S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité
Orange avec Intel INside : nos premières impressions

Orange avec Intel INside : nos premières impressions

David Legrand le 07 juin 2012
Il y a quelques jours, Orange faisait apparaître sur son site français un nouveau smartphone sous Android qui avait une particularité : il est équipé d'une puce Atom d'Intel, le Z2460 (Medfield). Celui-ci est donc le premier modèle en France à exploiter une architecture x86 plutôt qu'ARM, ce qui est rendu possible de manière transparente par l'OS de Google. Annoncé à 239 € sans engagement, cet Orange avec Intel Inside vient d'arriver au sein de nos labos en version commerciale.

Notez d'ailleurs que s'il est proposé aussi chez Sosh, vous pouvez l'acquérir avec le forfait minimal d'Orange : Initial, qui est facturé 7 € par mois. Une bonne manière de n'acheter que le téléphone pour ceux qui ne veulent pas d'offre de l'opérateur. Il faudra néanmoins attendre 3 mois avant de pouvoir le faire débloquer.

Orange Intel INside

Comme nous l'évoquions lors de son annonce, bien qu'il soit affiché à un tarif plus que raisonnable, ce modèle n'est pour autant pas dépourvu d'intérêts d'un point de vue technique. Sa puce Atom est ainsi un SoC gravé en 32 nm doté d'un coeur à 1.6 GHz gérant l'HyperThreading, et affichant donc deux coeurs logiques.

Atom Z2460 : le premier SoC d'Intel intégré dans un smartphone Android

Intel Atom Z2460Atom Z2460 diagramme

Il dispose de 512 ko de cache L2, de moteurs d'encodage / décodage vidéo HD 1080p @ 30 fps, d'une partie graphique PowerVR SGX 540, et il gère différents stades de fréquence : 600, 900, 1400 et 1600 MHz en complément de son mode Deep Sleep C6E.

Vous trouverez plus de détails au sein de ce document publié lors du précédent CES de Las Vegas.

Orange avec Intel Inside Captures Android 2.3.7Orange Intel Inside Santa Clara

Le smartphone lui-même est un modèle doté d'un écran tactile (5 points) de 4,03 pouces dont la définition est de 1024x600 pixels. Son rendu est plutôt bon, tant au niveau de la justesse de ses couleurs, que des angles de vue, même si ce n'est pas le plus vif que nous ayons rencontré pour ce qui est de la colorimétrie. Comme souvent, il s'avèrera aussi un peu juste utilisé en plein soleil.

Les dimensions de l'ensemble sont de 123 x 63 x 9,99 mm, pour un poids total de 117 grammes. La batterie intégrée est un modèle de 1460 mAh (4160 mV, soit 6,07 Wh) qui permet au constructeur d'annoncer une autonomie de 8h en communication et de 14 jours en veille (336 heures).

De bonnes idées... mais aussi de plus mauvaises

On notera ici un point négatif : tout comme sur un iPhone, il est impossible de retirer simplement la coque arrière, et donc de changer la batterie en cas de problème ou lorsque celle-ci sera à bout de souffle. On regrettera aussi le DAS annoncé : 1,4 W/kg contre 0,342 pour un Galaxy SIII ou 0,988 pour un iPhone 4S. On aurait aimé que plus d'efforts soient faits de ce côté-là.

WiDi LogoDu côté de la connectivité justement, on a droit au support de la 3G+ jusqu'à 21 Mbps, comme une bonne majorité de modèles actuels. Il faudra donc tirer une croix sur les 42 Mbps de l'option H+ de chez Orange.

Le Wi-Fi 802.11n est lui, par contre de la partie, avec le support de la technologie Wireless Display d'Intel sur laquelle nous aurons l'occasion de revenir. Le Bluetooth, pour sa part, se limite à la version 2.1. Le NFC est aussi de la partie.

Pour ce qui est du stockage, on a droit à 16 Go. Deux capteurs photo sont bien entendu présents, un au dos de 8 Mpixels avec flash, zoom numérique 8x et autofocus, ainsi qu'un seconde de 1,3 Mpxiels en face avant. Bien entendu, on dispose aussi d'une puce A-GPS.