S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

LOPPSI : pas encore votée, déjà inutile

Depuis 2004...

Adoptée par les députés, la LOPPSI part maintenant pour le Sénat pour subir le même examen parlementaire. On sait que ce texte prévoit le blocage des sites qualifiés de pédopornographiques sans nuance ni détail. L’occasion pour nous de revenir sur un échange durant les débats à l’Assemblée.

Jeudi dernier, le député Lionel Tardy exposait que le blocage dans les mains des FAI n’était en rien efficace : « il me paraît important de préciser qu’il est plus efficace de s’adresser [aux hébergeurs] que de bloquer l’accès à un site. Ainsi, des représentants de Free, auditionnés ce matin par le groupe d’études sur l’éthique et le numérique, nous ont indiqué avoir reçu, pas plus tard qu’hier matin, une ordonnance de blocage d’un site de « hameçonnage», de phishing. Le problème a été réglé dans la journée en contactant l’hébergeur. Il existe donc des solutions concrètes qui permettent d’intervenir très rapidement en cas de problème, sans recourir au blocage ».

az de france ordonnance phishing LCEN LOPPSI

Nous avons pu nous procurer cette ordonnance (ci-contre). De fait, le juge a frappé large puisque c’est à l’ensemble des opérateurs français (Orange, Free, SFR, NC, Darty, Bouygues Télécom, Est vidéocommunication) qu’on demandait une mesure de blocage. Cette procédure avait été lancée à la requête de GDF Suez, victime depuis début février d’une attaque par phishing. Sur le site d’hameçonnage, les internautes étaient invités à fournir leurs coordonnées personnelles, dont bancaires, d’où l’urgence d’une réaction…

Un hébergeur basé aux Etats-Unis

L’ordonnance se basait sur la LCEN et l’affaire AAARGH (blocage en France d’un site néonazi hébergé aux États-Unis), jugée en juin 2008 par la Cour de cassation. Nous n’étions pas ici dans le même cadre puisqu’il ne s’agissait pas d’un contenu manifestement illicite, au sens de l’interprétation du Conseil constitutionnel, mais passons.

Dans cette ordonnance, le juge tape partout : il enjoint l’hébergeur, la société américaine Cincinnati Bell, à fermer la page abritée sous le domaine winterassociates.com/modules/gazdefrance.fr/gaz.htm. Dans le même temps, il exige des FAI le blocage du site dans les 10 jours, sans détail technique sur l’art et la manière.

En pratique, la décision a montré que le principe de subsidiarité (on contacte d’abord l’hébergeur puis, en cas de silence, le FAI) a fonctionné à plein régime : à réception de l’ordonnance, l’hébergeur américain a effacé le site de phishing dans la journée, rendant inutile l’utilisation du levier du blocage dans les mains des FAI. « Un problème réglé non pas en bloquant, mais en contactant l'hébergeur en attirant son attention que s'il s'exécutait pas fissa, il était inaccessible depuis les réseaux Français, y compris en transit » nous décrit un opérateur.

Avantage du principe de subsidiarité

Coût presque nul, procédure rapide, un cœur de réseau laissé intact, une situation réglée sans bobo avec l’intervention d’un magistrat que certains voulaient remplacer par une obscure autorité administrative. Nul besoin d’un texte de loi, la LCEN se suffisant à elle-même, nul besoin d’étude d’impact…

La LOPPSI, elle, renverse cette logique en plaçant le blocage d’accès aux premières loges, sans se préoccuper du contenu hébergé à l’étranger. En clair, on imagine qu'en éteignant la TV, on va arrêter la guerre. La LOPPSI frappe les infrastructures, use de techniques qui risquent de générer des surblocages (on frappe un site, un domaine, des serveurs, quand on s’attaque à une seule image), génère des coûts qui pourront être importants pour le budget de l’État, tout en faisant miroiter cette ligne Maginot technologique aux yeux des autres secteurs, comme celui de la Culture.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 17/02/2010 à 09:57

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 116 commentaires

Avatar de windu.2b INpactien
windu.2b Le mercredi 17 février 2010 à 10:12:46
Inscrit le lundi 18 avril 05 - 34118 commentaires
je trouve que cette comparaison avec la ligne Maginot est très bien trouvée.

à l'époque déjà certains généraux avaient plus d'une guerre de retard, ils s'en sont mordu les [strike]doigts[/strike]dents.

maitrecapello.gif



Coluche, on t'aime !
Avatar de Flac INpactien
Flac Le mercredi 17 février 2010 à 10:13:53
Inscrit le samedi 1 décembre 07 - 2174 commentaires
Les allemands voulaient mettre en place une procédure de blocage, la cour constitutionnelle de Karlsruhe, suivant l'avis des experts en la matière, a lâché un gros "nein !" tout en tapant fort du poing sur la table en avançant l'argument que, justement, les procédures comme celles décrites dans l'article suffisaient largement, étaient déjà opérationnelles et avaient un rapport efficacité/coût kolossal, à l'inverse des mesures de filtrage.



maitrecapello.gif
Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le mercredi 17 février 2010 à 10:14:56
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27132 commentaires
Il me semble que la certitude, on l'a déjà ... ça confirme juste.


