S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Microsoft et ARM signent un important accord de licence

Les bookmakers vont faire fortune

Le monde de la mobilité fait bouger les équilibres habituels, tandis que s’effacent doucement des noms connus au profit d’autres qui ont su prendre le train en marche et au bon moment. C’est ainsi que le couple Microsoft/Intel a davantage de soucis que les autres sur des appareils tels que les téléphones et les tablettes, mais certaines alliances peuvent faire rapidement bouger les choses.

puce arm

Microsoft est un empereur dans le monde des PC et ses produits sont incontournables, ou presque. Dès que l’on passe aux smartphones et à tout ce qui est mobile, la trace du géant devient nettement moins visible, surtout depuis les deux dernières années. Côté Intel, c’est le même constat, mais le fondeur dispose de gammes mobiles, telles que l’Atom, qui remportent de jolis succès, au moins pour les ordinateurs portables. Pour les tablettes, sa présence est toutefois plus nuancée, et du côté des téléphones, tout est calme.

Pourtant, rien n’empêche les sociétés de diversifier leurs activités. Ainsi Intel, pour s’ouvrir de nouvelles portes, s’est porté vers Linux depuis plusieurs années, pour avoir une souplesse accrue dans la création de plateformes cohérentes, en particulier dans le monde mobile. On se rappellera ainsi le gros travail effectué par la firme sur le système Moblin, repris récemment dans MeeGo. Et Microsoft ?

L’éditeur vient de signer un important accord de licence avec la société ARM qui conçoit les architectures du même nom. S’il faut encore le préciser, les puces ARM sont celles que l’on retrouve dans un nombre incalculable de produits mobiles. La quasi-totalité des smartphones par exemple intègre une telle puce, y compris l’iPhone 4 par exemple. Or, l’architecture ARM commence à déborder dans le monde des tablettes et tente des incursions sur de petites machines comme les nettops. Microsoft semble donc intéressée.

Cela va nécessairement profiter à Windows Phone 7 et ses successeurs, mais pourrait également créer des déclinaisons de Windows que l’on n'en a encore jamais vues. Si la firme a décidé que rester bloquée sur Intel était un danger plus que réel, elle aura pris les dispositions nécessaires à sa diversification.

On peut considérer en effet que les puces ARM ne vont pas s’arrêter de régner de sitôt sur le marché mobile. L’arrivée d’Android ne fait qu’accélérer cet état de fait, et l’apparition des smartbooks (netbooks ARM/Android ou Chrome OS) ainsi que des tablettes qui l’embarqueront est pour les prochains mois, surtout avec la venue de la version 3.0 du système. Si ARM envahit la planète sur ces marchés, la firme de Redmond ne veut sans doute pas rater cette opportunité. On se souviendra ainsi du projet Marklar chez Apple et des rumeurs d’un Mac OS X compilé pour les processeurs Intel…

Aucun détail n'a été donné sur l'accord liant les deux sociétés, les interprétations peuvent donc être variées.
Source : TechConnect
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 23/07/2010 à 12:15

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 135 commentaires

Avatar de jezus INpactien
jezus Le vendredi 23 juillet 2010 à 15:13:28
Inscrit le mercredi 17 septembre 03 - 3620 commentaires
Bon pour modérer les propos pessimistes ils ne sont pas forcément suicidaires chez ARM, non plus. Ils vivaient jusqu'ici très bien sur le marché de l'embarqué, sur lequel microsoft n'a jamais vraiment su s'intégrer. Je vois mal ARM compromettre leurs nombreux et juteux marchés pour le plaisir du géant de Redmond. ARM n'est pas exactement un petit nouveau qui débarque hein, je ne pense pas que MS aie quelconque moyen de faire levier sur eux ou sur les OEM qui intègrent leurs procos.

