l'ennemi héréditaire, forcément c'est un sous standard, un standard piégé, ou quelque chose du genre qu'il ne faudrait surtout pas que tout le monde applique surtout pas le monde du libre.

Le monde du libre gagnera en crédibilité le jour où il aura la même attitude envers tous les standards.


Non. Si le libre est contre un standard proposé c'est parce que soit il ne garantit pas une implémentation libre dudit standard soit les choix techniques ne se font pas en accord avec tous (ou à défaut, la majorité) avec l'aide d'un organisme indépendant des acteurs utilisant le standard.
Ex : les spécifications OpenGL ne sont pas libres, se sont ses implémentations qui peuvent l'être.
Dans le cas de Java, le risque est de voir disparaître soit cette garantie libre, soit une vraie standarisation, c'est pourquoi il y en a qui voit d'un mauvais oeil le rachat de Sun par Oracle.

voir :
Oracle veut en fait donner une direction particulière à Java 7 et n’entend visiblement pas que quelqu’un s’y oppose.


Edité par Joto le samedi 13 novembre 2010 à 20:19
Avatar de ouragan INpactien
ouragan Le samedi 13 novembre 2010 à 20:26:39
Inscrit le jeudi 6 novembre 03 - 18396 commentaires
-On changera MySql par PostgreSql

Passer d'un SGBDR à un SGBD-R-Objet , ça se fait pas d'un simple revers de manche. Autant lorgner sur NoSQL et , par exemple, Cassandra.
De toutes façons, le tout SGBD-R a autant d'intérêt que le aucun SGBD-R: c'est une réponse souvent inappropriée à un problème qui ne se pose pas. Par contre, la question de l'utilité de tables relationnelles est une question fondamentale à tout développement de logiciel qui doit assurer persistance des données et ruptures matérielles.


-On aura une augmentation du Pack Office, à moins qu'une suite viable et graphiquement correcte sorte du lot (libre ou pas)

Openoffice est pas mort, et libreoffice est peut-être prometteur, à la seule condition que l'implémentation de leur format et des standards soit prioritaire sur la recherche de la compatibilité avec un quelconque concurrent.

On verra la renaissance du C/C++ : Dotnet, c'est bien jolie, mais c'est cher.

Je vois mal les dev faisant du java retourner au C, ou alors, en utilisant l'un des nombreux paradigmes objets dont le controversé Gobject ( espérons que la nouvelle GLib libère un peu certains carcans de Gobject ).

La force du java est d'avoir maintenant beaucoup de développeurs à pas trop cher et beaucoup de licence gratuitement.

Aux States , le dev Java est au même salaire que le dev C#.

-C/C++, c'est gratuit, multi plateforme. QT est pas mal d'après les echos que j'ai eu.

C/C++ c'est pas un langage , c'est 4 langages ( dont 3 versions courantes de C ).
QT, c'est pas libre, bourré de DRM et ça rend l'utilisateur dépendant d'Apple.

Dotnet est, et restera à mon avis quelque chose de plus ou moins confidentiel. Trop cher pour les pme/PMI (licence Server, licence Visual Studio, cout des développeurs) et je vois mal les boites s'embarquer une nouvelle fois dans le proprio.

.Net est la solution la plus utilisée en PME/PMI ala française.

-PHP pour le web (beaucoup de dev à pas cher).

la compétance, ça se paye. Les boites qui embauchent du dev PHP à 6500F /Mois ne devraient pas pouvoir faire du " critique ".


Après, le facteur que je ne connais pas, c'est à quel point Oracle va gérer la situation.

Demande à l'Oracle .

Ca fait des années qu'on dit que Microsoft va couler, etc... Je trouve qu'ils ont super bien joué leurs coups sur les 10 dernières années...

