S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité
Avatar de atomcomputer INpactien
atomcomputer Inscrit le jeudi 2 juin 05 - 160 commentaires -
Les derniers commentaires de atomcomputer :
Free a peu intérêt à racheter Bouygues en l'etat pour de nombreuses raisons:

- Si Bouygues cherche à vendre c'est avant tout parce qu'isl savent qu'ils ont une structure de coût qui est trop elévée et ne pourront pas être compétitifs sur ce terrain poru ferailler avec le seul qui reste à leur portée, à savoir Free.

- Free a justement une structure de coûts faible parce qu'il a pensé son réseau dès le départ avec des technos récentes (NGN, ...), et homogènes. Se récupérer le réseau de Bouygues, hétérogène, avec le poids de l'ensemble du passé, c'est tout l'inverse d'un optimum en terme de coûts de fonctionnement et donc de marge, de capacité d'investissement etc...

- Free a un fonctionnement au niveau du personnel et des infras qui est peu dipendieux: pas de centaines de boutiques, mais quelques unes par département ; pas de centaines d'employés au siège, en R&D, mais des petites équipes, pas de centaines de forfaits à maintenir, mais 2, etc... Racheter Bouygues, c'est nécessairement se récupérer les employés et les infras coûteuses et un système complexe ; et impossible de dire "je vous rachète votre boite, mais je vire les 3/4 de ses employés parce que j'ai déjà en grande partie ce qu'il me faut et que le reste serait surnuméraire ; et je force les clients à migrer de forfait" ; tout bonnement impossible.

- Bouygues n'a plus un vrai réseau complet d'antennes en propre ; il a -entre autres- cédé une partie de ses points haut (à Antin Infrastructure Partners notamment, en 2012) et les loue depuis.

- le rachat de Numéricable par SFR ne change pas fondamentalement la donne dans le mobile, puisque côté 'NumériSFR', les infras et les clients resteront ceux du SFR qui existait déjà avant, ni plus ni moins.
Au niveau du fixe et de la fibre, Numéricable apporte son cable, mais qui n'apporte qu'une valeur ajoutée modérée (présence en zones denses uniquement, là SFR et les autres sont déjà avec la fibre, et Numéricable a des technos et infras plutôt vieillissantes et peu entretenues faute d'investissements ces dernière années).
Surtout NumériSFR se retrouve avec une telle dette sur le dos qu'il leur sera extrêmement difficile de dégager de quoi investir sérieusement à moyen terme dans un vrai gros plan fibre quand la course aura véritablement commencé.

Bref, en fin de compte, il reste quoi à Bouygues qui pourrait intéresser Free:
- des bandes de fréquences
- des clients.
- la peur de voir un gros acteur télécom européen arriver pour faire concurrence sur le marché français.

Concernant le premier point, Free a déjà ce qui lui faut pour tenir la charge et voir venir quelques années ; concernant le second, Free est en retrait, mais il siphonne déjà les clients à un rythme jamais vu jusque là pour un nouvel entrant. Concernant le troisième, pourquoi pas, mais j'ai du mal à voir l'intérêt d'un tiers pour un petit acteur sur le déclin dans une ambiance de guerre des prix.

Bref, je pense que le rachat de Bouygues par Free est tout sauf une nécessité et une urgence pour Free. Ce dernier ne le fera que s'il y voit le seul gros intérêt que ça peut représenter pour lui: un vrai bon coup financier si Martin consent à brader sa boutique.
Sinon, Free a plus intérêt à continuer sur sa lancée initiale, déployer tranquillement son réseau NGN, et laisser Bouygues péricliter petit à petit en lui siphonnant doucement ses clients.
D'où les 5 milliards (et encore) et pas 8, et qui ne monteront probablement pas plus haut, quitte à ce que ça ne se fasse pas.

My 2 cents.



Free a peu intérêt à racheter Bouygues en l'etat pour de nombreuses raisons:

- Si Bouygues cherche à vendre c'est avant tout parce qu'isl savent qu'ils ont une structure de coût qui est trop elévée et ne pourront pas être compétitifs sur ce terrain poru ferailler avec le seul qui reste à leur portée, à savoir Free.

