S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

10 arrestations et 48 sites pirates fermés suite aux raids de la police

Sous-marin touché. Coulé ?

Hier, une opération policière paneuropéenne procédait à des saisies et des arrestations dans le monde de la scene warez (groupes spécialisés dans la récupération et la mise en ligne de contenus piratés). Les sources annonçaient que 14 pays européens étaient impliqués, sans citer la France. Aujourd'hui nous savons que des opérations ont bien eu lieu sur le sol français.

bataille navale

Les pays touchés seraient la Belgique, la France, la Suède, la Grande-Bretagne, l'Italie, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Pologne, la Croatie, la Suisse, l'Autriche, la République Tchèque, la Norvège et la Hongrie. Le communiqué officiel de la police fédérale belge ne cite cependant pas la Suisse, ce qui porterait le total à 13 pays. Un autre communiqué officiel, celui de la police suédoise, cite pourtant bien 14 pays.

L'opération visait la scene proposant des films et séries en langue néerlandaise, ou sous-titrés en néerlandais. 48 top sites (sites spécialisés dans les contenus piratés de première main, parfois avant même avant leur sortie officielle) auraient été fermés, plusieurs serveurs saisis, et 10 arrestations, dont 5 en Belgique, ont été annoncées. Lors d'une conférence de presse hier, le procureur Pintér confirmait que 4 autres personnes avaient été interrogées en Suède, sans préciser si elles avaient été arrêtées.

Le communiqué de la police belge explique qu'après deux ans d'enquêtes, quatre releases groups ont été identifiés, responsables de 80 % des contenus piratés en langue néerlandaise. La police estime la perte provoquée pour l'industrie à 30 millions d'euros en Belgique, et jusqu'à 6 milliards dans le monde. Le communiqué n'explique pas si ces chiffres sont par an ou au total, ni quelle méthode a été utilisée pour les calculer.

Le site TorrentFreak a utilisé ses nombreux contacts dans le monde du peer-to-peer et de la scene pour recenser les sites fermés. 7 auraient été déjà identifiés, parmi les plus importants. Les suédois BAR et SC, ainsi que LOST en République Tchèque. Plusieurs autres sites ont fermé par prudence, certains définitivement, effrayés par ce déploiement de force.

L'opération semblait donc bien viser la scene et ses top sites, et non les sites de P2P. Malgré tout plusieurs sites de torrent sont hors ligne aujourd'hui, dont The Pirate Bay, qui a des problèmes depuis hier (depuis la perquisition chez un de ses FAI). Le site connait toujours quelques soucis à l'heure où nous tapons ces lignes, même si certains internautes semblent pouvoir y accéder (mais pas la rédaction de PCI). Les deux évènements ne sont pas liés a priori.
Publiée le 08/09/2010 à 16:11

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 60 commentaires

Avatar de Gen-X INpactien
Gen-X Le mercredi 8 septembre 2010 à 16:18:38
Inscrit le mercredi 12 mai 04 - 53 commentaires
C'est pas avec des camions qu'on arrêtera les bateaux
Avatar de Souny INpactien
Souny Le mercredi 8 septembre 2010 à 16:19:53
Inscrit le lundi 30 août 10 - 56 commentaires
Ca commence à être sport tout ca..
Avatar de DocMaboul INpactien
DocMaboul Le mercredi 8 septembre 2010 à 16:20:39
Inscrit le mardi 3 août 10 - 1282 commentaires
L'opération visait la scene proposant des films et séries en langue néerlandaise, ou sous-titrés en néerlandais. 48 top sites (sites spécialisés dans les contenus piratés de première main, parfois avant même avant leur sortie officielle) auraient été fermés, plusieurs serveurs saisis, et 10 arrestations, dont 5 en Belgique, ont été annoncées.

Le communiqué de la police belge explique qu'après deux ans d'enquêtes, quatre releases groups ont été identifiés, responsables de 80 % des contenus piratés en langue néerlandaise. La police estime la perte provoquée pour l'industrie à 30 millions d'euros en Belgique, et jusqu'à 6 milliards dans le monde. Le communiqué n'explique pas si ces chiffres sont par an ou au total, ni quelle méthode a été utilisée pour les calculer.


une perte de 30 millions d'euros en belgique (qui comte 10 millions d'habitant) sachant qu'une bonne partie ne parle pas néerlandais, je sais pas vous mais je trouve ça gros.

Et 6 milliards dans le monde quand on voit la répartition du néerlandais dans le monde, je trouve que ces des chiffres qui ont l'air très très grossit.
Avatar de raoudoudou INpactien
raoudoudou Le mercredi 8 septembre 2010 à 16:20:46
Inscrit le jeudi 27 février 03 - 3529 commentaires
L'opération visait la scene proposant des films et séries en langue néerlandaise, ou sous-titrés en néerlandais.


Sacrés Wallons! Entre les Flamoots qui feraient n'importe quoi pour qu'on ne parle pas français à Bruxelles, eux font n'importe quoi pour qu'ils ne regardent pas de films en néérlantruc. Arf!
Avatar de cid_Dileezer_geek INpactien
cid_Dileezer_geek Le mercredi 8 septembre 2010 à 16:21:26
Inscrit le lundi 16 mars 09 - 11551 commentaires
L'opération semblait donc bien viser la scene et ses top sites, et non les sites de P2P. Malgré tout plusieurs sites de torrent sont hors ligne aujourd'hui, dont The Pirate Bay, qui a des problèmes depuis hier (depuis la perquisition chez un de ses FAI). Le site connait toujours quelques soucis à l'heure où nous tapons ces lignes


depuis la Belgique(Banania Kingdom) TPB est inaccessible screenshot TPB

faut voir à partir d'un VPN...mais je crois que... crever.gif

Il y a 60 commentaires

;