S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Toutes les nouveautés d'Office 2010

Vincent Hermann le 23 avril 2010
Cet élément de la suite Office a bénéficié d’un traitement particulier. Si l’on devait comparer le produit Office de Microsoft avec celui d’Apple, nommé iWork, alors PowerPoint serait face à Keynote. Or, Keynote est précisément le logiciel dont Steve Jobs se sert pour ses présentations devant la presse, et beaucoup auront remarqué les nombreux effets qui accompagnent les transitions, l’ensemble étant manifestement calculé par la carte graphique.

powerpoint 2010

Avec PowerPoint, pas question d’OpenGL, mais bien de DirectX. Comme pour Internet Explorer 9 qui va utiliser la carte graphique pour l’affichage et la manipulation de tout ce qui est graphique, PowerPoint va s’en servir pour les transitions, les vidéos et tous les effets associés. Le résultat, c’est que les transitions sont nettement plus intéressantes visuellement, et qu’elles sont surtout parfaitement fluides.

L’insertion de vidéos, qui faisait ses balbutiements dans la version précédente, est ici pleinement assumée. Comme pour l’insertion d’images dans Word, les manipulations sont simplifiées et on se passera plus aisément d’outils tiers. Tous les effets de contraste, de luminosité et de colorisation sont accessibles dans l’interface et calculés en direct par la carte graphique. De même, la vidéo devient une simple texture que l’on peut appliquer à un cadre ayant une forme particulière, ou sur un objet comme un plan incliné. Un flou, un miroir, une ombre peuvent alors être ajoutés.

powerpoint 2010

Concernant les vidéos, il est désormais possible de positionner des marqueurs sur la ligne de temps. Ces marqueurs vont servir à déclencher des évènements, comme l’affichage d’un texte, d’un objet ou d’une transition. C’est comme si l’on « scriptait » la vidéo pour qu’elle devienne le chef d’orchestre des actions qui vont s’effectuer pendant la durée de sa lecture.

powerpoint 2010

Au niveau de l’enregistrement et de la diffusion des diaporamas, deux nouveautés très importantes ont été ajoutées :
  • La possibilité d’enregistrer une présentation sous forme de vidéo
  • La possibilité de diffuser une présentation en Broadcast
La première fonctionnalité offre l’avantage d’un rendu unique quelle que soit la plateforme utilisée. Elle peut se faire dans deux situations : l'enregistrement d’un projet pour présenter un résultat final qu’il suffira donc de lire dans n’importe quel lecteur multimédia, ou l’enregistrement en live d’une présentation en train de se dérouler. Dans ce second cas, les diapositives sont déclenchées au moment où le présentateur l’avait choisi, et ses commentaires vocaux sont enregistrés si le micro est branché au PC.

On pourra toutefois considérer une limitation : la mise à disposition du seul format WMV en sortie, bien que différentes résolutions soient proposées.

La fonctionnalité Broadcast marquera sans doute un tournant dans la manière d’organisation des réunions quand tous les participants ne peuvent pas être présents. Exemple : une présentation en anglais doit être réalisée devant un comité international, dont les membres sont répartis dans plusieurs pays. Toutes les personnes possèdent un ordinateur, Mac ou PC, ainsi qu’une connexion Internet. Comment faire, sachant que toutes n’ont même pas PowerPoint ?

powerpoint 2010

La fonction Broadcast va permettre à l’auteur d’une présentation de déclencher son envoi sur un serveur de Microsoft (un compte Live ID est nécessaire). À partir de là, un lien est fourni, et l’organisateur va pouvoir l’envoyer à tous les participants, par simple courrier électronique ou messagerie instantanée. Une fois que l’on clique sur ce lien, une page Web s’ouvre avec la présentation.

powerpoint 2010 powerpoint 2010

La fonctionnalité est officiellement compatible avec Internet Explorer, Firefox et Safari. « Officiellement » signifie aussi que ces navigateurs sont pris en charge au niveau du support par Microsoft. Dans la pratique, la présentation sera aussi lisible par Opera et Chrome. Mais là où l’ensemble est puissant, c’est que la présentation ne va évoluer que si l’organisateur le décide : ainsi, les diapositives ne bougeront qu’à ses propres actions. On peut imaginer une solution de VoIP pour agrémenter le tout, l’organisateur tenant alors sa conférence en étant certain que les autres ont tous la même chose que lui devant les yeux.