S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

PC INpact : La gazette du libre, numéro 2

Vous avez aimé le premier, alors on en remet une couche

Et voici le deuxième numéro de la gazette du libre!

Au programme cette semaine beaucoup de technologies du Web et de nouvelles distributions. A l'inverse, rien de neuf coté matériel.

Du coté de la rubrique débat philosophie, on parlera plutôt de ce qui fait l'univers du Libre: la liberté personnelle et la communauté. La liberté personnelle, parce que vous avez le droit de profiter d'internet sans entraves et sans qu'on vous épie. La communauté, parce que Sun est, c'est notoire, très apprécié par la sienne. Pourtant il supporte aussi la plus populaire des bases de données : MySQL. Nous verrons pourquoi certains pensent que les projets Open-source et libres sont indissociables de sa communauté...

Enfin, s'il n'y avait qu'un seul lien à prendre dans tous ceux qui sont présentés ici, prenez celui "d'Eglantine et les Ouinedoziens", direction la fin de la rubrique débats.

Au passage, si vous avez des projets Libres, en connaissez, ou voulez juste que nous communiquions à ce sujet, n'hésitez pas à me mailler, me MP, ou à aller sur le topic dédié dans le forum.

Si vous voyez des erreurs, cliquez sur le lien « Signaler une erreur » présent sous la news, comme d'habitude.

WEB

En route vers un internet plus sécurisé ? C'est bien ce que souhaite Google qui vient de sortir un scanner de site: Skipfish, dont le fonctionnement est calqué sur les bien connus NMap et Nessus, bien qu'annoncé plus rapide et plus simple d'utilisation.

Entièrement Open-source comme quasiment tous les outils de la firme, l'objectif est de révéler un grand nombre de failles parmi lesquelles les fameuses injections SQL, mais aussi XML, les vulnérabilités de typage (dépassement de string, de float etc), accès au shell et le test systématique de POST et GET. Le scanner peut créer et envoyer entre 500 et 7000 requêtes HTTP par secondes selon la latence (7000 en local, 2000 en LAN, 500 en WAN).

Le projet est actuellement en béta (1.10), vous trouverez plus d'infos ici [EN].



Les anglais, américains, canadiens et allemands (surtout eux) n'ont maintenant plus d'excuses pour ne pas passer à Linux ! En effet, ils peuvent dès maintenant bénéficier d'un support « à la carte » via des cartes prépayées.

Credativ est l'entreprise qui a lancé l'idée, et assure le support sur « toutes les distributions majeures » et un nombre impressionnant de logiciels, pour tout serveur ou station de travail.

Afin de permettre à l'entreprise de maîtriser les coûts, le service est comptabilisé en unités de support. Chaque unité correspond à 15 minutes facturées 20£ chacune. La première carte est de 24 unités, soit 480£ ou 535€ pour 6h de support.

Credativ assure pouvoir prendre en charge rapidement toutes les demandes, qui seront distribuées à son équipe de plus de 40 développeurs et ingénieurs spécialisés.
Ceux-ci pourront être joint par mail, mais aussi par téléphone, un système de tickets, par prise en main à distance ou par la messagerie intégrée au site.

Malgré ces assurances, on ne peut pas trouver de réponse à cette question: quand s'installeront-ils en France ? :)



Pendant que PHP6 tarde à sortir, Ruby continue de tracer sa route sur la voie des langages web appréciés, notamment par son support complet et natif de la Programmation Orienté Objet (POO).

Cette fois-ci, c'est le framework web Sinatra qui passe à la version 1.0. La liste des changements est trop importante pour être décrite ici, il faut donc aller voir le changelog complet [EN].



Pour ceux qui ne le savaient pas encore, la librairie javascript JQuery est passée à la version 1.4.2 fin février. Cette librairie très populaire simplifie grandement la manipulation du javascript, et peut inclure des modules comme JQueryUI. C'est ce dernier qui nous intéresse. Il permet de rajouter des éléments (widgets) configurés et prêts à l'emploi dans une page, comme un accordéon à base de plusieurs div, un calendrier, des boutons etc..