+1 !

Les pédopornographes ont plusieurs rames de TGV réseau d'avance sur les forces de police, ils n'ont rien à craindre du filtrage, et ils seraient même partant pour que ça se mette en place : ça leur permettrait de toucher un public plus large en vendant au pékin moyen qui veut des films, de la musique et des séries TV en tipiak, des solutions pour y accéder, façon allofmp3 en furtif... Les outils de contournement, ils les utilisent déjà !

Là, c'est une tentative maladroite et désespérée pour mettre en place une censure politique et une tentative de neutraliser le P2P, les arguments habituel anti-pédopornographes et anti-tipiaks ne sont que des cache-misère pour faire passer les véritables cibles pour de simples dommages collatéraux de cette politique aberrante...

Si toutefois cette loi ne finit pas au panier faute de décrets d'application, comme nombre de lois démago du même genre votées à la chaîne depuis mai 2007...
Avatar de Laudelat INpactien
Laudelat Le mercredi 17 février 2010 à 10:14:58
Inscrit le mercredi 11 novembre 09 - 7 commentaires
Si j'ai bien tout compris, on bloque au niveau du FAI national sans réellement régler le problème du site litigieux avec cette nouvelle loi. Les enfants des autres pays n'ont qu'a se démerder, le "pédomachin" cours toujours sur le web. (et avec la généralisation induite de l'utilisation des VPN, ca va quand même revenir au yeux de nos chers apprentis geeks.

En gros, c'est du foutage de .C'est juste pour le confort de nos élites trop souvent salis dans ce qui leurs reste d'honneur!(blagues d'auvergnat, tous ca...)
Avatar de maxwell302 INpactien
maxwell302 Le mercredi 17 février 2010 à 10:16:06
Inscrit le lundi 15 juin 09 - 439 commentaires
Il ne se cachent plus ... les lois pour bloquer les jeux d'argent [strike]non autoriser[/strike] qui n'ont pas verser leur dîme à l'état, je site de vente de cigarette, etc ... ça va fleurir dans tous les sens


De la a bloquer les sites qui contredisent la sainte parole de Schtroumph 1er, et qui affabulent diaboliquement il n'y a qu'un pas.
Avatar de windu.2b INpactien
windu.2b Le mercredi 17 février 2010 à 10:16:33
Inscrit le lundi 18 avril 05 - 34118 commentaires

Les pédopornographes ont plusieurs rames de TGV réseau d'avance sur les forces de police,

Vu les emmerdes hivernaux de l'Eurostar, je me demande si ton exemple ne va pas à l'encontre de ce que tu cherches à nous dire...
Avatar de DarKCallistO INpactien
DarKCallistO Le mercredi 17 février 2010 à 10:17:48
Inscrit le mardi 11 décembre 07 - 14206 commentaires
Coût presque nul, procédure rapide, un cœur de réseau laissé intact, une situation réglée sans bobo avec l’intervention d’un magistrat que certains voulaient remplacer par une obscure autorité administrative.


Une procédure qui coute presque rien,ce n'est pas du tout l'image que doit donner le gouvernement,le but étant de flamber comme un tarée nos impôts et contredire la cours des comptes (vue a l'assemblée ) par la même occasion.

Les pédopornographes ont plusieurs rames de TGV réseau d'avance sur les forces de police


Et si j'envoie des gaucho-anarchiste-autonome saboter tes rames hein hein ? Tu fais moins ton malin là !!!

Edité par DarKCallistO le mercredi 17 février 2010 à 10:20
Avatar de Norec INpactien
Norec Le mercredi 17 février 2010 à 10:19:50
Inscrit le mardi 30 juin 09 - 308 commentaires
Moi je trouve ça bien, la france met enfin à jour ses lois pour s'adapter à l'air numérique...
En faisant regresser l'utilisation des technologies concerné
Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le mercredi 17 février 2010 à 10:21:11
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27132 commentaires
Vu les emmerdes hivernaux de l'Eurostar, je me demande si ton exemple ne va pas à l'encontre de ce que tu cherches à nous dire...


J'ai bien dit TGV réseau, pas Eurostar !

De toutes façons, je m'en fous, je prends toujours des TER pour faire Grenoble-Orléans et retour quand je vais voir mes parents...
Avatar de coyote76340 INpactien
coyote76340 Le mercredi 17 février 2010 à 10:27:18
Inscrit le lundi 7 mai 07 - 18 commentaires
"(les ayants droits des maisons de disques)- messieurs de la commission LOPPSI, nous avons trouvé des images pédopornographiques sur les sites suivants:
* megaupload.com
* rapidshare.com
....
-ok, bloquez tout!"
et le pire, c'est que ça me semble crédible!

Edité par coyote76340 le mercredi 17 février 2010 à 10:27
;