S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Pôle Emploi : le logiciel libre, un choix massif et pragmatique

Firefox encore une fois plébiscité

pole emploi Suite à la publication de notre actualité sur l’utilisation générale de Firefox par IBM, une source nous a contactés pour nous signaler que d’importants travaux étaient en cours dans le Pôle Emploi. La structure était manifestement en train de s’appuyer fortement sur les logiciels libres. Nous avons donc contacté le Pôle Emploi pour en savoir davantage, et il y a effectivement des projets en cours de réalisation, mais certains sont en fait déjà en place.

Nous avons discuté avec Michel Brouant, directeur général adjoint technique à la direction Systèmes d’Informations de Pôle Emploi. Il nous a bien confirmé que différents projets avaient déjà été mis en place, d’autres étant soit en préparation pour une date ultérieure, soit en cours de déploiement. L’ensemble est un plan sur le long terme, et nous allons donc détailler les points principaux.

Firefox, encore lui

Le Pôle Emploi est embarqué dans de vastes transformations de son architecture. Il faut savoir qu’il existe environ 1800 sites pour cette structure, et environ 50 000 postes de travail. Les défis sont nombreux puisque les services du Pôle sont reliés à d’autres tiers, comme la CAF. Ainsi, toutes les applications du Pôle deviennent avec le temps des applications Web. L’un des gros changements mis en place depuis un an est l’arrivée de Firefox en tant que navigateur par défaut, et donc de lien entre un conseiller et ses applications Web.

Il était prévu de quitter Internet Explorer 6 qui était utilisé depuis longtemps pour l’Intranet. C’est un cas classique que l’on retrouve dans de nombreuses structures. De fait, la question de la recherche de son remplaçant n’était pas à prendre à la légère. Michel Brouant nous a ainsi expliqué que le choix de Firefox s’est basé sur les raisons principales suivantes :
  1. Les performances, notamment en JavaScript, puisque les applications Web du Pôle l’utilisent massivement
  2. Le respect des standards et son ouverture aux plateformes (Windows et Linux principalement, et Mac OS X aujourd'hui peu présent sur les postes clients)
  3. La sécurité
De fait, chaque fois qu’une application Web est créée ou mise à jour, tous les tests sont faits sur Firefox. Si cette phrase vous rappelle quelques souvenirs, c’est qu’il s’agit de la même procédure que chez IBM.

« Ce n’est pas une stratégie open source »

Puisque le sujet principal était finalement l’open source, Michel Brouant s’est montré par contre très clair : « Ce n’est pas une stratégie open source. Les choix se font en fonction de plusieurs critères, comme les capacités d’ouverture des technologies, et donc leur autonomie. C’est Internet qui est la règle du jeu, et Firefox est un bon exemple dans le cas présent ».

Cela signifie que le Pôle ne cherche pas à utiliser volontairement l’open source dans tous les cas. Il s’agit d’une approche pragmatique en fonction des besoins. Ainsi, les 50 000 postes de travail sont actuellement sous Windows XP, et la question du renouvellement du système d’exploitation devrait trouver une réponse d’ici 2014. Il peut s’agir autant de Linux que de Windows 7 ou 8, cela dépendra d’un grand nombre de facteurs. Selon Michel Brouant, « il y a des chances que la solution retenue soit un peu un mélange des deux : on garderait Windows pour les postes des responsables qui ont un grand nombre d’applications Windows, et on installerait Linux sur les postes des conseillers ». Rien n’est donc encore décidé.

Mais ce constat apporte une question intéressante : celle de la liberté de choisir ce qui existe sur le poste client. Dans le cas du Pôle, cette question est facilitée par les choix faits en amont, sur l’ensemble de la partie invisible pour l’utilisateur : les serveurs, et tout le travail de back office. Tous les serveurs liés aux applications web ou presque tournent sur SLES de Novell (SUSE Linux Enterprise Server). De même, le service d’annuaire est basé sur le protocole LDAP, en remplacement de l’ancienne solution Active Directory de Microsoft sur Windows Server. L’avantage de ces choix se retrouvera dans les migrations des postes clients, puisque le système d’exploitation n’aura pas d’importance : l’infrastructure mise en place peut fonctionner indifféremment avec Windows, Linux et Mac OS X.

Par contre, on retrouve encore l’esprit de compromis et de pragmatisme dans les choix au sujet de la base de données choisie : il s’agit d’Oracle. Michel Brouant nous indique à ce sujet qu’il n’est simple de couper sa dépendance face à certains gros éditeurs. Oracle fonctionne sur l’ensemble des serveurs que le Pôle possède, et cela inclut aussi bien les serveurs Novell SLES, que ceux sous AIX, ou encore certains serveurs HP Itanium.

