S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité
Wireless Display, la HD sans fil selon Intel

Wireless Display, la HD sans fil selon Intel

Damien Labourot le 30 août 2010
Pour que la liaison se fasse entre la machine et le boîtier, Intel s'appuie sur sa couche logicielle My Wi-Fi qui permet déjà de transformer votre PC en point d'accès (gérant jusqu'à huit périphériques), ou de le connecter en quelques clics à des éléments Wi-Fi compatibles. Il faudra donc qu'elle soit installée et configurée.

Ensuite, il vous faudra le pilote de WiDi : le Wireless Display Software, qui se trouve sur cette page. Contrairement à des initiatives comme ViiV, Intel nous a promis que la partie logicielle serait suivie et mise à jour. Cela semble être le cas puisque, comme nous vous l'annoncions dans cette actualité, ils sont disponibles depuis peu en version 1.2. Reste à voir si cela continue.

On regrettera par contre l'absence complète de support de Linux, qui ne semble, de plus, pas prévu pour le moment. Dommage pour le constructeur qui propose si souvent des solutions destinées aux amateurs du libre.

Le PC portable : un Toshiba E205

Comme nous vous le disions précédemment, Intel nous a mis à disposition un portable Toshiba E205. Ce dernier n'est pas vendu en France et c'est bien dommage. Ce portable 14" à un design sympathique, gâché par l'usage du « Glossy » un peu partout, ce qui en énervera plus d'un... nous compris.

On apprécie par contre son silence de fonctionnement, d'une constance plus que plaisante.

Toshiba E205   Toshiba E205  Toshiba E205

Sa configuration était la suivante : 
  • Core i5 430M (2.26 GHz et jusqu'a 2.53 GHz via Turbo Boost)
  • 4 Go de DDR3
  • Intel HD Graphics
  • Disque dur de 320 Go à 5400 tpm
  • Écran 14" 16/9e brillant (1366x768)
  • Carte Wi-Fi Intel Centrino Advanced-N 6200
Il était évidemment sous installé sous Windows 7 dans son édition Familiale Premium 64 bits. Nous avons ensuite mis à jour l'intégralité des autres pilotes de notre machine.

Le boîtier TV : le Push2TV PTV1000 de Netgear

WiDi Push2 TVLe Push2TV PTV1000 signé Netgear était bien entendu de la partie (il faut dire que nous n'avions guère le choix), et disposait du dernier firmware en date, le 1.27.  À noter que sa mise à jour se fait automatiquement, avec les pilotes WiDi.

Et puisqu'il fallait se mettre dans de bonnes conditions, nous avons utilisé notre télévision, un modèle Toshiba 42 pouces qui commence à dater un peu, mais qui est capable de supporter l'HDMI 1.3 ainsi que le Full HD 1080p.

Nous vous passerons évidemment le modèle du canapé ainsi que les marques (et le nombre) de paquets de fraises Tagada que nous avons dû ingurgiter pendant le test afin de pourchasser toute espèce de bugs, défauts et autres lags inhérents à toute technologie sans fil.

Enfin, nous avons utilisé les logiciels suivants :