Deux nouveaux Widgets sont dorénavant disponibles: button et autocomplete. Vous aurez compris que autocomplete permet l'autocomplétition dans un formulaire. Button, lui permet d'encapsuler dans un bouton (au design customisable par CSS) de nombreux éléments HTML comme d'autres boutons, des checkbox, radios etc.

Avec cela on notera une réduction drastique du cœur même du module qui se voit diminuer de 71% ! Les nouveautés, encore très nombreuses, sont consultables en intégralité ici [EN] et JQueryUI est téléchargeable ici.

LOGICIELS

Le libre, c'est aussi une sécurité accrue. Par exemple, le fait que chacun puisse contrôler le code produit est une garantie que ce même code fait bien ce qu'on lui dit, et rien d'autre. Les barbus sont obnubilés par la sécurité, à tel point que quand la nouvelle version d'un firewall sort, c'est important et ça mérite d'êtres suivi de près.

Souvenez vous, PC INpact en parlait déjà à l'époque où l'Education Nationale a été séduit par un concept innovant.

NuFirewall 2.0 est sorti. C'est un pare-feu de type Client/Serveur (différent de Open Office donc) incluant un serveur d'authentification (utilisant Kerberos et Active Directory). L'intérêt? L'utilisateur n'est plus authentifié par son IP mais par sa connexion au serveur. Ainsi le problème du noeud réseau ou du proxy ne se pose plus! La connexion entre NuFW et l'utilisateur est cryptée par TLS pour éviter le vol d'identité. Cela n'handicapera pas le débit de connexion puisque seules les données d'identification sont chiffrées.

Actuellement, NuFirewall est installable via les paquets (présent par exemple sur ceux de Débian) ou via l'ISO fournie sur le site officiel. Il est fourni avec des utilitaires graphiques permettant d'administrer simplement et rapidement le serveur (configuration et consultation des logs).


MythTV, le logiciel permettant de transformer n'importe quel ordinateur en parfait HTPC vient d'annoncer la sortie de la version 0.23 RC1. Les changements se sont concentrés sur l'ajout d'un nouveau système d'évènement, de scripts python, et d'améliorations sur la qualité audio et la simplicité de réglage (qualifié de similaire au DTS-Neo). Le mode Stereo par défaut a été remplacé par le 5.1 quand le son est en surround.

PHILOSOPHIE, DEBATS etc.

HADOPI est useless, on le sait, mais depuis quand ? En effet, nombreux sont ceux qui prédisaient un contournement à coup de méthodes alternatives ou de réseaux cryptés. Mais la solution existe déjà depuis dix ans: Mute. C'est un logiciel d'échange pair à pair pensé pour parer à toutes les tentatives de récupération d'adresses IP. (explications en détail et en français).

Plus que le logiciel lui même, c'est l'homme et son discours sur la distribution gratuite qui est particulièrement intéressant. Où il y est pertinemment expliqué l'économie du logiciel libre. Pourquoi est-ce gratuit alors que ça ne me nourris pas? Pourquoi le copyright n'est pas la solution? Quelles solutions respectant à la fois développeurs, utilisateurs et distributeurs pouvons nous imaginer? Tout cela et bien plus ici  [EN]



MySQL, le leader des SGBD grand public a peut-être connu son apogée...

C'est grâce aux packages *AMP (Linux/Windows/FreeBSD, Apache, MySQL, PHP) que le dauphin réussit à nager dans des océans toujours plus vastes. Cependant, cela ne pu se faire qu'après qu'il soit passé sous licence libre GPL (ce qui n'était auparavant le cas que pour les systèmes UNIX). Après sa démocratisation, une communauté importante s'est créée, communauté qui dérangeait Sun.

L'essor et la chute de MySQl (Rise & fall of MySQL), de Glyn Moody, nous conte comment MySQL est devenu la référence et comment selon lui, son succès fulgurant a entrainé sa perte. [EN]



D'ailleurs, la politique de Sun vis-à-vis de la communauté a déjà subit des contestations dans le passé. Une certaine Linux Conférence a accuelli un certain Josh Berkus, ancien employé chez Sun Microsystem dans la branche « Laboratoire de Destruction de Communauté », rien que ça!
Comment détruire sa communauté en 10 leçons, une traduction du Framablog.