À travers les choix pragmatiques qui sont faits, on retrouve le concept de transversalité. Il est important que les technologies les plus importants puissent fonctionner partout et de la même manière, pour s’affranchir du milieu local. Le choix des applications Web n’a rien d’un hasard dans ce contexte, pas plus que celui de Firefox.

AUDE, Neptune et le reste de la bande

Sur le chapitre des applications Web d’ailleurs, une grosse mise à jour fonctionnelle est en préparation pour AUDE (Application Unique Demande d’Emplois). Ce projet, qui accompagne la fusion entre l’ANPE et l’ASSEDIC, et cette application doivent présenter aux agents un accès simplifié à l'ensemble des processus métiers et donc des applications des deux maisons. Une première version est en production depuis octobre 2009, et un complément important sera mis en production en Octobre 2010.

Autre déploiement en cours : Neptune. Il s’agit d’une nouvelle infrastructure de gestion du poste de travail. Cela comprend aussi bien la gestion des droits que l’administration à distance, en passant par la gestion des patchs, etc. Neptune est déployé depuis le mois de mars, au rythme de quarante sites par semaine sur le territoire. La fin de cette procédure est prévue pour juin 2011.

Pour finir sur les projets de migration, précisons que les bornes d’accès Internet en libre services dans les agences du Pôle Emploi sont en partie sous Linux. Il s’agit là encore d’une solution Novell, et environ la moitié des bornes sont concernées. Michel Brouant nous a indiqué que ce changement n’était pas prioritaire. Le rythme est donc plus lent, mais la finalité sera la même : Linux équipera 100 % de ces bornes.

Enfin, concernant l’avenir, nous avons demandé au directeur adjoint si des solutions de type virtualisation étaient envisagées, pour rester dans une optique de consolidation. La réponse est oui : « Nous avons actuellement des solutions de virtualisation, mais elles sont en environnement de développement, pas en production ». Cette virtualisation est basée sur les produits de VMWare, mais il y a également une virtualisation des applications : « Nous l’utilisons pour certains postes au siège, pour quatre ou cinq applications. Cela nous permet de simplifier l'intégration de ces applications sur les postes de travail ». Selon Michel Brouant, la virtualisation des applications devrait prendre plus d’importance dès l’année prochaine.

Contrairement à IBM donc, il n’y a pas de réelle volonté du Pôle Emploi de basculer vers de l’open source uniquement. Cependant, la recherche est basée sur des critères qui le rendent incontournable, une approche pragmatique ayant abouti quand même à leur large utilisation au sein de la structure.
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 12/07/2010 à 14:23

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 161 commentaires

Avatar de miles_t INpactien
miles_t Le lundi 12 juillet 2010 à 17:25:44
Inscrit le vendredi 29 janvier 10 - 400 commentaires

Au fait quelqu'un sait où en est l'utilisation des postes de travail sous Linux des députés de l'A.N. ? Ils s'en servent vraiment ou c'était juste de la com' ?

Nan, ils s'en servent vraiment. Mais de toute façon, leur utilisation de l'outil informatique est assez limitée, par exemple ils sont tous fiers quand ils ont réussi à lire leur première vidéo sur Internet.

Le reste (même les emails ;) ) c'est leur secrétaire qui s'en charge.
Avatar de saga9 INpactien
saga9 Le lundi 12 juillet 2010 à 17:25:53
Inscrit le samedi 10 septembre 05 - 1268 commentaires
Vous oubliez une chose aussi ...

Dans une entreprise majoritairement Microsoft, quand vous utilisez les outils collaboratifs, les bases de données, le .net et tout le toutim, ben pour migrer sou linux, bien le bonjour messieurs !

Former tous les admin système, redévelopper les applis de types client lourds (ne me parlez pas de mono s'il vous plaît), le cout de l'installation par poste (ça prends du temps à la logistique, pendant ce temps là ils ne font pas autre chose), il faut former le support, les gens etc ... la perte sèche du au temps de migration (qui peuvent foirer), délais, temps perdu etc ...

Vous oubliez aussi que Linux est "payant" notamment le support.

Concernant OpenOffice, c'est bien gentil quand on vit en autarcie, mais quand vous devez échanger des documents avec d'autres boîtes, bonjour les dégâts ...

Je n'ai rien contre Linux, je signale juste que tout ça ne se fait pas comme ça, et que cela coute beaucoup d'argent !

Rien que de passer d'un version d'Oracle à une autre coute de l'argent, alors passer de Windows à Linux !!!!!

