S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Microsoft préfère adopter un profil bas

Mauvaise passe pour Microsoft qui est harcelé de toutes parts : Affaire Lindows où après quelques victoires en Europe, il vient de subir une défaite très importante aux USA. Enquête pour abus de position dominante en Europe ou des sanctions semblent aujourd'hui inéluctables. Sans compter la pression de plus en plus forte de Linux.

Le Japon où pour le même motif, il se débat avec la Japan Fair Trade Commission (JFTC), les autorités japonaises de la concurrence.

Dans toutes les affaires dans lesquelles il est soupçonné de pratiques anticoncurrentielles, l'éditeur Américain adopte un profil bas et fait le dos rond en attendant des jours meilleurs.

Ainsi au Japon, il vient d'annoncer qu'il va retirer, dans le courant de l'année grâce à une mise à jour, la clause litigieuse des contrats qu'il passe avec les assembleurs (OEM) désireux d’intégrer Windows à leurs machines. Cette clause impose aux fabricants d’ordinateurs japonais de ne pas engager de poursuites contre Microsoft s’ils découvraient que celui-ci violait leurs droits de propriété intellectuelle.

Microsoft, qui veut certainement éviter un procès long et coûteux, rappelle néanmoins dans son communiqué que cette mesure spécifique avait déjà été examinée par les autorités antitrust américaines et européennes et jugée recevable.

" Nous pensons que la disposition concernant les brevets est conforme aux lois européennes, américaines et japonaises", souligne Microsoft...
Source : ZDNet
Publiée le 08/03/2004 à 08:18

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;