- Free a justement une structure de coûts faible parce qu'il a pensé son réseau dès le départ avec des technos récentes (NGN, ...), et homogènes. Se récupérer le réseau de Bouygues, hétérogène, avec le poids de l'ensemble du passé, c'est tout l'inverse d'un optimum en terme de coûts de fonctionnement et donc de marge, de capacité d'investissement etc...

- Free a un fonctionnement au niveau du personnel et des infras qui est peu dipendieux: pas de centaines de boutiques, mais quelques unes par département ; pas de centaines d'employés au siège, en R&D, mais des petites équipes, pas de centaines de forfaits à maintenir, mais 2, etc... Racheter Bouygues, c'est nécessairement se récupérer les employés et les infras coûteuses et un système complexe ; et impossible de dire "je vous rachète votre boite, mais je vire les 3/4 de ses employés parce que j'ai déjà en grande partie ce qu'il me faut et que le reste serait surnuméraire ; et je force les clients à migrer de forfait" ; tout bonnement impossible.

- Bouygues n'a plus un vrai réseau complet d'antennes en propre ; il a -entre autres- cédé une partie de ses points haut (à Antin Infrastructure Partners notamment, en 2012) et les loue depuis.

- le rachat de Numéricable par SFR ne change pas fondamentalement la donne dans le mobile, puisque côté 'NumériSFR', les infras et les clients resteront ceux du SFR qui existait déjà avant, ni plus ni moins.
Au niveau du fixe et de la fibre, Numéricable apporte son cable, mais qui n'apporte qu'une valeur ajoutée modérée (présence en zones denses uniquement, là SFR et les autres sont déjà avec la fibre, et Numéricable a des technos et infras plutôt vieillissantes et peu entretenues faute d'investissements ces dernière années).
Surtout NumériSFR se retrouve avec une telle dette sur le dos qu'il leur sera extrêmement difficile de dégager de quoi investir sérieusement à moyen terme dans un vrai gros plan fibre quand la course aura véritablement commencé.

Bref, en fin de compte, il reste quoi à Bouygues qui pourrait intéresser Free:
- des bandes de fréquences
- des clients.
- la peur de voir un gros acteur télécom européen arriver pour faire concurrence sur le marché français.

Concernant le premier point, Free a déjà ce qui lui faut pour tenir la charge et voir venir quelques années ; concernant le second, Free est en retrait, mais il siphonne déjà les clients à un rythme jamais vu jusque là pour un nouvel entrant. Concernant le troisième, pourquoi pas, mais j'ai du mal à voir l'intérêt d'un tiers pour un petit acteur sur le déclin dans une ambiance de guerre des prix.

Bref, je pense que le rachat de Bouygues par Free est tout sauf une nécessité et une urgence pour Free. Ce dernier ne le fera que s'il y voit le seul gros intérêt que ça peut représenter pour lui: un vrai bon coup financier si Martin consent à brader sa boutique.
Sinon, Free a plus intérêt à continuer sur sa lancée initiale, déployer tranquillement son réseau NGN, et laisser Bouygues péricliter petit à petit en lui siphonnant doucement ses clients.
D'où les 5 milliards (et encore) et pas 8, et qui ne monteront probablement pas plus haut, quitte à ce que ça ne se fasse pas.

My 2 cents.




Tout comme Iliad/Alice il y a bien longtemps...
Il n'y a que moi que ça choque de voir qu'aujourd'hui on se retrouve dans le même schéma que à l'époque de l'ADSL quand les opérateurs se sont tous bouffés ?
Free arrive, conquis le marché en mode terre brûlé, force la concurrence a se transformer en gros groupe et s'installe en leader?
Sincèrement, je ne pense pas que le consommateur y gagne sur un moyen / long terme.


Il nous faudrait un spécialiste de la question . En tout cas tu es le premier à me dire ça, même si tu n'en es pas sûr. Pour moi les Xeon sont juste plus "costauds", plus durables (serveurs oblige) et puissants (équivalent au haut de gamme grand public voire plus). Jusqu'ici il mange son BF4 sans problème ;-).



Va falloir l'overclocker un peu peut-être et lui mettre une carte plus récente :-).


Les proc Xeon ne sont pas comparables aux versions desktop des CPU. Bien que provenant d'une famille proche, ce ne sont pas les même cpus. Le gros avantage du Xeon réside dans sa "fonderie" et ses instruction & arch (eg, numa, AES, trust, support ecc & nb de cores).
A mon sens, et de mon expérience, cela ne vaut pas le coup d'utiliser une Workstation (avec un Xeon) pour jouer. Dans certains cas, l'OC est possible, mais bien souvent il est préférable de prendre du haut de gamme PC plutôt que de l'entrée de gamme Xeon. Idem pour les CG pro, rares sont celles avec un réel avantage pour du jeu.