Les exemples de migration de la gendarmerie, de l'assemblée nationale voire de pole emploi évoqué dans cette news, ne sont ils pas des preuves que cela est possible?
Avatar de sybylle INpactien
sybylle Le lundi 12 juillet 2010 à 17:40:08
Inscrit le lundi 20 août 07 - 744 commentaires
Inside man o/

Alors déjà que leur appli actuelle ne supporte pas Firefox officiellement, et que j'ai jamais vu de poste en Neptune avec FF intégré, permettez-moi de douter très très fortement.
Ou alors le monsieur il parle à long terme, genre 10 ans...

Toujours est-il que les arguments jetant Linux et l'open source parce que "bonjour les dégâts" "c'est la misère pour les échanges" "ca coute cher" sont d'une validité plus que relative (voir inexistante).

Et puis la faute à qui? A ceux qu'il faut payer à chaque migration d'OS? A ceux qui fournissent les nouvelles machines avec le dernier OS grosoft, contraignant sinon à une migration, du moins à une adaptation des systèmes/applis?
Bien sûr de changer de système ça coûte, que ce soit de Ouindaube à Ouindaube, ou de Ouindaube à 'nux.

La différence c'est que 'nux va pas te faire passer en caisse à chaque "nouveauté", que les mises à jour se font pour toutes les applis du poste (pas QUE l'OS), et que ça permet de réutiliser de vieux postes incapables d'héberger le dernier OS star de gro$oft, mais tout à fait suffisants pour un Linux (vu l'usage généralement fait des postes de travail justement).

Le coût est donc un non-argument pour la plupart des cas, si ce n'est tous.

Au final, le seul truc réellement analysé dans le cadre de telles décisions, c'est bien le coût d'une solution, qu'elle soit propriétaire ou non.
Vient ensuite la sécurité, et là difficile de critiquer l'open source, bien plus réactif et paramétrable qu'un soft propriétaire, librement modifiable, et donc gage de sécurité dans l'appropriation des technologies.


Edité par sybylle le lundi 12 juillet 2010 à 17:42
Avatar de Flac INpactien
Flac Le lundi 12 juillet 2010 à 17:45:51
Inscrit le samedi 1 décembre 07 - 2174 commentaires


Exacte, moi je parle de gens qui utilisent de fond en comble Office... Alors quand ils passent à OpenOffice... ^^"


De fond en comble ? Ton exemple précédent parlait de quelqu'un qui n'est pas capable de choisir le format dans lequel il enregistre son document ...
Avatar de mr.tux INpactien
mr.tux Le lundi 12 juillet 2010 à 17:49:59
Inscrit le samedi 29 juillet 06 - 867 commentaires
Parlons-en du site du pôle emploi...

- Je ne peux pas faire de télécandidature. C'est tout simplement buggé. Toute tentative se soldera par un passage obligatoire à la page d'identification chômeur, et ce, même si j'étais auparavant identifié.

- Je ne peux pas consulter directement des offres d'emploi tout en étant identifié avec mes login/mdp.

- Je ne peux pas accéder à mon dossier de Recherche d'emploi. Je retombe immanquablement sur l'Espace personnel si je veux y aller.

- Pour une raison inconnue, ils ont refusé de lier mon &dresse e-mail avec mon dossier inaccessible. Heureusement que j'en avais une autre sous la main, mais mon dossier de Recherche d'emploi reste inaccessible.

- L'interface de mise à jour du statut (Le truc pour dire "Hé ho, je suis toujours chômedu") est confus.

Alors, avant de faire de beaux discours de merde sur l'open source (Rien que de penser qu'ils risquent de faire appel à Samba me donne la chair de poule), qu'ils fassent quelque chose de fonctionnel.

