S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Microsoft fait sa rentrée

Vincent Hermann le 10 septembre 2010
silverfightAvant de nous rendre à l’atelier consacré à Windows Phone 7, nous avons fait un détour par le centre technique afin de survoler certains nouveaux outils en préparation chez Microsoft pour les développeurs, et discuter brièvement avec Laurent Ellerbach, Responsable de l’équipe relation Développeurs, Designers, Architectes, Enseignement Supérieur et Enthousiastes.

Il nous a réaffirmé que la politique concernant les outils de développement était désormais unifiée chez Microsoft. Visual Studio, .NET, Silverlight et XNA constituent un socle commun qui sert désormais de base à presque tous les développements concernant le trio PC/téléphone/TV. Mais nous en avons profité pour poser une question relative à la déferlante HTML5 en approche.

La semaine prochaine en effet, nous serons à San Francisco pour le lancement de la bêta d’Internet Explorer 9, sur lequel Microsoft met clairement l’accent. Et l’on peut sentir que la firme parle énormément du HTML5, au détriment peut-être de Silverlight, donc on entend beaucoup moins parler.

Pour Laurent Ellerbach, il n’y a aucun mystère là-dedans. Silverlight est une technologie beaucoup plus riche et complète que HTML5, mais elle ne vise pas nécessairement les mêmes buts. Pour les pages Web en général, HTML5 représente une très grosse avancée, et il est normal que Microsoft se jette à corps perdu dans l’aventure (Ndlr, ce saut aurait sans doute pu être fait avant, de l’avis de bien des développeurs). Mais Silverlight pourra assurer un grand nombre de rôles complémentaires.

Par exemple, un développeur crée un site présentant des listes de vidéos. Toute la structure du site peut être faite en HTML5, mais toute la partie gérant les vidéos aurait tout intérêt à passer par Silverlight, qui possède des technologies et fonctionnalités adaptées. En outre, Silverlight devient un produit largement privilégié par Microsoft pour tout ce qui concerne la présentation. Ainsi, dans la bêta de la suite Windows Live Essentials 2011, toutes les animations sont faites avec Silverlight.

Avant que la bêta d’Internet Explorer 9 ne soit lancée, nous avons également posé une autre question, que certains d’entre vous se posent également : quid des modes de compatibilité dans le nouveau navigateur ? Grosso modo, on prend la version 8 et on y ajoute la 9. Il y a aura donc trois modes de compatibilité : IE6, IE7 et IE9. Le tout fonctionnera avec la présence ou non d’un métatag dans le code de la page pour appeler l’un ou l’autre. Si aucun métatag n’est présent, c’est le nouveau moteur d’Internet Explorer 9 qui s’occupera du rendu.

Nous avons ensuite fait un tour du côté de WebMatrix. Il s’agit d’une nouvelle version d’un outil gratuit que Microsoft avait publié il y a des années, mais cette mouture change radicalement la donne. Il s’agit de développer aussi vite que possible un site, en se servant de modèles très variés. La sélection de l’un d’eux, comme Drupal ou Wordpress, téléchargement automatiquement tous les outils et frameworks nécessaires. Le logiciel ne se limite aux seuls ASP.NET et IIS Express, il peut également manipuler le PHP et récupérer par exemple MySQL pour installer une base locale. Lorsqu’un site est créé, la prévisualisation peut se faire alors dans n’importe lequel des navigateurs installés sur la machine.

webmatrix webmatrix

webmatrix webmatrix

WebMatrix est également l’occasion pour Microsoft de mettre en avant un nouveau format de déploiement automatisé : Web Deploy. Le logiciel génère un paquet contenant toutes les données du site, ainsi que tous les scripts nécessaires à son installation. Un fichier Zip est alors créé puis envoyé au serveur. Ce dernier doit pouvoir gérer le format Web Deploy, et les outils nécessaires peuvent être installés sur tous les Windows Server depuis la version 2003 à la 2008 R2.

Quelques pas sur le côté et nous voici devant LightSwitch. On change de domaine avec la présentation des données, le but de ce logiciel. Gratuit lui aussi, il va permettre de manipuler des données depuis une base (plusieurs types sont pris en charge) ou de plusieurs, puis de s’en servir pour créer une interface capable soit de les présenter, soit directement de les manipuler. Création de tables, propriétés, interface : Silverlight est très présent. Dans le cadre d’une boutique par exemple qui voudrait rapidement créer une application de gestion de ses produits LightSwitch devrait se sentir à son aise.

lightswitch lightswitch lightswitch

Ces outils sont gratuits mais encore en phase bêta. WebMatrix peut être téléchargé depuis cette page, tandis que LightSwitch pourra se récupérer depuis celle-ci.