S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

1er single couplé avec un logiciel de sonnerie musicale

Est-ce là une initiative mineure des majors ? Ou bien une opération séduction lumineuse pour lutter contre le piratage en douceur ? Atlantic Record, une filiale de Warner Music vient en tout cas de proposer en Angleterre une première sur le marché de la musique : un single vendu 6 € environ, avec un logiciel. Celui-ci permet à l’auditeur de sampler une partie quelconque de la chanson pour l’exporter ensuite sur son téléphone mobile.

Le titre est question est « Baby » du rappeur anglais Fabolous (le clip sur le site Virgin est là). « C'est la prochaine étape pour les mélomanes », estime le directeur de Bounce Tech, société qui s’est chargé de cette technologie, « au final, l'idée est de rendre cela possible sur tous les CD. ». Avec ce nouveau procédé, il reviendra donc à l’usager de créer sa sonnerie à l’aide des ingrédients et matières premières fournies par la major. Du coup, celle-ci n’aura plus à se casser la tête pour choisir autoritairement les 30 secondes qui personnaliseront les portables des fans...

Il y a peu la technologie servait surtout à verrouiller les supports, cette fois elle servirait plutôt à l’enrichir. Il faut dire que calculatrice à la main, les majors ont rapidement faire leur calcul. La sonnerie est un secteur plus que lucratif. En France, on estime que le marché de la personnalisation sur les mobiles atteint un chiffre d'affaires global de 200 millions d'euros, dont 120 millions rien qu'en sonneries ! Est-ce que l’initiative sera cette fois payante ? Wait & See...
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 11/04/2005 à 09:59

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;