S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Puce sous-cutanée dans le bras pour les diabétiques

Une fondation du New Jersey, The Molly Foundation prend des mesures pour s'assurer que les gens souffrant du diabète puissent bientôt avoir une manière de faire connaître leurs antécédents médicaux aux médecins sans dire un mot.


Nick Minicucci : "Ma fille etait entrée dans un état comateux à différentes occasions et ne savait vraiment pas où elle était, ce qu'elle faisait ou comment elle était même arrivée là, donc naturellement nous l'avons portée à l'hôpital, et là on lui a dit qu'elle etait diabétique et tout c'est bien déroulé. Supposez que nous n'ayons pas été là..."

Molly Phillips, diabétique : "Je m'inquiète d'être prise dans un accident et que je sois amenée dans un hôpital que je ne connais pas et où ils ne savent pas m'aider."

Nick Minicucci : "Lorsque le docteur Seelig m'a parlé de cette puce sous-cutanée qui peut être placée dans son bras, dans l'avant-bras ou le biceps, j'ai pensé que si le centre de traumatologie pouvait réellement lire ce numéro d'identification et le recouper avec son dossier médical, ils pourraient parfaitement bien prendre soin d'elle sur place."


Monitoring de patients à risques...

Selon Richard Seelig, de la compagnie VP Medical Applications, une Verichip (voir les actualités relatives) est une puce implantable basée sur la technologie RFID et qui est implantée sous la peau et son but, qui est maintenant approuvé par la FDA, est de fournir un lien d'une personne à une base de données précédemment constituée contenant l'information appropriée de santé.
En passant un scanner au-dessus du bras d'un patient, les médecins peuvent retirer de la puce un numéro d'identification du patient. Avec ce nombre, les médecins peuvent se rendre dans une base de données protégée par un mot de passe et consulter l'information médicale précédemment encodée.

Molly : "C'est réellement merveilleux de savoir que je pourrais avoir cette puce et de pouvoir partir. Si quelque chose se produisait, si l'hôpital avait un scanner, ils pourraient reprendre mes informations et être capables de me traiter."


La fondation Molly a présenté une proposition à l'Hackensack University Hospital. S'il est approuvé, le projet ferait des diabétiques les premiers résidents implantés du New Jersey et capables d'être traités sur base de la Verichip.

Devant un récit si poignant, comment ne pas adhérer aussi aux bienfaits de la microchip?

Encore faut-il en avoir une vision d'ensemble...

Aux États-Unis, un projet de loi de l’administration républicaine, qui pourrait être présenté au Congrès américain dès le début de l’année 2005, vise, sous couvert de sécurité et de lutte contre le terrorisme, à injecter la micro-puce à tous les enfants dès leur naissance.
Source : abc
Publiée le 18/01/2005 à 08:39

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;