S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Hotmail, Gmail, iCloud : quelle synchronisation pour votre smartphone ?

Vincent Hermann le 01 mars 2012

Les cas idéaux

Si vous avez parcouru ce dossier, vous avez pu vous rendre compte que l’on distingue trois cas idéaux. Enfonçons donc des portes ouvertes : chaque cas idéal consiste simplement à prendre l’offre d’un éditeur et à l’utiliser sur le système d’exploitation mobile de la même société.

Du coup, les trois cas se distinguent facilement :
  • Gmail sur Android
  • iCloud sur iOS
  • Live sur Windows Phone
Chaque bouquet de services propose le trio email/contacts/agenda, exploitable (à l’exception d’iCloud) partout en mode Exchange. Mais dans une situation idéale, les possibilités vont beaucoup plus loin.

icloud gmail ios

Chaque liaison OS/service du même éditeur débloque des fonctionnalités supplémentaires comme on a pu le voir. Nous vous mettons cependant en garde : même si les sirènes peuvent être irrésistibles, il est toujours judicieux de réfléchir à certaines conséquences.

En dehors en effet du trio de base, les autres fonctionnalités vont nécessairement vous bloquer si vous envisagez un départ vers un autre écosystème. Ce sera par exemple le cas d’un SkyDrive avec l’offre Live de Microsoft, ou encore de documents stockés dans Google Docs. Pris séparément, chaque service peut exporter ses données, mais il n’y a pratiquement aucun automatisme permettant d’accéder la tâche.

C’est particulièrement le cas avec iCloud. Si votre objectif après avoir acheté un iPhone est d’avoir un Mac, cela renforcera la cohésion de l’offre d’Apple. Dans le cas contraire, un passage à une autre plateforme pourrait s’avérer plus problématique. iCloud ne peut en effet pas être configuré comme un compte Exchange : la partie mail peut être paramètrer en IMAO dans n’importe quel client, mais cela s’arrête là.

Il faut donc prendre en compte une autre donnée : les perspectives pour chaque bouquet de services.

Perspectives d’évolution

En termes de services purs, ceux de Google offrent actuellement une homogénéité supérieure accompagnée d’interfaces très claires. Gmail et autres se distinguent en outre par une rapidité qui est toujours au rendez-vous et des problèmes très rares. Seulement voilà, Microsoft et Apple disposent d’avantages qui leurs sont propres.

Le compte Live de Microsoft est en effet promis à un « grand » du fait de son intégration dans Windows 8. Ce qui vous sert à synchroniser des contacts sur votre smartphone par exemple sera également présent dans le système d’exploitation. Un compte unique pour que toutes vos données vous suivent, quel que soit le type de plateforme : voilà précisément ce que veut réaliser Microsoft.

Même constat du côté d’Apple, qui a même commencé avant avec son MobileMe. Devenu iCloud, le bouquet a cependant perdu quelques services au passage, comme le stockage en ligne de 20 Go iDisk ou encore la capacité d’enregistrer les clés Wi-Fi automatiquement. Mais il est certain qu’Apple va augmenter progressivement le nombre de fonctionnalités pour encourager toujours plus les utilisateurs à acheter ses produits. C’est d’ailleurs l’un des gros avantages commerciaux de ces offres gratuites : elles favorisent une forme de loyauté.

Votre choix va donc se faire sur la base de vos envies actuelles et futures, pour peu que vous les connaissiez suffisamment. Si vous comptez rester sur la même plateforme pendant longtemps, il est préférable d’utiliser le bouquet idéal qui l’accompagne. Dans le cas contraire, choisissez-en un qui correspondra le mieux à vos attentes, notamment en matière d’ergonomie.

Le mieux sera alors de choisir entre les offres de Microsoft et Google qui, d’une manière générale, pourront s’implanter dans n’importe quel appareil prenant en charge Exchange. Ajoutons d’ailleurs à ce sujet que d’autres plateformes telles que BlackBerry ou Bada prennent en charge ces connexions, ce qui vous « libère » en quelque sorte de manipulations ardues en cas de changement.