S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

RFID : Le virus (informatique) dans la peau

Epidémie sous épiderme

Le chercheur britannique Mark Gasson a réussi à contaminer la puce RFID (Radio Frequency IDentification) implantée dans sa main gauche avec un virus informatique, devenant ainsi le premier hacker d'un implant humain.


C'est à la mode pour les chercheurs et autres pirates que de tester la résilience des systèmes informatiques qui envahissent notre quotidien. Les voitures et les téléphones y sont passés, et les puces RFID avaient déjà montré leur vulnérabilité à des chercheurs de l'université de Virginie.

Et à chaque fois le résultat est le même : pratiquement aucun système n'est suffisamment protégé. L'expérience de Marc Gasson est encore plus inquiétante, puisque ces puces RFID implantées dans le corps humain ont de nombreuses applications médicales, par exemple pour contrôler un pacemaker, ou le taux de glucose dans le sang d'un diabétique. Et leur capacité de communiquer à distance fait qu'il est beaucoup plus facile d'y accéder qu'au système informatique d'une voiture. Selon le chercheur, qui n'a pas révélé sa manière de procéder, une puce infectée par un virus pourrait potentiellement contaminer le serveur auquel elle est reliée, et de là toutes les autres puces reliées à ce serveur. Ou elle pourrait simplement contaminer toutes les puces qui passent à sa portée, se répandant comme une épidémie classique de personne à personne.

Comme ces puces sont appelées à devenir plus communes dans les années qui viennent, le chercheur lance un appel aux constructeurs pour augmenter considérablement leur protection.
Publiée le 27/05/2010 à 11:58

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 93 commentaires

Avatar de Gladou INpactien
Gladou Le jeudi 27 mai 2010 à 12:00:25
Inscrit le jeudi 11 janvier 07 - 282 commentaires
Omg le futur ça craint
Avatar de lol.2.dol INpactien
lol.2.dol Le jeudi 27 mai 2010 à 12:02:32
Inscrit le mercredi 27 décembre 06 - 2958 commentaires
Je vois pas du tout ou est le problème.

En France, on a Roselyne Bachelot, elle commandera des vaccins.



Avatar de Blakbear INpactien
Blakbear Le jeudi 27 mai 2010 à 12:02:43
Inscrit le lundi 12 mai 03 - 3723 commentaires
Arg, apres les moniteurs qui pouvaient etre grillés par un virus aux debuts de l informatique, bientot des humains tués par des virus... On arrête pas le progrès!

A quand le troupeau de zombies?
Avatar de Kakuro456 INpactien
Kakuro456 Le jeudi 27 mai 2010 à 12:03:21
Inscrit le mercredi 4 mars 09 - 1134 commentaires
que ce soit un virus informatique ou biologique, il n'est jamais très bon d'en avoir un.
Avatar de pyro-700 INpactien
pyro-700 Le jeudi 27 mai 2010 à 12:03:50
Inscrit le samedi 11 décembre 04 - 1019 commentaires
je croit que maintenant je suis définitivement vacciner contre la technologie RFID.
Avatar de maestro321 INpactien
maestro321 Le jeudi 27 mai 2010 à 12:05:31
Inscrit le vendredi 9 avril 10 - 2626 commentaires
Mouahahahaha sacrée saloperie ces puces RFID!

VIVE LES PIRATES
Avatar de Gu1vO INpactien
Gu1vO Le jeudi 27 mai 2010 à 12:05:53
Inscrit le jeudi 26 mars 09 - 55555 commentaires
je croit que maintenant je suis définitivement vacciner contre la technologie RFID.


pluzun
Avatar de Vilainkrauko INpactien
Vilainkrauko Le jeudi 27 mai 2010 à 12:08:11
Inscrit le mardi 24 février 09 - 4232 commentaires

Moi aussi



Le virus (informatique) dans la peau

Tant que c'est pas la musique qui est dans la peau, ca me va
Avatar de Khalev INpactien
Khalev Le jeudi 27 mai 2010 à 12:09:07
Inscrit le mercredi 1 avril 09 - 5589 commentaires
Je vois pas du tout ou est le problème.

En France, on a Roselyne Bachelot, elle commandera des vaccins.





Ou bien avec Albanel, on aura des pare-feu open-orifice.
Avatar de inotoff INpactien
inotoff Le jeudi 27 mai 2010 à 12:09:09
Inscrit le vendredi 11 janvier 08 - 525 commentaires
Ou elle pourrait simplement contaminer toutes les puces qui passent à sa portée, se répandant comme une épidémie classique de personne à personne.


Peu probable vu qu'une puce RFID est passive par design.
Elles deviennent actives une fois placées dans un champs électromagnétique (souvent issu du lecteur) dont elles se servent pour s'alimenter et communiquer.

Pas d'épidémie en vue
;