S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Office 365 : pleins feux sur la location d'applications

Vincent Hermann le 30 janvier 2013

Nous étions hier à la soirée de lancement d’Office 2013 et surtout des nouveaux abonnements Office 365. Il n’était pas nécessaire de creuser longtemps pour comprendre la nouvelle orientation de Microsoft sur les suites bureautiques : les versions classiques, à licences uniques, ne sont désormais plus que des orphelines des abonnements.


Qu’on se le dise : Office doit être désormais considéré comme un produit sur abonnement. Office 365 représente donc l’offre principale, et si des licences classiques Office 2013 sont encore vendues, elles ne sont là que pour répondre à des besoins spécifiques.

 

excel office 365

Microsoft mise sur la location d'applications

Qu’est-ce au juste qu’un abonnement Office 365 ? Une formule payable mensuellement ou annuellement et qui ouvre le droit, tant qu’il dure, à une longue série de fonctionnalités. Il faut le considérer comme un service dans le cloud permettant d’accéder aux applications, à de l’espace de stockage, à la sauvegarde des paramètres ou encore à la synchronisation des documents.

 

office 365

 

Ainsi, si vous êtes sur PC, il vous permettra de télécharger et installer Office 2013. Si vous êtes sous OS X, même chose avec Office 2011. Plusieurs ordinateurs sont pris en charge pour gérer les écrans multiples, le nombre dépend simplement de la formule. Si vous possédez un compte SkyDrive, 20 Go sont automatiquement ajoutés. Si vous avez Skype, 60 minutes de communication vers les fixes et mobiles sont ajoutées par mois.

 

L’idée est que qu'elle soit la machine dont l’utilisateur se sert, il peut retrouver ses documents, ses paramètres et ses applications. Dans le cas où il ne possède d’ailleurs pas ces dernières, deux solutions s’offrent : les Office Web Apps, ou une version virtualisée des composants qui sera téléchargée et installée à la demande. Priorité sera donnée aux fonctions principales pour commencer à travailler aussi tôt que faire se peut. Une fois le travail terminé, les composants se désinstallent, fournissant ce que Microsoft appelle Office à la demande.

 

Enfin, l’une des forces de l’abonnement est que l’utilisateur n’a pas besoin de choisir une version en fonction des composants. La formule contient pratiquement toutes les applications Office : Word, Excel, PowerPoint, OneNote, Outlook, Access et Publisher. Mais comme nous allons le voir, cette simplicité peut être une faiblesse.