S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Liquidation judiciaire : le secteur high-tech français souffre

Evitons d'y faire figurer PCi

La Coface tient régulièrement un observatoire des défaillances des entreprises, c’est-à-dire des sociétés en situation de liquidation ou de redressement judiciaire. De nombreux secteurs sont analysés, et crise oblige, les derniers mois ont été catastrophiques pour bien des entreprises françaises.

Une année 2009 difficile

Ainsi, du côté de l’informatique et de l’électronique, 1507 entreprises françaises ont mis la clé sous la porte lors des douze derniers mois (mars 2009-février 2010). Un nombre en hausse de 19,7 % par rapport au précédent exercice. Rien que sur le mois de février, la Coface a comptabilisé 131 entreprises du secteur informatique et électroniques sur le carreau.

Ce secteur reste cependant bien moins touché que celui du BTP, des services aux particuliers, de la distribution et du textile.

Un tiers des faillites en Île-de-France

Sans surprise, une poignée de régions françaises concernent la majorité de ces faillites. En février dernier, l’Île-de-France est ainsi largement en première position, avec 44 sociétés défaillantes, soit un tiers des défaillances de toutes les entreprises françaises. Suivent, toujours en toute logique, les régions PACA (14 entreprises), Rhône-Alpes (10), Aquitaine (9), et Midi-Pyrénées (9).

France emploi informatique electronique 2009 2010

En termes d’emplois concernés, ces 131 entreprises sont toutes de petites structures. La perte d’emploi est donc faible : 562 personnes, soit 4,3 personnes par entreprises en moyenne. Une moyenne bien moins élevée que d’autres secteurs comme le Transport, les Métaux, la télécommunication, etc.

Plus de 6000 emplois perdus en un an

Sur douze mois, les 1507 entreprises du secteur informatique et électronique en liquidation judiciaire ont ainsi poussé dehors 6410 personnes. Un nombre en hausse de 27 % sur un an…

Enfin, toujours selon la Coface, le secteur de l’informatique et de l’électronique est d’ailleurs très bien représenté dans le top défaillances de février 2010, avec deux entreprises dans le top six : Temex (spécialisé dans les composants électroniques) et Tetco Technologies (Opérateurs Télécom, plateforme multi-applications).

France fevrier 2010 top 20
 
Source : Coface
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 22/03/2010 à 17:54

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 43 commentaires

Avatar de manudwarf Modérateur
manudwarf Le lundi 22 mars 2010 à 17:55:43
Inscrit le dimanche 14 décembre 08 - 4183 commentaires
C'est pas rassurant... Et PCI dans tout ça ? Financièrement ça tient ou c'est chaud ?
Avatar de windu.2b INpactien
windu.2b Le lundi 22 mars 2010 à 17:57:37
Inscrit le lundi 18 avril 05 - 34118 commentaires
Put***, ma boite est dans la liste et j'étais même pas au courant !



















Avatar de fbzn INpactien
fbzn Le lundi 22 mars 2010 à 18:00:53
Inscrit le jeudi 6 octobre 05 - 3276 commentaires
Les gens restreignent leurs achats, et les prix français ne sont pas compétitifs en règle générale.

D'ailleurs si un jour PCINpact voulait faire un dossier sur "le prix des composants informatiques en France", ça pourrait être intéressant (en comparant à notre voisin allemand).
Avatar de manudwarf Modérateur
manudwarf Le lundi 22 mars 2010 à 18:03:04
Inscrit le dimanche 14 décembre 08 - 4183 commentaires
Les gens restreignent leurs achats, et les prix français ne sont pas compétitifs en règle générale.

D'ailleurs si un jour PCINpact voulait faire un dossier sur "le prix des composants informatiques en France", ça pourrait être intéressant (en comparant à notre voisin allemand).

C'est pas juste on a la taxe sur la copie privée
Avatar de Bourriks INpactien
Bourriks Le lundi 22 mars 2010 à 18:05:36
Inscrit le mercredi 28 janvier 04 - 6773 commentaires
C'est pas rassurant... Et PCI dans tout ça ? Financièrement ça tient ou c'est chaud ?


Après avoir allégé l'effectif et mis en place les abos premium, j'espère que ça va cette fois, sinon, je ne vois pas ce qu'il faudrait de plus...

Il y a 43 commentaires

;