Preuve :
- Android fait passer Linux de 0% au Q2 2008 à 11.6% au Q3 2010 des machines à écran possédant un OS qui peuvent se connecter au net au niveau mondial; Microsoft plante WindowsPhone-6.5 et, malgré le battage médiatique, WindowsPhone7 ne remplit pas le succès escompté.
- ChromeOS va suivre le même chemin pour les NetBooks . Avec, pour la première fois depuis 1994 ( Mort de Commodore ) , un éditeur de système d'exploitation qui s'attaque de front à Microsoft sur le marché de l'informatique individuelle ( avec l'excuse du Cloud , mais faudra pas s'y tromper ): le risque de voir Microsoft passer SOUS les 80% de PDM _réelles: chiffres de vente_ des ordinateurs est très grand, et il est certain qu'un certain nombre de clients sont prêts à acheter une machine pour laquelle le coût de l'OS ne pose aucun problème plutôt que de casquer une énième licence Windows.
l'EeePC-701 a été un énorme succès étouffé dans l'œuf, ChromeOS ne pourra pas être étouffé .
Avatar de Bip_bip_2010 INpactien
Bip_bip_2010 Le samedi 13 novembre 2010 à 20:31:25
Inscrit le lundi 15 février 10 - 265 commentaires
E bon je reprends la conversation en cours de route.
Loin de moi l'idée de lancé un débat Java/Dotnet/C++ et autre langage d'informatique, chacun à ces points forts et ces faiblesses.
Maintenant, concernant l'utilisation des langages, il faudrait voir pourquoi on ne s'en sert plus certain sont plus prisé que d'autres
SR17 essaye de nous dire, regarder, avec un peu de C++, on refait un garbage collector.
J'ai envie de dire que déjà, si on fait de l'objet, c'est pour éviter de réinventer la roue à chaque fois.
Si on à des libraires et des frameworks, ce n'est pas pour rien.
De plus, on est pas tous des as en programmation, certains débutent, d'autres sont experts, mais franchement, refaire un garbage collector moi tous seul... Je me le sens moyen.
Ca c'est le premier point.
2° Le Java à su murir pour proposer des frameworks qui permettent justement de développer plus vite.
Limiter le Java ou le Dotnet au Garbage collector, c'est mal connaître la techno.
Quid de ces frameworks en C++, sincèrement je ne connais pas ce langage donc je me tairai la dessus, mais autant que je le sache, il en existe moins.
A oui, concernant le C++ et le PHP, il y avait à une époque les CGI, il serait utile de savoir pourquoi on à abandonné ça au profit du PHP.
Enfin, gérer la mémoire de nos jours, alors que des compilos peuvent le faire pour nous, si c'est pour perdre 0,3secondes sur une application de gestion, merci bien.
On gagne en vitesse de dev et en sécurité pour l'utilisateur car le codeur n'est pas parfait, quoi qu'on en dise !
Après effectivement si c'est pour des algo critique, ça se discute
Mais bon, tant qu'à faire, abandonnons tous les langages et retournons à l'assembleur...
Avatar de Ricard INpactien
Ricard Le samedi 13 novembre 2010 à 20:33:10
Inscrit le mercredi 12 avril 06 - 40922 commentaires
Il faudrait inventer un LPF alors.

Il existe déjà un DTC.
Avatar de RLDF INpactien
RLDF Le samedi 13 novembre 2010 à 20:39:02
Inscrit le lundi 19 novembre 07 - 536 commentaires
Finalement, une fois que tous les langages de programmation évolués auront montrés leurs faiblesses, Google va sortir son propre langage de programmation avec ses API, tout ça sur son propre OS

Et ensuite, Google rachètera AMD, optimisera son OS pour ses processeurs puis ses machines, ses applis et la majorité des ordinateurs de la planète utilisera ses outils puisque microsoft, apple, windows, macos, .net, java, le C et ses variantes, ainsi que tous ce qui y touche de près ou de loin n'aura plus la côte

Bon, la condition qui sera la clé : être ouvert et libre

aie, aie, aie, 1984 dans 4 ans ...
Avatar de NicolasO INpactien
NicolasO Le samedi 13 novembre 2010 à 20:40:11
Inscrit le lundi 28 septembre 09 - 425 commentaires

Je ne suis pas d'accord.

On ne doit jamais oublier le concept "KISS".

Un ramasse miette simple et convenablement écrit donnera de très bonnes performances dans la majorité des cas. Et ses réactions seront mieux comprises par les programmeurs qui optimiseront mieux leurs applications.

Bah non, en fait.

On a pas d'algo de GC simple qui marche bien.
Le comptage de reference est tres mauvais.

Je serai tres heureux le jour ou le libre aura une VM qui rivalise avec la JVM.
Avatar de manudwarf Modérateur
manudwarf Le samedi 13 novembre 2010 à 20:41:53
Inscrit le dimanche 14 décembre 08 - 4183 commentaires
Bah non, en fait.

On a pas d'algo de GC simple qui marche bien.
Le comptage de reference est tres mauvais.

Je serai tres heureux le jour ou le libre aura une VM qui rivalise avec la JVM.

http://harmony.apache.org/


PS: pour être honnête, je sais pas ce qu'elle vaut, mais vu que Google l'utilise pour Android, je pense qu'elle poutre
Avatar de Lady_freyja INpactienne
Lady_freyja Le samedi 13 novembre 2010 à 20:44:21
Inscrite le vendredi 29 mai 09 - 52 commentaires
QT, c'est pas libre, bourré de DRM et ça rend l'utilisateur dépendant d'Apple.

QT...
C'est du GPL par Nokia...
Avatar de Bip_bip_2010 INpactien
Bip_bip_2010 Le samedi 13 novembre 2010 à 20:44:31
Inscrit le lundi 15 février 10 - 265 commentaires
Passer d'un SGBDR à un SGBD-R-Objet , ça se fait pas d'un simple revers de manche. Autant lorgner sur NoSQL et , par exemple, Cassandra.
De toutes façons, le tout SGBD-R a autant d'intérêt que le aucun SGBD-R: c'est une réponse souvent inappropriée à un problème qui ne se pose pas. Par contre, la question de l'utilité de tables relationnelles est une question fondamentale à tout développement de logiciel qui doit assurer persistance des données et ruptures matérielles.