Mais finissons cette rubrique avec une note plus positive. Eglantine et les Ouinedoziens est une fable racontant l'histoire d'une jeune informaticienne, supportrice des logiciels libres, lachée en pleine entreprise.

Ce conte rafraichissant et plein d'espoir est en même temps très pédagogue. Il explique clairement en quoi les logiciels libres sont l'avenir, en quoi certains comportements actuels vis-à-vis de l'informatique sont néfastes. Il est difficile de ne pas s'attacher à Eglantine et de ne-pas lire tout d'une traite (malgré les 22 épisodes). A mettre entre TOUTES les mains. Que vous soyez pro-libre ou anti, que vous n'y compreniez rien ou au contraire que vous connaissiez déjà le sujet.

Dans tous les cas vous y trouverez une expérience enrichissante. L'auteur tient à signaler qu'il est toujours à la recherche de commentaire, de suggestions et d'anecdotes, et qu'on peut le joindre via le formulaire de contact en bas de chaque épisode.

DISTRIBUTIONS

Cette semaine, la moisson a été très bonne du coté des distributions. Oh, pas de Mandriva ou de Ubuntu mettre dans le caddy, à moins que vous ne souhaitiez la béta 1 de Ubuntu 10.04 ? Allez voir sur linuxFR [FR] pour plus de détails ou le lien direct. [EN]

Si vous trouvez que Ubuntu devient de plus en plus lourd au fil du temps, et qu'il est temps de se tourner vers des noyaux plus légers, Tiny Core Linux 2.10 est sorti !  [EN]

Un effort particulier a été fait du côté du design général et de l'ergonomie et la gestion des dépendances récursives est maintenant complètement opérationnelle. Rappelons que la particularité de TCL est son noyau minuscule (10MB) qui lui permet une réactivité impressionnante.



Toutes ces réinstallations, formatages et diverses installations font parfois mal au disque dur... C'est pourquoi vous serez certainement ravis d'appendre que le fameux SystemRescueCD vient de sortir sous une nouvelle version. Au-delà de l'amélioration graphique notable (SRCD utilise maintenant le gestionnaire de bureau XCFE), Gparted a été mis à jour et de nombreuses nouvelles actions sont dorénavant possibles pour récupérer vos précieuses données ( clonage de partition, correction de corruption, déchiffrage de disque...).


Ceci dit, vous pouvez aussi avoir juste envie de formater une clé, un SSD ou un disque dur vous-même avant de vous lancer dans l'installation d'un nouveau système. En ce cas, vous tournerez vous vers le dernier Parted Magic, qui entre dans sa version 4.9.

Les nouveautés principales sont l'utilisation de chromium, le changement de nommage des unités de stockage de /dev/hd* à /dev/sd* pour s'aligner sur le reste du monde (cela veut aussi dire que le support des disques IDE est légèrement différent.


FreeBSD elle aussi sort sa nouvelle version! La 7.3 est de sortie et annonce quelques changements comme la mise à jour des gestionnaires de bureau (Gnome 2.28.2 et KDE SE 4.3.5) ou de Perl (5.10), un nouveau bootloader, ou une flopée de corrections de bugs en tout genre.



Enfin, le caméléon OpenSuSe passe à la 4ème étape sur 7 de la version 11.3. Les mises à jour de OpenOffice (3.2.1 béta1), NetworkManager (0.8), CUPS (1.4.2), Mono (2.6.3) et MonoDevelop (2.2.2), Python (2.6.5 RC 2), et Samba (3.5.1) notamment en font surtout une version de mise à jour plus que d'innovation.

Cependant, une collaboration avec l'équipe de Moblin (Mumble ?) semble promettre une bonne surprise pour la prochaine étape...

Bon, quittons maintenant les usages « normaux » de l'ordinateur et passons au calcul. La grande nouveauté du moment, c'est la grille de calcul. C'est à dire un réseaux d'ordinateurs effectuant ensemble les calculs qu'un gros serveur aurait fait seul. Qu'il y ait 10, 100 ou 1000 machines qui computent, tout ce qui compte c'est que le demandeur n'a qu'à entrer les calculs à faire et tout est réparti.

