S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Des apps papier-peint sous Android récupèrent des infos personnelles

Faut-il vraiment un n° de téléphone pour changer de wallpaper ?

Lors de la conférence Black Hat de Las Vegas des chercheurs de la société de sécurité sur mobile Lookout ont expliqué avoir étudié plusieurs applications de papiers-peints pour Android qui accédaient sans raison valable à des informations personnelles sur le téléphone, et les envoyaient sur un serveur en Chine.

app papier peint android

Ces applications ont été développées par "Jackeey,wallpaper" (qui a depuis la publication originale de l'actualité changé de nom pour "callmejack") et "IceskYsl@1sters!”. Apparemment sans aucune liaison avec leur utilité, ces applications accèdent : au numéro de téléphone de l'appareil, à l'identifiant de l'abonné (l'IMSI) et au numéro enregistré pour la boite vocale. En analysant le code de ces applications, les chercheurs ont trouvé que les parties incriminantes étaient pratiquement similaires pour les deux développeurs.

En plus d'accéder à ces données, une analyse du trafic provenant de l'une de ces application montre que ces informations sont envoyée, par une connexion HTTP non sécurisée, sur le serveur imnet.us. Un whois sur ce nom de domaine montre qu'il a été enregistré en Chine.

Selon Androlib, les applications de "Jackeey, wallpaper" ont été téléchargées entre 1 et 4 millions de fois, et celles de "IceskYsl@1sters!" entre 140 000 et 592 000 fois. Et selon Lookout, la presque totalité des 80 applications de ces deux développeurs accèdent à ces données.

Les chercheurs précisent bien que rien ne prouve que ces développeurs aient des intentions malveillantes, puisque dans de nombreux cas il s'est révélé que des codeurs ont simplement été trop zélés, et n'utilisaient pas ces informations. Une autre explication qui nous vient à l'esprit pourrait être qu'un copier/coller de lignes de codes un peu bâclé, et être ainsi à l'origine du problème.

En tout cas, les chercheurs profitent de ce cas pour rappeler à tous que même les applications les plus anodines peuvent parfois essayer d'accéder à leurs données privées sans raison, et qu'il faut donc être prudent. L'OS Android est justement conçu pour avertir les utilisateurs des données accessibles aux applications. C'est à l'utilisateur de gérer ces autorisations en fonction de la confiance que accordée aux développeurs de l'application, et des fonctions de ladite app.
Publiée le 30/07/2010 à 10:52

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 167 commentaires

Avatar de copaz INpactien
copaz Le vendredi 30 juillet 2010 à 10:54:54
Inscrit le vendredi 11 juin 10 - 407 commentaires
papier peint animé ou normal?
Avatar de yeti62 INpactien
yeti62 Le vendredi 30 juillet 2010 à 10:55:31
Inscrit le mercredi 15 juillet 09 - 7438 commentaires
Les chercheurs précisent bien que rien ne prouve que ces développeurs aient des intentions malveillantes

Dans le cas de l'app qui envoie les données vers le serveur enregistré en Chine, il y a de quoi avoir des doutes.


Et de fait, ça me refroidit alors que j'étais assez tenté par l'Androphone
Avatar de jeanfrederic INpactien
jeanfrederic Le vendredi 30 juillet 2010 à 10:56:48
Inscrit le samedi 11 décembre 04 - 235 commentaires
L'OS Android est justement conçu pour avertir les utilisateurs des données accessibles aux applications. C'est à l'utilisateur de gérer ces autorisations en fonction de la confiance que accordée aux développeurs de l'application, et des fonctions de ladite app.

C'est quasi toujours le même message, les apps ont accès à (rpesque)tout à chaque fois
Avatar de colonelhati INpactien
colonelhati Le vendredi 30 juillet 2010 à 10:57:37
Inscrit le mercredi 23 novembre 05 - 980 commentaires
Bah aucun rapport avec Androïd vu que Google ne vérifie pas les applis... Si l'utilisateur est assez bête pour répondre oui quand on lui demande si son papier peint peut accéder a des infos personnelles, je vois pas ce qu'on peut faire!
Avatar de Tohrnoriac INpactien
Tohrnoriac Le vendredi 30 juillet 2010 à 10:58:13
Inscrit le jeudi 21 juillet 05 - 1908 commentaires
ca a bien beau nous avertir... franchement ca reste du charabia et puis ca n'indique pas pour quelles raison ca va voir ces données....
Avatar de kilbane INpactien
kilbane Le vendredi 30 juillet 2010 à 10:58:25
Inscrit le mercredi 27 décembre 06 - 434 commentaires
Oui oui sont trop zélés ces développeurs chinois...
Avatar de Dunaedine INpactien
Dunaedine Le vendredi 30 juillet 2010 à 10:58:39
Inscrit le samedi 7 janvier 06 - 15989 commentaires
Dans le cas de l'app qui envoie les données vers le serveur enregistré en Chine, il y a de quoi avoir des doutes.


