S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Insync : Google Drive, c'est maintenant !

David Legrand le 20 avril 2012
Pour accéder à celle-ci, rien de plus simple : votre compte Google sert de système d'authentification. Une fois connecté, vous aurez accès à une page qui propose trois onglets. 

... mais beaucoup de choses passent encore par l'interface web

Le premier, « Feed » correspond à une fonctionnalité qui n'est pas encore en ligne et qui vous permettra de voir la liste des dernières modifications apportées à vos fichiers. La seconde, « Files » vous permettra d'accéder à un listing de vos données Google Docs. Vous y retrouverez répertoires (que Google nomme pour sa part « Collections ») et fichiers, avec des détails sur leur partage.

insyncinsync

Ainsi, l'icône bleue sur la gauche indique combien de personnes peuvent accéder à telle ou telle donnée. Au survol, vous aurez même la possibilité de voir les mails des comptes concernés. Vous pourrez aussi voir le propriétaire de chaque document, sa date de dernière modification, et sa taille lorsque la donnée est disponible.

Cette interface, contrairement à celle de Google Docs, ne fonctionne pas sur un principe de « Drag n' drop », vous ne pourrez donc pas déplacer les fichiers à la volée. Via un clic sur la petite flèche située à droite du nom du fichier actuellement sélectionné vous pourrez néanmoins accéder à un menu vous permettant de voir les différentes versions, les changements récents, disposer d'un lien de partage, modifier les paramètres de partage ou ouvrir le fichier / répertoire dans Docs.

InsyncInsync

Vous pourrez bien entendu modifier les paramètres de tri, et filtrer selon certains critères : des mots clef, par type de document, par propriétaire... une réplication du comportement de l'interface de Google, qui est tout de même un peu plus complète (bien que moins agréable au niveau du design).

Dans le troisième onglet « Settings » vous trouverez l'état de votre quota de stockage, un lien pour en acheter à Google, mais aussi la liste de vos machines connectées à Insync, avec la version du client utilisé. Vous aurez la possibilité de les renommer et de leur couper l'accès. Notez que dans un tel cas, les données locales resteront sur la machine, seule la synchronisation sera automatiquement coupée.

Version mobile : toujours au stade de Beta, mais ça fonctionne

Du côté des versions mobiles, enfin, nous n'avons pu tester que la version Beta sous Android qui prend la forme d'un fichier APK (elle n'est pas encore proposée sur le Play Store). Celle-ci est assez simple puisqu'elle vous permettra d'accéder à l'ensemble des fichiers stockés sur le compte Google de votre choix (un seul cette fois).

Insync AndroidInsync AndroidInsync Android

Une barre de recherche sera proposée, ainsi que les options habituelles (lien de partage, modification des accès, suppression, changement de nom, ouverture dans Google Docs...). Si aucune solution de synchronisation complète n'est proposée, vous aurez la possibilité de demander un accès  « offline » de certains répertoires / fichiers.

Insync AndroidInsync Android

Vous pourrez aussi envoyer manuellement des fichiers, photos et vidéos depuis l'espace de stockage de votre smartphone, ou même directement depuis une prise de vue. Le tout pourra être protégé par un mot de passe via les paramètres, qui vous permettront aussi de savoir quel compte est synchronisé, et l'état de votre quota de stockage.

Google Drive arrivera-t-il à faire mieux ? La réponse... bientôt

Bref, l'équipe d'Insync propose une série d'outils qui est plus que complète et déjà diablement efficace. Toute la question, si Google Drive arrive réellement la semaine prochaine, sera donc de savoir si le géant de Mountain View proposera mieux, et si ce genre de service pourra encore être utilisé, à des tarifs aussi INtéressants.