S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Trousse à outils : comment converser avec un lobbyiste anti-partage ?

Avec des boules Quiès ?

Philippe Aigrain, cofondateur de la Quadrature du Net, vient de publier un billet sur son blog intitulé « comment converser avec un lobbyiste anti-partage ? ».

philippe aigrain liberté création internet ILV

Le texte veut ainsi fournir une petite trousse d’arguments en ces temps pré-électoraux à ceux qui reçoivent la visite des représentants des ayants droit. « Ces personnes s’emploient en ce moment à plein temps à avertir nos concitoyens, et parmi eux particulièrement un candidat à l’élection présidentielle, des immenses dangers que la mise en place de nouveaux financements associés à la reconnaissance du partage non-marchand entre individus des œuvres numériques feraient courir aux fleurons français de la culture. Voici donc quelques éléments qui vous permettront de relancer la conversation tout en restant polis, bien sûr. »

C’est à lire et copier dans sa mémoire sur ce lien.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 01/02/2012 à 09:56

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 16 commentaires

Avatar de Schpountz42 INpactien
Schpountz42 Le mercredi 1 février 2012 à 10:16:14
Inscrit le jeudi 26 février 09 - 2586 commentaires
Je préfère ça pour discuter avec eux
Avatar de FrenchPig INpactien
FrenchPig Le mercredi 1 février 2012 à 10:31:03
Inscrit le mercredi 4 mars 09 - 3531 commentaires
Je préfère ça pour discuter avec eux

mauvaise pioche : ça ne ferait que les conforter dans l'idée que les pirates sont des sauvages sans foi ni loi
Avatar de Schpountz42 INpactien
Schpountz42 Le mercredi 1 février 2012 à 10:33:17
Inscrit le jeudi 26 février 09 - 2586 commentaires

mauvaise pioche : ça ne ferait que les conforter dans l'idée que les pirates sont des sauvages sans foi ni loi

Je combat le feu par le feu devil.gif
Avatar de ano_634700169950321032 INpactien
ano_634700169950321032 Le mercredi 1 février 2012 à 10:48:25
Inscrit le mardi 24 mars 09 - 394 commentaires
Franchement, je trouve ça assez nul. Ca ne répond pas à la question "si tout le monde a le droit de tout télécharger gratos, comment qu'on rémunère le créateur".

Ou alors dans l'un de ses liens vers ses bouquins. Mais là, j'avoue, je suis pas allé voir, parce que c'était pas le but de l'article
Avatar de tazvld INpactien
tazvld Le mercredi 1 février 2012 à 10:59:33
Inscrit le jeudi 10 novembre 11 - 1145 commentaires
Je préfère ça pour discuter avec eux

ceci serai bien plus efficace. Quoique, ont ne ferait qu'enfoncer les bouchon plus loins
Avatar de Jarodd INpactien
Jarodd Le mercredi 1 février 2012 à 11:10:35
Inscrit le mardi 26 octobre 04 - 19540 commentaires
C'est probablement très intéressant, mais le texte sur son blog pique les yeux (police, colonne toute fine).

Je le lirai plus tard, quand j'aurai eu le temps de me faire un beau PDF bien formaté avec
Avatar de Delqvs INpactien
Delqvs Le mercredi 1 février 2012 à 11:11:36
Inscrit le mercredi 31 mars 10 - 260 commentaires
Franchement, je trouve ça assez nul. Ca ne répond pas à la question "si tout le monde a le droit de tout télécharger gratos, comment qu'on rémunère le créateur".


Quand il n'a pas de réponse, c'est peut-être la question qu'il faut remettre en cause !

"si tout le monde a le droit de tout télécharger gratos, comment est-ce que je rémunère le créateur".
Avatar de franckd00 INpactien
franckd00 Le mercredi 1 février 2012 à 11:18:12
Inscrit le mercredi 7 octobre 09 - 214 commentaires
à DocBrown:

Tu as du lire très rapidement, car, si ça répond à ta question, certes de manière indirecte, ou plutôt ça met l'accent sur le hiatus entre la rémunération de l'auteur et les couts industriels (qui n'ont somme toute rien à voir avec le droit d'auteur) .

Et ce texte n'a pas pour but d'exposer un argumentaire exhaustif qui ne peut être exposé qu'a un auditeur souhaitant réellement engager un débat mais bien de souligner les contradictions du modèle actuel face à la réalité. inutile d'entrer dans les détails face à un opposition de principe, c'est toujours stérile, tous les téléspectateurs savent ça

Edité par franckd00 le mercredi 1 février 2012 à 11:20
Avatar de vaneck INpactien
vaneck Le mercredi 1 février 2012 à 13:26:33
Inscrit le mardi 25 octobre 05 - 449 commentaires
Franchement, je trouve ça assez nul. Ca ne répond pas à la question "si tout le monde a le droit de tout télécharger gratos, comment qu'on rémunère le créateur".

Ou alors dans l'un de ses liens vers ses bouquins. Mais là, j'avoue, je suis pas allé voir, parce que c'était pas le but de l'article

j'vois pas le rapport. C'est un mythe rependu malhonnêtement par les majors que de faire croire que c'est l'industrie de la reproduction d'une œuvre (par cd, cassette , disque vinyle, téléchargement type itunes , et j'en passe), finance le marché de la création artistique . Dans la réalité , un artiste ne touche en fait qu'entre 2 et 4% du prix de la vente de son bien reproduit, les 2/3 des revenu des artiste dépendent... des concerts, le reste étant partagé entre droit d'auteur, commande , subvention , etc...
Pour l'anecdote , Muse en tournée touche plus en une soirée qu'en vendant 100 000 disques.
Il est vrais que jusqu'au année 90, l'industrie du disque finance indirectement le monde de la création, puisqu'il permettait par la vente de copie de faire connaître l'artiste , et donc de lui faire grandir le public lui permettant de vivre. Sauf que depuis les année 2000 , c'est l'inverse, le monopole imposé par l'industrie du disque sur la copie payant par internet est la principale limitation qui permet a un artiste de se faire connaître ET donc d'augmenter son revenu. Voila pourquoi Megaupload a pu faire une pub avec des artistes pourtant très riche, parce que le site promettait a la fois de consacrer la même part (négligeable) de ses bénéfices a la création que les maisons de disque, et surtout d’accroître leur notoriété gratuitement. Donc megaupload a voulu casser un monopole fixant des prix déconnecté de la réalité. Megaupload a donc été interdit.
Avatar de FrDakota INpactien
FrDakota Le mercredi 1 février 2012 à 13:27:02
Inscrit le lundi 17 novembre 03 - 1732 commentaires
Peut-être qu'il faudrait leur dire ça :

Le piratage est la nouvelle radio.

Et c'est Neil Young qui le dit.
;