Openoffice est pas mort, et libreoffice est peut-être prometteur, à la seule condition que l'implémentation de leur format et des standards soit prioritaire sur la recherche de la compatibilité avec un quelconque concurrent.

Je vois mal les dev faisant du java retourner au C, ou alors, en utilisant l'un des nombreux paradigmes objets dont le controversé Gobject ( espérons que la nouvelle GLib libère un peu certains carcans de Gobject ).

Aux States , le dev Java est au même salaire que le dev C#.

C/C++ c'est pas un langage , c'est 4 langages ( dont 3 versions courantes de C ).
QT, c'est pas libre, bourré de DRM et ça rend l'utilisateur dépendant d'Apple.

.Net est la solution la plus utilisée en PME/PMI ala française.

la compétance, ça se paye. Les boites qui embauchent du dev PHP à 6500F /Mois ne devraient pas pouvoir faire du " critique ".


Demande à l'Oracle .

Preuve :
- Android fait passer Linux de 0% au Q2 2008 à 11.6% au Q3 2010 des machines à écran possédant un OS qui peuvent se connecter au net au niveau mondial; Microsoft plante WindowsPhone-6.5 et, malgré le battage médiatique, WindowsPhone7 ne remplit pas le succès escompté.
- ChromeOS va suivre le même chemin pour les NetBooks . Avec, pour la première fois depuis 1994 ( Mort de Commodore ) , un éditeur de système d'exploitation qui s'attaque de front à Microsoft sur le marché de l'informatique individuelle ( avec l'excuse du Cloud , mais faudra pas s'y tromper ): le risque de voir Microsoft passer SOUS les 80% de PDM _réelles: chiffres de vente_ des ordinateurs est très grand, et il est certain qu'un certain nombre de clients sont prêts à acheter une machine pour laquelle le coût de l'OS ne pose aucun problème plutôt que de casquer une énième licence Windows.
l'EeePC-701 a été un énorme succès étouffé dans l'œuf, ChromeOS ne pourra pas être étouffé .

Concernant la BDD, j'utiliserai ce que l'on me proposera, mais je pense qu'on passera à PostGreSql "parce que tout le monde lorgne dessus"
Je suis, je pense, ici l'un des moins sectaire en ce qui concerne la techno.
Désolé mais je suis développeur comme je serai balayeur, on me demande un boulot en utilisant une techno, je fais en m'appliquant le plus, après je vois le résultat...
Quand aux logiciels libres issues de Sun, je demande à voir, mais sans les moyens de Sun, désolé, je doute (mais je souhaite longue vie à OpenOffice, je t'assure)
Pour les développeurs Java, ils y aura 2 solutions :
Soit ils deviennent experts dans leurs technos pour maintenir le code existant, soit ils changent de techno/métier.
Le turn over étant important en informatique, ça aide....
Concernant les salaires, aux States je sais pas mais ici à Toulouse, je le répète, 3 postes sur 5 sont pour des développeurs Java.
N'oublions pas que Dotnet s'est implanté plus tard, il y a logiquement moins de développeurs expérimentés et ils sont plus cher....
Quand aux développeurs PHP, les salaires tournent au alentours de 1500-1800 € bruts (et encore je suis généreux) et quand tu passes les entretiens bey.... tu vois que c'est plutôt 1500.
Ce n'est pas critique mais tu fais beaucoup d'heures et au final tu es souvent bien moins payé qu'un ouvrier, le cul posé sur la chaise toute la journée comme seule récompense.
Enfin, concernant ta vision sur Microsoft, je dirai "je demande à voir".
Désolé, ça fait 10 ans que j'entends ça, donc....
Avatar de unixorn INpactien
unixorn Le samedi 13 novembre 2010 à 20:45:26
Inscrit le mercredi 21 janvier 09 - 696 commentaires
- ChromeOS va suivre le même chemin pour les NetBooks .


ChromeOS va suivre le même voix que Linux sur le desktop : 1% de part de part de marché et on en parle plus



il est certain qu'un certain nombre de clients sont prêts à acheter une machine pour laquelle le coût de l'OS ne pose aucun problème plutôt que de casquer une énième licence Windows.
l'EeePC-701 a été un énorme succès étouffé dans l'œuf, ChromeOS ne pourra pas être étouffé .


Le client lamdba ne sais même pas qu'une partie du prix de la machine qu'il achète revient à l'OS. Et d'ailleurs il s'en tape, il veut juste pouvoir utiliser les applications dont il a besoin.

Quant les premiers utilisateurs qui se feront avoir par ChromeOS se rendront compte qu'ils ne peuvent rien faire de leur machine si elle n'est pas connecté au net et lié avec un compte Google et que même quand elle l'est il n'est pas possible d'éditer correctement des documents Office, regarder des vidéos de bonnes qualités, ... (tous les problèmes classiques d'un utilisateur qui ferait la transition vers autre chose que Windows rencontre) il ne referont pas la même erreur deux fois !
;