Et bien il existe maintenant une distribution pour profiter de ces grilles de calcul ! Plus d'informations sur LinuxFR  ou sur le site officiel  [EN]
Publiée le 27/03/2010 à 09:10

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 210 commentaires

Avatar de ouragan INpactien
ouragan Le dimanche 28 mars 2010 à 04:00:58
Inscrit le jeudi 6 novembre 03 - 18396 commentaires
Crypter n'est à l'origine pas un mot français, c'est tout.

oui c'est grec ancien.
Avatar de slasher-fun INpactien
slasher-fun Le dimanche 28 mars 2010 à 04:35:41
Inscrit le samedi 13 janvier 07 - 363 commentaires
Ils n'ont pas de serveur svn/git ?

C'était pas demandé
Avatar de nouknouk INpactien
nouknouk Le dimanche 28 mars 2010 à 10:25:27
Inscrit le mardi 1 novembre 05 - 5045 commentaires
J'ai lu 5 ou 6 chapitres d'Eglantine, ou comment s'octroyer les avantages du bon sens incontestable par le biais d'axiomes supposés universels, savamment rédigés de manière fédératrice.
Mine de rien, la nappe atmosphérique globale contient, outre quelques exemples bien sentis, tous les stigmates du "double tranchant", à savoir la sorte de condescendance sous-jacente qui ralentira longtemps l'adoption large du libre...

+100.

J'ai du lire les 8 ou 9 premiers épisodes, et c'est un ramassis de clichés tous plus dichotomiques les uns que les autres. Il ne fait absolument aucun doute que l'auteur n'a jamais vu un comité de direction, et probablement même pas une entreprise de sa vie, à l'image ... d'Eglantine.

Alors après, certains rétorqueront que c'est évidemment une fiction et qu'à ce titre jouer sur l'aspect caricatural n'est pas spécialement gênant. Certes ... quand c'est bien fait et avec parcimonie.

Le prolbème est qu'ici le trait est tellement forcé que ça dénature totalement les vraies questions que le libre pose, notamment dans son intégration dans le milieu professionnel.

Il en résulte tout au plus de la prose désordonnée qui peut éventuellement refléter la façon dont un écrivain barbu voit le monde avec ses petites lunettes polarisée jusqu'à la moëlle, rien de plus.


A ne SURTOUT PAS mettre entre toutes les mains sous peine de continuer à promouvoir le libre comme un truc de barbus complètement à côté de la réalité des choses de la vie.

Avatar de BelZé INpactien
BelZé Le dimanche 28 mars 2010 à 12:09:26
Inscrit le vendredi 9 janvier 09 - 1424 commentaires
+100.

J'ai du lire les 8 ou 9 premiers épisodes, et c'est un ramassis de clichés tous plus dichotomiques les uns que les autres. Il ne fait absolument aucun doute que l'auteur n'a jamais vu un comité de direction, et probablement même pas une entreprise de sa vie, à l'image ... d'Eglantine.

Alors après, certains rétorqueront que c'est évidemment une fiction et qu'à ce titre jouer sur l'aspect caricatural n'est pas spécialement gênant. Certes ... quand c'est bien fait et avec parcimonie.

Le prolbème est qu'ici le trait est tellement forcé que ça dénature totalement les vraies questions que le libre pose, notamment dans son intégration dans le milieu professionnel.

Il en résulte tout au plus de la prose désordonnée qui peut éventuellement refléter la façon dont un écrivain barbu voit le monde avec ses petites lunettes polarisée jusqu'à la moëlle, rien de plus.


A ne SURTOUT PAS mettre entre toutes les mains sous peine de continuer à promouvoir le libre comme un truc de barbus complètement à côté de la réalité des choses de la vie.



Je pense qu'il faut lire jusqu'au bout pour juger l'histoire.
Même si suis d'accord avec toi pour l'instant.