Concernant la différence PC/Console et les portages, qu'importe la base, l'optimisation et l'intégration des composant sont souvent aussi voir plus important que le matos derrière.
Je me demande surtout si les constructeurs automobiles doivent exclusivement proposer leurs modèles avec l'un des deux systèmes ou si l'on peut avoir l'un ou l'autre, car si dans le futur il faut choisir sa voiture en fonction de notre smartphone ça va pas être très sympa...


Je ne pense pas, c'est déjà le cas chez Renault. Que ce soit sous Linux (Navteq) ou Windows (MediaNav) qui sont proposés sur presque tout le temps les même modèles (Sauf les voitures Dacia et Samsung de mémoire), le support des iDevice & téléphone est pratiquement le même.
Le plus marrant reste le medianav, car facilement hackable (rien de plus marrant que d'avoir le desktop windows sur une Renault :))


A priori, ça reste un script donc ça se bloque sans problème

Pour le moment. Il existe de nombreuses portes de sortie, une des pire resterai la méthode de l'ID unique passive (on place une image microscopique hébergée localement générée par le serveur web qui chope les requête http), le tout invisible par l'user /,adblock ou noscript.
Et encore, c'est que le plus simple.
Édit : exemple Urchin server & analytics qui exploite ça en sens inverse.

Edité par atomcomputer le jeudi 3 avril 2014 à 18:59


Oui ou alors Free paye l'opérateur israëlien pour utiliser ses réseaux.
Et là, Niel est actionnaire de Golan Telecom, la boite dont je parlais. Donc ça aide aussi pour les relations :)

Michael Boukobza, maintenant Golan, est l'ancien n°2 de Free, ça aide :)
Je crois que Niel est toujours un des actionnaire majoritaire de Golan (mais je ne suis pas certain sur ce point).
Je viens d'en commander un.
Il est dommage de ne pas pouvoir choisir un serveur à l'étranger et surtout aux USA, ça aurait fait une offre parfaite.

Je te conseille BuyVM, ou de regarder les offres sur lowendbox.com (édit : edis permet la localisation comme bien des providers, dont certains sur 10DC en Europe ...)

Perso, j'ai un VPS Xen à 10£/ans chez 1£wh, et avant j'ai écumé divers providers en openvz à +/- 15$/ans. Il y a vraiment du monde dans ce domaine, même des providers gratuits, mais aucune offre Française intéressante hormis edis. (IMOHO)

Edité par atomcomputer le mercredi 5 mars 2014 à 00:27
@kamuisuki,

Oui c'est déjà possible sur les Nissan\Dacia\Renault avec le MediaNav.

C'est déroutant :)

Ps: ne fonctionne qu'avec MediaNav, pas avec les systèmes connectés intégrant TomTom qui sont Linux (Navigon?)
@atomcomputer

Je ne vois pas où est le problème. La fondation avait besoin d'une entité commerciale pour rentrer légalement des sous - bref un problème juridique classique. Quand à remonter jusqu'à la version 2 pour aller reprocher quelque chose, franchement, il fallait oser - merci encore de m'avoir fait rire ! Le débat sur les cookies tiers est d'ailleurs toujours en cours, et s'il n'y avait pas eu la lettre de 3 sénateurs américains présentant Mozilla comme un ennemi du commerce, l'outil dans les cartons nous aurait déjà débarassé de cette surveillance de merde depuis longtemps - mais ça viendra, d'une manière ou d'une autre...

Sinon il m'arrive d'utiliser chromium sous GNU/Linux, dont les sources sont réellement libres, mais je n'irais jamais utiliser chrome, qui contient les spywares de google (relisez bien le contrat d'utilisation). Il est d'ailleurs bien curieux que chromium soit si difficile à installer et maintenir sous windows, vous ne trouvez pas ?


Pour moi, le problème n'est pas la fondation ou l'entreprise, mais plutôt les deux points :
1- Entreprise américaine (donc loi américaine, NSA et autre joyeuseté).
2- Omniprésence de google dans les financement (dangereux pour la pérénité en cas de rupture du contrat, voir possible passe droit ).

