S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : L'abonnement à Next INpact dès 17 € par an : il vous reste moins de 24h

Filmer dans un cinéma coûte trois ans de prison

Dans la lutte qu'ils se sont imposées contre le piratage, les Etats Unis viennent de franchir un nouveau palier. En effet le Sénat américain a adopté vendredi un projet de loi contre "les pirates des salles de cinéma", connus dans le mondes du P2P pour proposer des films aux qualités douteuses.

Ce nouveau projet prévoit tout simplement que ceux-ci pourront être condamnés à trois ans de prison pour leur première infraction tandis qu'une récidive leur coûtera dix ans de prison !

Une mesure justifiée selon eux par le fait que les douanes américaines les estiment responsables de 95% des films piratés mis à disposition sur Internet.

Dans le même ordre d'idée mais plus "modestement", la MPAA (représentant les studios des majors du cinéma) et la NATO (association nationale des propriétaires de cinéma aux Etats-Unis) ont elles aussi révélés la semaine dernière leur mesure « Anti-Camcording Rewards ».

Celle-ci consiste simplement à distribuer des récompenses importantes aux employés de cinéma qui attraperont en flagrant délit des pirates dans leurs salles de cinéma.

Des sommes qui seront déterminées par la MPAA selon leur desiderata et qui varieront donc selon les cas.
Publiée le 28/06/2004 à 08:04

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;