Ma spéculation serait que MS veut s'immiscer sur le marcher des tablettes et smartbooks, qui sont aujourd'hui quasi exclusivement sous ARM et dérivés de linux. Les projets de tablette windows sont progressivement tous abandonnés pour du Android ou similaires. MS se devait de réagir: je pense qu'ils ont dû signer un accord de développement pour que ARM sorte une puce bien compatible avec les OS windows, pour faciliter l'intégration de l'OS redmondien sur la nouvelle déferlante d'appareils mobiles.
Enfin c'est de la pure spéculation là (mais j'essaie de viser au plus probable selon l'actualité)



Edité par jezus le vendredi 23 juillet 2010 à 15:14
Avatar de Alkore INpactien
Alkore Le vendredi 23 juillet 2010 à 15:16:32
Inscrit le jeudi 5 janvier 06 - 7353 commentaires
En tous cas le fait que Microsoft utilise ARM, ce n'est pas nouveau. Vous vous rappelez de ce qu'ils ont foutu comme CPU dans leur Zune HD et Zune Phone ? Est-ce que à l'époque ils ont déclaré avoir fait un accord "important" ?

L'accord est différent car celui-ci permet d'avoir accès aux jeux d'instructions ce qui est très diffèrent d'une licence logicielle dont dispose les partenaires habituels de ARM.

D'après Ian Drew seul Qualcoom, Marwell et Infineon dispose d'une tel licence. Même Nvidia malgré son Tegra n'en dispose pas. Ce qui fait que MS serait théoriquement en mesure de faire son cpu ARM à la manière d'Apple avec son A4.

Donc oui, c'est accord est très important. Si t'en doute, demande à Intel ce qu'il en pense

Edité par Alkore le vendredi 23 juillet 2010 à 15:18
Avatar de charon.G INpactien
charon.G Le vendredi 23 juillet 2010 à 15:19:51
Inscrit le vendredi 29 avril 05 - 7344 commentaires

Justement, je t'ai expliqué que les drivers prenaient en compte le non respect de la norme.


Et pourquoi?
Constructeurs ou assembleurs, dans le cas des technos spécifiques à un assembleur de portables.
Exemples:
- la gestion de la coupure d'alimentation sur la carte réseau Realtek de mon Dell Vostro. Y'a une fonction d'économie d'énergie qui éteint la carte réseau quand elle ne sert pas. Seul Windows peut la rallumer, donc j'ai été obligé de la forcer à "on" au niveau du BIOS.
On a eu aussi droit aux webcams montées à l'envers par le constructeur, avec rattrapage sur le driver Windows. Sous Linux, tu reste à l'envers (un contournement a été implémenté depuis, dans les pilotes gspca5xx).

Tout ça c'est du cafouillage côté constructeur, ça ne concerne pas directement Microsoft, certes.
Mais tu noteras que Bill Gates lui-même a commis un mail demandant à ne pas respecter la norme (volontairement!) afin de garder un avantage sur la concurrence. Source.

Ce n'est pas une théorie, ce n'est pas non plus un complot: c'est une stratégie commerciale délibérée, et il faut être de bien mauvaise foi pour la nier. Les faits sont là, les bugs sont là, les écrits de Bill Gates lui-même sont là.

Ça n'enlève ni n'ajoute rien aux qualités intrinsèques des produits Microsoft, mais ça fait craindre de réels problèmes d'incompatibilité entre un matériel et les OS non Microsoft, si un fabricant conclut un accord avec Microsoft.

En effet j'ai jamais vu ce mail, même si je suis pas certain de son authenticité. Vu la page de garde c'est un site délibérement anti-Microsoft.

Mais tu regardes la date c'est 1999. C'était l'époque où en effet Microsoft avait une attitude aggressive envers la concurrence. Je n'ai jamais nié cette époque. Mais ce que vous admettrez jamais c'est que Microsoft ne s'amuse plus à genre de chose depuis quelque temps déjà. Mais bon je débattrai pas la dessus c'est même pas la peine.

