S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : L'abonnement à Next INpact dès 17 € par an : il vous reste moins de 24h

SNEP : les chiffres de la musique sont « très bons » (sans Hadopi)

Miracle

Selon les chiffres de l'industrie musicale, qui seront révélés lors de la conférence du MIDEM, le marché de la musique redresse la barre. C'est le SNEP qui l'affirme. Ce n’est pas un des effets d’HADOPI, cette loi n’est pas encore appliquée. Ni l’effet de la mission Zelnik, dont les conclusions restent encore sous forme de rapport, d'ailleurs critiquées par le SNEP.

David El Saye SNEP HADOPI création internet

C’est David El Sayegh, directeur général du SNEP, qui le certifie : le quatrième trimestre est « très bon », du moins sur le marché physique de la musique. Sur l’année, le recul n’est que faiblement négatif. Selon les Échos, plusieurs évènements ont enrayé la chute du marché : la disparition de Michael Jackson, l'intégrale remastérisée des Beatles, et une meilleure gestion du calendrier des sorties, concentrées sur la fin de l'année. « A environ 500 millions d'euros de chiffre d'affaires, soit une baisse de 60 % en sept ans, le marché français du disque a-t-il atteint son niveau plancher ? » se demandent nos confrères.

 Si les ventes de CD et DVD musicaux sont presque stables pour la fin 2009, d’autres tendances sont à saluer comme la hausse de 50% des téléchargements sur les plateformes en ligne. Le streaming a généré des revenus plus significatifs (de 8 millions d'euros, en 2008). 

Le site Électron Libre indique quant à lui que « le marché de gros de la musique enregistrée a accusé une baisse de 9,3 % sur les neuf premiers mois de l’année. L’embellie du 4e trimestre devrait en réduire un peu plus l’ampleur. Sur l’ensemble de l’année 2008, cette baisse était de 15 % en valeur. »

Tout n’est pas rose dans le paysage décrit par le SNEP. David El Sayegh s’oppose ouvertement à la gestion collective préconisée par la mission Zelnik (notre dossier sur le rapport). Avec elle, les Jiwa, Deezer & co n’auraient plus à négocier avec chaque major pour diffuser de la musique. Le système préconisé s’apparenterait à celui de la radio. Réponse du Snep : « C'est un point d'achoppement très fort », estime le Syndicat qui évoque aussi une « erreur de diagnostic ». « On dit que la gestion collective va permettre une simplification de la gestion des droits, une meilleure répartition de la richesse et une plus grande diversité des offres : c'est faux. »
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 20/01/2010 à 16:56

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 79 commentaires

Avatar de Mikeforever INpactien
Mikeforever Le mercredi 20 janvier 2010 à 17:00:59
Inscrit le vendredi 20 janvier 06 - 1086 commentaires
Et dire qu'il y a encore des gens pour remplir les poches des majors...
Avatar de yeti62 INpactien
yeti62 Le mercredi 20 janvier 2010 à 17:01:45
Inscrit le mercredi 15 juillet 09 - 7438 commentaires
le Syndicat qui évoque aussi une « erreur de diagnostic »


C'est le SNEP l'erreur!

Eux veulent se graisser le plus possible la patte, ce aux dépens des auditeurs, des diffuseurs légaux, et par effet de ricochet, à terme aux dépens des "producteurs de musique"...

Aucun effort à espérer de leur part... Mieux vaudrait les pendre... (non, pas à un croc de boucher! )
Avatar de PsychedeChed INpactien
PsychedeChed Le mercredi 20 janvier 2010 à 17:01:50
Inscrit le samedi 8 octobre 05 - 399 commentaires
Y a peut-être pas encore HADOPI, mais le nombre de personnes qui flippent depuis un an qu'on en parle et qui ont arrêté de télécharger...
Avatar de bavarois INpactien
bavarois Le mercredi 20 janvier 2010 à 17:03:24
Inscrit le mardi 7 décembre 04 - 1514 commentaires
Bon ben ils peuvent arrêter Hadopi avant de voir les coûts monter en flêche
Avatar de Jean_Peuplus INpactien
Jean_Peuplus Le mercredi 20 janvier 2010 à 17:03:33
Inscrit le jeudi 18 septembre 08 - 6812 commentaires
et merde...

j'aurais bien aimé les voir crever la gueule ouverte



Avatar de mumu INpactien
mumu Le mercredi 20 janvier 2010 à 17:06:49
Inscrit le jeudi 27 juillet 06 - 4791 commentaires
Y a peut-être pas encore HADOPI, mais le nombre de personnes qui flippent depuis un an qu'on en parle et qui ont arrêté de télécharger...

C'était le but recherché : faire peur aux téléchargeurs du dimanche, qui en sont restés à Emule et Kazaa. Les « aguerris » ont plusieurs longueurs d'avance et ne sont pas près d'être inquiétés…
Avatar de woap INpactien
woap Le mercredi 20 janvier 2010 à 17:07:13
Inscrit le mardi 28 avril 09 - 76 commentaires
Les gens on peur d'hadopi, ils se sont déjà mis à acheter des disques
Avatar de bastmaster INpactien
bastmaster Le mercredi 20 janvier 2010 à 17:07:46
Inscrit le jeudi 3 janvier 08 - 459 commentaires
les chiffres de la musique sont « très bons » (sans Hadopi)


Et bien vivement Hadopi que les artistes puissent de nouveau vivre de leurs arts !!
Avatar de rameaux INpactien
rameaux Le mercredi 20 janvier 2010 à 17:09:46
Inscrit le jeudi 22 février 07 - 2920 commentaires
Ce n’est pas un des effets d’HADOPI

les pirates ont eu peur par anticipation.


et ne me démontré pas le contraire, c'est comme cela que ce sera présenté
Avatar de lstoflf INpactien
lstoflf Le mercredi 20 janvier 2010 à 17:11:40
Inscrit le mercredi 8 juin 05 - 314 commentaires
Avec les sous qu'ils ont, ils vont pouvoir enfin produire des artistes de qualité ? Non ?
;