Je note quand même une grosse coquille : elle s'y connait vachement bien en gestion de projet pour quelqu'un qui ne connait pas du tout l'entreprise.
Avatar de Ehtnirybal INpactien
Ehtnirybal Le dimanche 28 mars 2010 à 13:19:33
Inscrit le jeudi 9 octobre 08 - 3898 commentaires
PC INpact : La gazette du libre, numéro 2
dix.gif

Merci ! inpactitude3.gif
Avatar de nouknouk INpactien
nouknouk Le dimanche 28 mars 2010 à 13:23:24
Inscrit le mardi 1 novembre 05 - 5045 commentaires
Je pense qu'il faut lire jusqu'au bout pour juger l'histoire.

Je me suis farci le reste en attendant ; rien de plus à signaler, la même mécanique qu'au début est utilisée: un inventaire à la Prévert des clichés les plus tenaces. Bref, rien de plus que ce que tut trouveras dans les discussions de la section 'taverne' de forums à vocation hautement professionnelle comme Clubic ou jeuxvideo.com.

C'est pas certain que c'est ce genre de prose qui va amener des pierres à l'édifice du libre. J'aurais même tendance à penser le contraire.

C'est un peu comme si on partait d'un épisode des bisounours pour vouloir promouvoir des valeurs humanistes ou qu'un épisode d'Olive et Tom se veuille être le fer de lance de l'enseignement de la stratégie dans le foot

elle s'y connait vachement bien en gestion de projet

Ben t'as jamais du donner dans la gestion de projet alors

Edité par nouknouk le dimanche 28 mars 2010 à 13:25
Avatar de Joto INpactien
Joto Le dimanche 28 mars 2010 à 13:37:20
Inscrit le samedi 6 janvier 07 - 984 commentaires
Je me suis farci le reste en attendant ; rien de plus à signaler, la même mécanique qu'au début est utilisée: un inventaire à la Prévert des clichés les plus tenaces. Bref, rien de plus que ce que tut trouveras dans les discussions de la section 'taverne' de forums à vocation hautement professionnelle comme Clubic ou jeuxvideo.com.

C'est pas certain que c'est ce genre de prose qui va amener des pierres à l'édifice du libre. J'aurais même tendance à penser le contraire.

C'est un peu comme si on partait d'un épisode des bisounours pour vouloir promouvoir des valeurs humanistes ou qu'un épisode d'Olive et Tom se veuille être le fer de lance de l'enseignement de la stratégie dans le foot


Je crois surtout que tu as eu une lecture très cartésienne de l'histoire, sans penser que les extrêmes et les caricatures sont volontaires pour dérouter les lecteurs. Je crois qu'on a tous été déroutés, pro-libre ou pas cela ne change rien : si tu compare uniquement le début et la fin (comme une introduction et une conclusion d'un rapport...), Églantine reste assez naïve, elle a certes acquis une meilleure compréhension de fonctionnement d'entreprise et un regard un peu plus critique sur son combat (instaurer le libre en entreprise), cela dit dans une logique réaliste, 15 jours ne suffisent pas pour changer une personne de tout au tout, ce qui a été assez bien transcrit.

Maintenant, on ne va pas demander à un anonyme de faire de la grande littérature, cela reste néanmoins un essai assez bien réalisé ou peu de chose a été laissé au hasard (le nom de Lessig, les détails régulièrement amusants de "ce qu'il faut retenir"...).
Avatar de Joto INpactien
Joto Le dimanche 28 mars 2010 à 13:41:16
Inscrit le samedi 6 janvier 07 - 984 commentaires

Je crois surtout que tu as eu une lecture très cartésienne de l'histoire, sans penser que les extrêmes et les caricatures sont volontaires pour dérouter les lecteurs. Je crois qu'on a tous été déroutés, pro-libre ou pas cela ne change rien : si tu compare uniquement le début et la fin (comme une introduction et une conclusion d'un rapport...), Églantine reste assez naïve, elle a certes acquis une meilleure compréhension de fonctionnement d'entreprise et un regard un peu plus critique sur son combat (instaurer le libre en entreprise), cela dit dans une logique réaliste, 15 jours ne suffisent pas pour changer une personne de tout au tout, ce qui a été assez bien transcrit. Après, le chemin qu'Eglantine (ou plutôt l'auteur) a pris pour passer de l'Eglantine du début à l'Eglantine de la fin n'est pas seulement pour défendre la position libriste, mais aussi pour la critiquer ou inciter à avoir un regard critique (notamment la vision du futur).