Je n'ai aucun soucis à utiliser du RHEL ou du CentOS même si je préfére du Debian, mais je reste toujours inquiét de voir que les fonds de Mozilla restent centrès sur Google.

En tout cas je suis content de t'avoir fait rire pour FF2, le rire c'est bon pour la santé J'ai pris ce point en exemple, juste car je connaissait un peu l'histoire.

Pour moi, Libre =/= respect des données utilisateur, juste une garantie de plus, mais pas de certitude n'ayant pas les compétences de lecture ni le temps pour approuver un si long code.

Pour la version Chromium de Windows, je n'en ai aucune idée. Je connais juste le message de desinstallation de Chrome qui est criant de vérité. Sous Windows, je n'ai qu'un fork de FF. Chez moi, sous Linux je suis sous Chromium ou Iceweasel.
@atomcomputer

Oui, je pense que passer par une fondation non lucrative, qui publie le code source en entier, est un gage de qualité. Ce n'est pas une simple histoire de fric, mais bel et bien un aspect technique majeur : la sécurité par l'obscurantisme n'a jamais fonctionné.

@Flo_1

"avec Mozilla, l'angélique sauveur de nos données personnelles et de notre vie privée"

La fondation a toujours défendue un web ouvert, et si vous avez manqué le torpillage de Netscape à l'époque, conséquence directe de la vente liée, vous avez pu constaté comme n'importe quel autre webmaster qu'ie6 a été une merde noire. microsoft n'a fait aucun effort pendant des années pour améliorer son produit - il n'a même pas été foutu d'assumer une mise à jour pour ses clients XP dans les dernières années du produit, non pas en raison de problèmes techniques majeurs, mais bien parce que le but est de vendre, par d'entretenir.

Qui a pris le relais sur xp ? Firefox bien sûr...

"Qui va vérifier et garantir la salubrité du code de ce fork à base de Boot2Gecko made in Spain ?"

https://github.com/gp-b2g ?

Pas la peine de se poser des questions inutiles quand il suffit de chercher un peu...



Je suis d'accord avec toi, mais Mozilla souléve quand même bien des questions :
- Mozilla Corp est dans les five eyes (sous NSA)
- Mozilla à connu plusieurs soucis au niveau de la protection des données de FF : Histoire des Javascript uniques, Cookies envoyés à google sans grande raison, non changement du moteur de recherche par défaut sur les version 2 dans l'adress bar ...

Si on prend l'exemple de Firefox Browser face à Google Chromium, qu'elle est la différence? Bien sûr, il est préférable d'utiliser un navigateur ouvert face à des closed sources (Opera, IE...), mais honnetement, je n'accorde pas plus de confiance à Google qu'a Firefox. Si FireFox avait changé de financement, ou de source de financement, pourquoi pas. Mais la...
J'ai intimement la conviction que Mozilla à l'époque d'AOL était bien plus libre que maintenant (non, je n'ai pas connu des devs Mozilla)

Le One était leurs premier smartphone, il est allez jusqu'à 2.3 via la communauté.
Maintenant le problème du one, n'est pas vraiment geeksphone, c'est qualcomm qui n'a plus fournit de drivers.

Geeksphone si ouvert soit-il reste dépendant des constructeurs. C'est ça le gros problème des bloB.

ça reste quand même les seuls à essayer d'offrir le plus grand support. Mais il n'y a pas assez de communauté pour que cela bouge sur le long terme.

LE zero avec 256mo de ram est mort né.


Oui, au final ce n'est que la même chose qu'un autre constructeur sur le suivi, au vu que la communauté sur GW620 à permis bien des mise à jour (et encore aujourd'hui...).
Normalement, ils ne devaient pas vendre les telephone avec des MAJ en CGR (communauté), et au final ils l'ont fait.
J'ai vraiment du mal à voir quelconque différence face à un constructeur lambda, car hormis le non lock tu bootloader, tout reste sur la même problèmatique : baseband closed. Presque tout les constructeurs filent après les sources des kernels (en tout cas sur les téléphones que j'ai pu avoir, LG, ZTE, Huawei ...). Donc pour moi, il n'y a pas vraiment de valeur ajoutée à prendre un Geeksphone face à n'importe quel autre téléphone, surtout au vu du prix et de sa faible diffusion.