S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

50 000 téléchargeurs du film "Démineurs" menacés de poursuites

La rançon du succès ?

Le film indépendant à petit budget "The Hurt Locker", ou "Démineurs" en français, a reçu tous les honneurs cinématographiques : avec cinq oscars et autant de prix à la Mostra de Venise, le succès critique est indéniable. Malheureusement, il n'a accumulé que 16 millions de dollars au box office américain. Pour expliquer cet échec auprès du public, un coupable idéal a été trouvé : les pirates.

The Hurt Locker

En effet, le film a été distribué sur la toile près de cinq mois avant sa sortie en salle. Cette 0-day release a provoqué des centaines de milliers de téléchargements illégaux, ce qui aurait selon le producteur conduit les gens à bouder le film en salle... Aussi, pour tout de même récupérer quelques deniers, la société de production du film Voltage Pictures a décidé de passer en mode actif en menaçant des dizaines de milliers internautes qui ont téléchargé ce film. 50 000 pourraient être contactés.

Une action d'une telle ampleur pour un seul film est sans précédent même chez les ayants droit de la musique pourtant habitués à envoyer les demandes de règlement à l'amiable par milliers, et à faire condamner ceux qui refusent de payer à de très lourdes sommes.

Le procédé utilisé ici sera cependant le même : Voltage Pictures a transmis une injonction aux FAI américains pour qu'ils révèlent l'identité de milliers d'internautes suspects. Selon l'avocat du producteur 75 % des FAI ont coopéré, ComCast attendant la fin de sa procédure tentant de contrer la demande. Une fois l'identité connue, des mails et courriers de demande d'arrangement "à l'amiable" sont envoyés aux présumés coupables avec une procédure de réglement. Ceux qui refusent de payer risquent la case tribunal.

Ces actions dans le domaine du cinéma devraient s'accélérer outre-Atlantique, puisqu'elles se basent sur une technologie de l'entreprise allemande Guardaley IT qui surveille les réseaux torrents en temps réel. Les avocats de Voltage Pictures et des représentants de cette entreprise allemande seraient en ce moment à Cannes pour discuter avec les autres producteurs et distributeurs de films sur la possibilité de lancer une campagne judiciaire massive aux États-Unis...
Publiée le 17/05/2010 à 14:58

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 217 commentaires

Avatar de Anikam INpactien
Anikam Le lundi 17 mai 2010 à 15:00:44
Inscrit le jeudi 13 août 09 - 1687 commentaires
Je suis coupable du mauvais score en salles de ce film.
Piratage ? non ! Rien à péter ? oui !
Avatar de windu.2b INpactien
windu.2b Le lundi 17 mai 2010 à 15:01:29
Inscrit le lundi 18 avril 05 - 34118 commentaires
[semi-HS]Pourquoi l'affiche n'est-elle pas la même qu'en France ?!?
Avatar de Paladin_Fr INpactien
Paladin_Fr Le lundi 17 mai 2010 à 15:01:37
Inscrit le lundi 9 août 04 - 2600 commentaires
Ouais ben démineur encore fallait il avoir la possibilité de le voir...
J'avais une invitation pour y aller gratos et il est resté tellement peu de temps à l'affiche que j'ai pas pu y aller


edit: sans compter qu'aux us le film est aussi sorti dans une combinaison de salle ridicule donc bon...

Edité par Paladin_Fr le lundi 17 mai 2010 à 15:03
Avatar de luinil INpactien
luinil Le lundi 17 mai 2010 à 15:02:22
Inscrit le samedi 10 juin 06 - 1040 commentaires
Enfin le film est peut être bien, mais surtout extraordinairement chiant...
Avatar de taralafifi INpactien
taralafifi Le lundi 17 mai 2010 à 15:03:23
Inscrit le samedi 22 juillet 06 - 4653 commentaires
Comment c'est possible qu'un film se retrouve sur la toile 5 mois avant sa sortie ?
Au lieu de taper sur les internautes, ils feraient mieux de chercher d'où vient la fuite

Il y a 217 commentaires

;