Pour le mail bill gates demande si il y a une possibilité de gruger. C'est pas dit qu'il y ait arrivé.
Depuis l'acpi a changé plusieurs fois de versions. Et le support dans windows a évolué. Toutes les specs de l'ACPI sont disponibles j'ai pu les consulter.

Et pourquoi?

répondu plus haut
Constructeurs ou assembleurs, dans le cas des technos spécifiques à un assembleur de portables.
Exemples:
- la gestion de la coupure d'alimentation sur la carte réseau Realtek de mon Dell Vostro. Y'a une fonction d'économie d'énergie qui éteint la carte réseau quand elle ne sert pas. Seul Windows peut la rallumer, donc j'ai été obligé de la forcer à "on" au niveau du BIOS.
On a eu aussi droit aux webcams montées à l'envers par le constructeur, avec rattrapage sur le driver Windows. Sous Linux, tu reste à l'envers (un contournement a été implémenté depuis, dans les pilotes gspca5xx).

Tout ça c'est du cafouillage côté constructeur, ça ne concerne pas directement Microsoft, certes.
Mais tu noteras que Bill Gates lui-même a commis un mail demandant à ne pas respecter la norme (volontairement!) afin de garder un avantage sur la concurrence. Source.


Ou que tu ais des drivers moisis sous Linux.....
Justement, je t'ai expliqué que les drivers prenaient en compte le non respect de la norme.

Mais bien sur , c'est bien ce que je disais theorie du complot.
Microsoft ne peut pas concilier avec tout les constructeurs qui existent. N'importe quel développeur à la base peut développer un driver comme moi par exemple. C'est carrément inapplicable ce que tu racontes.


Avatar de paradise INpactien
paradise Le vendredi 23 juillet 2010 à 15:20:26
Inscrit le dimanche 10 avril 05 - 14104 commentaires
Bon pour modérer les propos pessimistes ils ne sont pas forcément suicidaires chez ARM, non plus. Ils vivaient jusqu'ici très bien sur le marché de l'embarqué, sur lequel microsoft n'a jamais vraiment su s'intégrer. Je vois mal ARM compromettre leurs nombreux et juteux marchés pour le plaisir du géant de Redmond. ARM n'est pas exactement un petit nouveau qui débarque hein, je ne pense pas que MS aie quelconque moyen de faire levier sur eux ou sur les OEM qui intègrent leurs procos.

Ma spéculation serait que MS veut s'immiscer sur le marcher des tablettes et smartbooks, qui sont aujourd'hui quasi exclusivement sous ARM et dérivés de linux. Les projets de tablette windows sont progressivement tous abandonnés pour du Android ou similaires. MS se devait de réagir: je pense qu'ils ont dû signer un accord de développement pour que ARM sorte une puce bien compatible avec les OS windows, pour faciliter l'intégratoin de l'OS redmondien sur la nouvelle déferlante d'appareils mobiles.
Enfin c'est de la pure spéculation là (mais j'essaie de viser au plus probable selon l'actualité)


Dit comme ça, ça va.

Exprimer une inquiétude de notre part ne visait pas à sauter sur le râble de MS, désolé que ça ait été pris ainsi.
À chaque fois, nous sommes sur le qui-vive dès que MS fourre son nez dans des domaines où il n'était pas présent, c'est naturel vu le monopole déjà existant.
Avatar de charon.G INpactien
charon.G Le vendredi 23 juillet 2010 à 15:22:15
Inscrit le vendredi 29 avril 05 - 7344 commentaires
Et les premiers netbooks sous Linux ont été des échecs commerciaux, qui n'ont pas été stoppés net par un dumping commercial de la part de MS, c'est encore de l'invention de fanboys linuxiens ?
Pauvre Microsoft sur qui on jette l'opprobre ! Trop injuste !

Et il n'y avait pas de HS trollesque, on évoquait juste une interrogation sur les débouchés de cet accord, avec une méfiance qui nous apparaît justifiée au vu de faits passés, voilà tout.