permet moi de t'invectiver violemment, car avec les logiciels libres-open-sources-linux-gpl ca va aller beaucoup mieux...surtout (financièrement) pour la société qui s'occupe du support
Sans rire, le site ouéb reléve de l'hérésie
Avatar de CaptainDangeax INpactien
CaptainDangeax Le lundi 12 juillet 2010 à 17:56:17
Inscrit le mercredi 7 juin 06 - 3139 commentaires
Une migration XP -> seven n'a rien de facile. Il faut changer une bonne partie du matériel, racheter les logiciels indispensables en nouvelle version (surtout si passage au 64bits ) comme par exemple les antivirus, former les utilisateurs parce que c'est tout de même assez différent, il en est de même pour Office 95/97/2000/XP/2003 et Office 2007/2010. Le soucis, c'est que ce sera à refaire pour Seven -> 8, 8 vers 9 et ainsi de suite.
C'est tout aussi compliqué qu'une migration XP -> Linux, sauf qu'une fois basculé sous Linux, les migrations Linux -> Linux n'obligent pas à racheter un wagon de licences (seulement la continuité du contrat de support qu'on paye aussi chez MS de toute façon); le respect des standards assure la portabilité vers des versions supérieures, gros défaut de MS et que celui qui n'a jamais vu Office2003 planter sur un doc Office97 ou 2000 me jette la première pierre.
Donc j'approuve l'approche pragmatique de pôle emploi qui met les données sur la table et fait ensuite un choix sans a priori.
Avatar de Flac INpactien
Flac Le lundi 12 juillet 2010 à 18:07:24
Inscrit le samedi 1 décembre 07 - 2174 commentaires
Une migration XP -> seven n'a rien de facile. Il faut changer une bonne partie du matériel, racheter les logiciels indispensables en nouvelle version (surtout si passage au 64bits ) comme par exemple les antivirus, former les utilisateurs parce que c'est tout de même assez différent, il en est de même pour Office 95/97/2000/XP/2003 et Office 2007/2010. Le soucis, c'est que ce sera à refaire pour Seven -> 8, 8 vers 9 et ainsi de suite.
C'est tout aussi compliqué qu'une migration XP -> Linux, sauf qu'une fois basculé sous Linux, les migrations Linux -> Linux n'obligent pas à racheter un wagon de licences (seulement la continuité du contrat de support qu'on paye aussi chez MS de toute façon); le respect des standards assure la portabilité vers des versions supérieures, gros défaut de MS et que celui qui n'a jamais vu Office2003 planter sur un doc Office97 ou 2000 me jette la première pierre.
Donc j'approuve l'approche pragmatique de pôle emploi qui met les données sur la table et fait ensuite un choix sans a priori.


+ 1000 !
Avatar de Winderly INpactien
Winderly Le lundi 12 juillet 2010 à 18:16:50
Inscrit le vendredi 19 mai 06 - 7546 commentaires
Parlons-en du site du pôle emploi...

- Je ne peux pas faire de télécandidature. C'est tout simplement buggé. Toute tentative se soldera par un passage obligatoire à la page d'identification chômeur, et ce, même si j'étais auparavant identifié.

- Je ne peux pas consulter directement des offres d'emploi tout en étant identifié avec mes login/mdp.

- Je ne peux pas accéder à mon dossier de Recherche d'emploi. Je retombe immanquablement sur l'Espace personnel si je veux y aller.

- Pour une raison inconnue, ils ont refusé de lier mon &dresse e-mail avec mon dossier inaccessible. Heureusement que j'en avais une autre sous la main, mais mon dossier de Recherche d'emploi reste inaccessible.

- L'interface de mise à jour du statut (Le truc pour dire "Hé ho, je suis toujours chômedu") est confus.

Alors, avant de faire de beaux discours de merde sur l'open source (Rien que de penser qu'ils risquent de faire appel à Samba me donne la chair de poule), qu'ils fassent quelque chose de fonctionnel.

+ 1 milliard
Mais bon depuis le temps que ce site est merdique au point de me donner des cauchemars, j'ai abandonné tout espoir d'amélioration.
Je n'y vais plus que pour la mise à jour de statut, qui ne marche que lorsque ça le veut bien.
Avatar de Winderly INpactien
Winderly Le lundi 12 juillet 2010 à 18:24:32
Inscrit le vendredi 19 mai 06 - 7546 commentaires
- Les boutons précédent/suivant ainsi que l'ouverture dans un nouvel onglet ne marchent pas sur la moitié du site et surtout sur la partie la plus critique : la liste des offres.

- Leur indications des distances sont franchement inutiles tellement ça donne des chiffres farfelus, Ça m'indique 37Km pour une ville situé à 73Km de chez moi.

heben.png

ah oui je les avais oubliés ceux là, du coup + 1 à toi aussi
Avatar de John_Locke_57 INpactien
John_Locke_57 Le lundi 12 juillet 2010 à 18:29:40
Inscrit le jeudi 12 juin 08 - 679 commentaires
- Les boutons précédent/suivant ainsi que l'ouverture dans un nouvel onglet ne marchent pas sur la moitié du site et surtout sur la partie la plus critique : la liste des offres.

heben.png


Ce sont pas les seuls : certains sites de gestion d'inscription/candidature de l'EN ont les mêmes comportements (on rempli 10 pages de formulaire, et si ont veut faire précédent : déconnexion).

Bon après, ils le savent que le site a des problèmes, des remontées, y'en a beaucoup de la part des agents/chefs d'agences au niveau locale. Après, tous est traité au niveau national.

Edité par John_Locke_57 le lundi 12 juillet 2010 à 18:33
;