Et de fait, ça me refroidit alors que j'étais assez tenté par l'Androphone


Et? pourquoi ça te refroidirait? Lis bien l'article: l'appli passe par une demande d'autorisation. Il n'y a pas de faille de sécurité, si ce n'est l'interface téléphone sol. Qu'un papier peint te demande l'accès à ton numéro de téléphone ou à ta liste de contacts, tu peux te poser des questions non?
Avatar de xtrium INpactien
xtrium Le vendredi 30 juillet 2010 à 10:59:26
Inscrit le vendredi 4 juillet 08 - 818 commentaires
Dans le cas de l'app qui envoie les données vers le serveur enregistré en Chine, il y a de quoi avoir des doutes.


Et de fait, ça me refroidit alors que j'étais assez tenté par l'Androphone


Ben, justement, c'est ça qui est bien : quand tu veux installer, mettons, awesome_wallpaper.apk et que le truc te dit "allow to read phone state and identity ?" ça pue, et si tu confirme tu sais à quoi t'attendre en cas de pépin de ce côté.

Par ailleurs, un copypasta dans ce cas c'est pas super probable, sachant que pour remplir le manifest.xml c'est une interface, et faut ajouter manuellement (en cliquant sur le "+", puis en cherchant la ligne qu'on veut) les permissions à donner à l'appli.

edit : over-bbq'ed also:
ca a bien beau nous avertir... franchement ca reste du charabia et puis ca n'indique pas pour quelles raison ca va voir ces données....


Ouais. Enfin, je vois pas comment l'OS irait savoir ce que fait un programme des données pour lesquelles il demande une autorisation d'accès. Y'a une nette différence entre lire un xml et analyser le comportement d'un programme... surtout en termes de réactivité.
De plus, ça n'a rien de charabia : on te dit "accès à l'état du téléphone et aux contacts", y'a rien de plus clair. C'est juste que là, la capture est en anglais...

Edité par xtrium le vendredi 30 juillet 2010 à 11:02
Avatar de kiedso INpactien
kiedso Le vendredi 30 juillet 2010 à 11:00:01
Inscrit le vendredi 30 mai 08 - 3043 commentaires
Dans le cas de l'app qui envoie les données vers le serveur enregistré en Chine, il y a de quoi avoir des doutes.


Et de fait, ça me refroidit alors que j'étais assez tenté par l'Androphone

Le screenshot de la news est affiché à chaque fois que tu va installer une appli, si tu vois qu'une appli va accéder à des choses qui n'ont pas lieu d'être tu ne l'installes pas. Au contraire je trouve ça très bien comme système.
Il m'est arrivé de ne pas installer d'application pour ces raisons justement.

edit : multigrilled

Edité par kiedso le vendredi 30 juillet 2010 à 11:01
Avatar de yeti62 INpactien
yeti62 Le vendredi 30 juillet 2010 à 11:00:32
Inscrit le mercredi 15 juillet 09 - 7438 commentaires

Et? pourquoi ça te refroidirait? Lis bien l'article: l'appli passe par une demande d'autorisation. Il n'y a pas de faille de sécurité, si ce n'est l'interface téléphone sol. Qu'un papier peint te demande l'accès à ton numéro de téléphone ou à ta liste de contacts, tu peux te poser des questions non?

Dans le cas du wallpaper, oui, ça me mettrait en route le gyrophare de "attention, c'est louche!", mais dans les cas d'apps plus complexes, je suis pas sûr que ça soit facile de déterminer quelles informations sont utiles pour l'app ...


Et puis si Madame utilise mon téléphone et autorise des apps pourries
;