C'est pas que le dumping qui a coule les netbooks sous Linux. Tout les utilisateurs et personnes que je connaissais sur différents forums reformataient Linux pour mettre Windows XP voir Vista.
Avatar de BigMonster INpactien
BigMonster Le vendredi 23 juillet 2010 à 15:22:19
Inscrit le mercredi 1 novembre 06 - 355 commentaires
T'as pas tout compris je refais.
Par exemple, aucun navigateur ne peut respecter à 100% la norme CSS2 cela prendrait des années. Une norme n'est jamais appliquée à 100%. Mais comme je l'ai mis plus haut les normes matérielles sont plutôt bien supportés. Ca engendrait de gros problèmes si ça n'était pas le cas. Mais le 100% dans une norme ça existe rarement.


La norme CSS2, j'y connais rien. Mais quand tu écris «par essence une norme ne peut jamais être appliquer à 100 %», tu fais une généralisation abusive. J'ai travaillé dans certains domaines où si les normes ne sont pas respectées à 100 %, il peut y avoir mort d'homme.

Que la CSS2 ne soit pas respectée et qu'un navigateur puisse alors avoir des petits problèmes d'affichage, on s'en bat les roupettes.

Il n'en demeure pas moins que les normes existent, et que ce qui ne les satisfait pas peut être qualifié d'«anormal».
Avatar de charon.G INpactien
charon.G Le vendredi 23 juillet 2010 à 15:25:26
Inscrit le vendredi 29 avril 05 - 7344 commentaires

La norme CSS2, j'y connais rien. Mais quand tu écris «par essence une norme ne peut jamais être appliquer à 100 %», tu fais une généralisation abusive. J'ai travaillé dans certains domaines où si les normes ne sont pas respectées à 100 %, il peut y avoir mort d'homme.

Que la CSS2 ne soit pas respectée et qu'un navigateur puisse alors avoir des petits problèmes d'affichage, on s'en bat les roupettes.

Il n'en demeure pas moins que les normes existent, et que ce qui ne les satisfait pas peut être qualifié d'«anormal».

Ca dépend de la norme. On en a déjà parler(mais link pourra confirmer) il faudrait des années pour respecter la norme CSS2 à 100%.
Après si la norme est petite c'est faisable. Mais l'acpi je doute fortement qu'on puisse atteindre les 100%
Avatar de 127.0.0.1 INpactien
127.0.0.1 Le vendredi 23 juillet 2010 à 15:27:33
Inscrit le mercredi 29 avril 09 - 13212 commentaires
C'est pas que le dumping qui a coule les netbooks sous Linux. Tout les utilisateurs et personnes que je connaissais sur différents forums reformataient Linux pour mettre Windows XP voir Vista.


+1. A force de choisir délibérément de ne pas faire du "Windows", les distros se sont volontairement coupée des attentes du consommateur. Les IHM kikoolesques proposées sur les netbook de l'époque n'ont pas rencontré les suffrages. point. Inutile de mettre des complots partout
Commentaire de korbé supprimé le 01/01/1970 à 00:00:00 : Troll ou incitation au troll
Avatar de paradise INpactien
paradise Le vendredi 23 juillet 2010 à 15:28:11
Inscrit le dimanche 10 avril 05 - 14104 commentaires
C'est pas que le dumping qui a coule les netbooks sous Linux. Tout les utilisateurs et personnes que je connaissais sur différents forums reformataient Linux pour mettre Windows XP voir Vista.

Il y a dû en avoir pas mal, c'est clair, mais certains ont découvert Linux par ce biais, là c'est sur d'autres forums .

Comme quoi, il ne faudrait pas tant que ça pour populariser Linux, mais bon, là on est dans le HS, j'arrête, au fond, vu que je n'utilise plus Windows, je devrais plus souvent me taire, même si je lis des trucs qui me hérissent (je ne parle pas de toi).
;