S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

ACTA : la version intégrale du traité publiée dans un mois ?

Alea acta est

Si nous n’avons aujourd’hui qu’une version consolidée de l'ACTA (Anti-Counterfeiting Trade Agreement : accord commercial anti-contrefaçon), la version finale pourrait bien être disponible d’ici un mois.

En effet, l’Union Européenne, ainsi que les dix autres pays impliqués dans la négociation (États-Unis, Japon, Canada, Australie, Corée du Sud, Mexique, Nouvelle-Zélande, Singapour, Maroc et Suisse), ont récemment affirmé via un communiqué, qu’à la suite du dernier round de négociation (le 10e) réalisé outre-Atlantique à Washington la semaine dernière, le dossier avait avancé sur tous les points.

Acta communique Union Europenne aout 2010
Le communiqué de l'Union Européenne (en anglais)

Et confirmation de taille, le 11e round de négociation aura bien lieu au Japon, le mois prochain. Or il est bien précisé que « les participants se sont engagés à résoudre les questions de fond restantes lors de ce round, et ont convenu de publier le texte intégral de l'accord avant de décider de le signer ».

En somme, la fin de ce feuilleton de trois ans devrait avoir lieu d’ici un mois si tout se passe comme prévu. Ciblant notamment la contrefaçon et le « piratage », qu’il soit physique ou numérique, le traité ACTA a fait couler beaucoup d’encre, notamment depuis un an.

Organisé tout d’abord en « secret » (plus ou moins bien gardé), l’ACTA a non seulement subit à juste titre le courroux des citoyens, des députés et des organisations des pays concernés, mais aussi des autres pays. L’Inde et l’Union Européenne devraient d’ailleurs signer un accord bilatéral sur ce sujet épineux.

Grâce aux multiples plaintes, les organisateurs de l’ACTA ont commencé à lâcher du lest ces derniers mois, sans pour autant être totalement transparent, de nombreux intervenants étant gardés secrets, et chaque réunion étant tenue à huis-clos. Reste que sans ces pressions, peut-être n’y aurait-il jamais eu de communiqué officiel sur le sujet, ni de publication intégrale du texte avant sa signature…
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 25/08/2010 à 11:56

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 22 commentaires

Avatar de Choub INpactien
Choub Le mercredi 25 août 2010 à 12:12:33
Inscrit le lundi 16 janvier 06 - 870 commentaires
Pffff...
Ils savent se mettre d'accord pour les droits d'auteurs, mais concernant des choses bien plus importantes, genre le nucléaire iranien ou l'environnement, là ça coince.

C'est à gerber.
vomi1.gif
Avatar de mmp35h INpactien
mmp35h Le mercredi 25 août 2010 à 12:26:00
Inscrit le samedi 24 septembre 05 - 2898 commentaires
Pffff...
Ils savent se mettre d'accord pour les droits d'auteurs, mais concernant des choses bien plus importantes, genre le nucléaire iranien ou l'environnement, là ça coince.

C'est à gerber.
vomi1.gif

En quoi le nucléaire iranien c'est important?
Avatar de Grunt- INpactien
Grunt- Le mercredi 25 août 2010 à 12:29:12
Inscrit le dimanche 7 septembre 08 - 3553 commentaires
En quoi le nucléaire iranien c'est important?

Ben les iraniens ont besoin d'avoir du nucléaire, pour des raisons qui les regardent (on n'emmerde pas les USA pour ça), et manifestement y'a des tensions internationales parce que les pays qui ont du nucléaire chez eux ne veulent pas partager.
Avatar de nikon56 INpactien
nikon56 Le mercredi 25 août 2010 à 12:44:18
Inscrit le lundi 2 juillet 07 - 5686 commentaires
Ben les iraniens ont besoin d'avoir du nucléaire, pour des raisons qui les regardent (on n'emmerde pas les USA pour ça), et manifestement y'a des tensions internationales parce que les pays qui ont du nucléaire chez eux ne veulent pas partager.

le problème de l'Iran et du nucléaire, c'est la volonté de ce dernier de se doter de l'arme atomique, et la possibilité qu'offre la possession d'installation nucléaire civile d'y arriver, notamment a cause de l'attitude relativement menaçante de l'Iran vis a vis des autres puissances (USA en tête)

l'iran accédant a l'arme nucléaire, on se retrouverais avec un second pays comparable a la corée du nord en terme de menace nucléaire potentielle.

maintenant que l'Iran ait besoin de nucléaire civile, c'est tout a fait compréhensible, la question étant de faire en sorte que cela reste du nucléaire civile.

si demain on trouvait une méthode permettant de s'assurer que les installation civiles ne permettent, en aucun cas, de produire des matériaux fissiles de qualité militaire, je pense que le problème n'aurait plus lieu d'être

le fait pour un pays de disposer de la puissance nucléaire (au sens militaire s'entend) permet a se pays d'avoir un certain poids sur l'échiquier mondial, et les autres pays ne peuvent plus se permettre de l'ignorer, ce qui au demeurant ne serait pas spécialement un problème s'il s'agissait d'une démocratie comme l'espagne ou le canada par exemple, mais s'agissant d'une dictature, la problématique est tout autre...

Edité par nikon56 le mercredi 25 août 2010 à 12:47
Avatar de ano_635301045460992542 INpactien
ano_635301045460992542 Le mercredi 25 août 2010 à 12:48:13
Inscrit le mardi 13 octobre 09 - 4184 commentaires
Facile de tout dévoiler une fois que tout est déjà fait ou presque.
Et après, ils s'étonnent que la plupart des mesures pour beaucoup de domaines sont mal acceptées.

Il y a 22 commentaires

;