Maintenant, on ne va pas demander à un anonyme de faire de la grande littérature, cela reste néanmoins un essai assez bien réalisé ou peu de chose a été laissé au hasard (le nom de Lessig, les détails régulièrement amusants de "ce qu'il faut retenir"...).

Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le dimanche 28 mars 2010 à 13:49:16
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27132 commentaires

Je crois surtout que tu as eu une lecture très cartésienne de l'histoire, sans penser que les extrêmes et les caricatures sont volontaires pour dérouter les lecteurs. Je crois qu'on a tous été déroutés, pro-libre ou pas cela ne change rien : si tu compare uniquement le début et la fin (comme une introduction et une conclusion d'un rapport...), Églantine reste assez naïve, elle a certes acquis une meilleure compréhension de fonctionnement d'entreprise et un regard un peu plus critique sur son combat (instaurer le libre en entreprise), cela dit dans une logique réaliste, 15 jours ne suffisent pas pour changer une personne de tout au tout, ce qui a été assez bien transcrit.

Maintenant, on ne va pas demander à un anonyme de faire de la grande littérature, cela reste néanmoins un essai assez bien réalisé ou peu de chose a été laissé au hasard (le nom de Lessig, les détails régulièrement amusants de "ce qu'il faut retenir"...).


Je n'ai pas encore lu l'histoire et je n'en dirai rien pour le moment. Mais je peux vous dire, pour le faire moi-même, que quand il s'agit de faire passer une réalité par une fiction, c'est du travail et, si vous voulez faire dans la vulgarisation, il faut recourir à des raccourcis, des simplifications ou des élipses. Sauf à faire 18 nouvelles de 80 pages chacune en moyenne, avec des passages entiers d'explications techniques détaillées sur des points très précis, je ne cite pas le nom de l'auteur qui s'amuse à ça, vous voyez de qui je veux parler...

Les extrêmes et les caricatures sont plus des illustrations didactiques par la simplification des enjeux afin de montrer l'essentiel : le libre en entreprise, qu'est-ce qeu ça veut dire. Ce texte traite d'une seule problématique relativement simple, avec un seul point de vue, et de façon vulgarisée et orientée, ce qui le fait apparaître simpliste. Le but de l'auteur n'était pas de faire de la littérature, mais d'illustrer de façon militante son point de vue à travers un récit de fiction. Et, a priori, il me semble que c'est plutôt réussi dans cette perspective. Je lis tout ça et je vous en reparle...
Avatar de nouknouk INpactien
nouknouk Le dimanche 28 mars 2010 à 13:49:37
Inscrit le mardi 1 novembre 05 - 5045 commentaires
Je crois surtout que tu as eu une lecture très cartésienne de l'histoire, sans penser que les extrêmes et les caricatures sont volontaires pour dérouter les lecteurs.

Tu as lu mon comm' précédent ?
Alors après, certains rétorqueront que c'est évidemment une fiction et qu'à ce titre jouer sur l'aspect caricatural n'est pas spécialement gênant. Certes ... quand c'est bien fait et avec parcimonie. Le problème est qu'ici le trait est tellement forcé que ça dénature totalement les vraies questions que le libre pose, notamment dans son intégration dans le milieu professionnel.


Et relis à nouveau la façon dont ce conte a été présenté dans la gazette:
[quote]Ce conte [...] est en même temps très pédagogue. Il explique clairement en quoi les logiciels libres sont l'avenir, en quoi certains comportements actuels vis-à-vis de l'informatique sont néfastes.[/quote]

Donc je persiste: c'est une belle collection de caricatures, rien de plus. Et donc non je suis pas du tout d'accord avec l'aspect pédagogique. D'où mes commentaires.


Edité par nouknouk le dimanche 28 mars 2010 à 13:52
;